Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Ce genre de message douteux ne sert pas la cause

Publié par vierzonitude sur 21 Novembre 2018, 08:24am

Vierzonitude des lu...

Vierzonitude des lu...

Ce genre de message douteux ne sert pas la cause

Voilà le meilleur moyen de décrédibiliser un mouvement : "Chers Gilets jaunes, n'oubliez pas nos amis journalistes qui passeront toute la journée du samedi 24 Novembre dehors par ce froid. Pensez à leur apporter de quoi se restaurer : tomates, œufs, farine, tartes à la crème." C'est ce qu'on peut lire sur la page Blocage Vierzon. Dommage que l'énergie des gilets jaunes à faire entendre leur colère légitime se noie dans ce genre d'appel incivique. On croirait Mélenchon qui éructe contre les médias qui ne lui font pas allégeance. Et cela ne sert aucune cause. 

Si les gilets jaunes avaient été victimes de censure, les journaux nationaux, régionaux, les télés et les radios n'auraient pas consacré des directs, des pages entières, des ouvertures de journaux télévisés, aux gilets jaunes. Si le mouvement se déroule sur le terrain, dans le blocage des giratoires, des péages d'autoroutes, il se fait aussi et surtout sur les réseaux sociaux. Avec ce qu'il traîne dans leur sillage.

Une idée d'étincelle suffit à mettre le feu. Comme cet exemple de France 3 accusé de censure parce qu'une journaliste évoquait une intervention  des CRS. Tenter de prouver que c'est une fausse nouvelle ajoute de l'huile sur le feu car pour certains qui doivent boire à la source de la fachosphère, démentir une fausse nouvelle revient à théoriser un complot pour cacher une réalité. On tourne en rond. Mais mâcher un mensonge ne permet pas de recracher une vérité.

Les gilets jaunes sont partout dans les médias. Et il existe des médias d'opinion, dans notre démocratie, même si certains font des rapprochements douteux pour faire croire à une dictature. Qu'ils aillent y vivre, dans les dictatures, ils verront la différence, car à un certain moment, on peut être solidaire de certaines revendications des gilets jaunes, mais il faut arrêter de dire n'importe quoi, le répandre et en le répandant, faire croire que parce que ce n'importe quoi est répété par le plus grand nombre, il devient vrai. Non, il reste toujours faux.

Alors, stigmatiser certains parce qu'on croit dur comme fer qu'ils ne sont pas d'accord avec vous ou qu'ils vous nuisent, ce n'est ni l'essence de la liberté d'opinion, ni celle de la liberté d'expression. Il faut montrer l'action des gilets jaunes, expliquer leur colère, mais il faut montrer aussi les gens qui ne sont pas d'accord et qui subissent le mouvement, parce qu'en France, on peut encore le faire. A moins que certains aimeraient imposer les sujets aux journalistes ? Leur tenir le stylo ? Filmer les images à leur place ? Ecrire les articles pour eux ? Alors, ce genre de message douteux, qu'il s'adresse à la presse, ou à d'autres catégories de personnes, est nuisible. Et si le dire, c'est prendre le risque de se faire fustiger par le mouvement, alors c'est un risque à prendre. Parce que la liberté qui nous est offerte nous le permet. Aux uns de bloquer des giratoires. Aux autres de ne pas adhérer à ce genre de message qui appelle à une certaine forme de violence. Et toute violence est intolérable.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MDR 21/11/2018 15:04

Les hypocrites quand même... Ils sont contents de les trouver pour transmettre dans la presse leur gueulante mais après, je te crache à la gueule...

Ça fait quand même comme M. Macron, journaliste je vous aime durant les primaires, et après, je vous crache à la gueule.

LENINE 21/11/2018 15:01

Bravo Vierzonitude. Vous couvrez toujours honnêtement l'actualité et je ne vous accuserai jamais de trop couvrir l'action des gilets jaunes même si je n'ai aucune sympathie pour ce mouvement .
Merci aussi à Yvon et Jacques car, grâce à eux, nous savons qui à Vierzon est derrière les gilets jaunes. Les 2 poings levés au bas de leur "post" sont explicites et même si le Comité Central du PC est prudent, ce n'est manifestement pas le cas à Vierzon....
Enfin ,cher Yvon et Jacques, soyez gentils de respecter, dans vos "posts", l'orthographe de notre langue commune et d'éviter de vous référer au bon vieux Georges qui, lui, n'a jamais participé de sa vie à un mouvement type "gilets jaunes".

Yvon et Jacques Uler 21/11/2018 11:18

Il n'y a pas d'amertume.

Juste un rappel historique que vous ne pouvez parler de liberté de la presse et autres consorts alors que vous même vous n'avez pas respecté notre échange à l'époque : vous aviez sorti certaines phrases du reste de notre prose ce qui permettait d'orienter le débat dans un sens avantageux pour vous !

Alors votre dernier paragraphe pseudo moraliste sur la liberté de la presse dans cet article sur les gilets jaunes et bien vous pouvez le remettre dans votre guitare comme disait Brassens !

Yvon et Jacques Uler 21/11/2018 10:55

C'est un peu fort que vous parliez de "liberté d'expression."

Dois-je vous rappeler les débats sur le bowling il y a quelques années pendant un été : vous aviez sélectionné et mis hors contexte certaines phrases de notre diatribe ! Tout cela pour nous desservir dans notre argumentation face à vous monsieur vierzonitude et réussir à vous mettre VOUS en position de bienséance aux yeux des lecteurs !

C'est un peu fort de café tout de même...

vierzonitude 21/11/2018 11:06

Vous avez autre chose de plus récent pour nourrir votre amertume ? On parle des gilets jaunes, parle-t-on du bowling ?

Archives

Articles récents