Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La députée Nadia Essayan a questionné la ministre de la santé

Publié par vierzonitude sur 6 Novembre 2018, 19:00pm

La députée Nadia Essayan a questionné la ministre de la santé

La députée Nadia Essayan a posé, ce mardi après-midi, une question à la ministre des solidarités et de la santé Agnès Buzyn lors de la séance de questions au gouvernement. Sa question portait sur la désertification médicale et l'application du Plan santé qui doit impérativement se faire en lien avec les élus locaux et dans le respect des spécifiés de chaque territoire.


"Madame la ministre, lorsque nous regardons la carte des déserts médicaux aujourd’hui, nous constatons malheureusement qu’elle n’a pas évolué depuis des décennies. Le problème de la désertification médicale, couplé au vieillissement de la population, se creuse et l’urgence de la situation met à jour la nécessité d’y répondre rapidement et de façon spécifique en fonction des territoires.

Nous sommes fiers de notre système de soins que beaucoup de nos partenaires européens nous envient. Cependant, des difficultés majeures demeurent et surtout sur le département du Cher dont 257 communes sur 290 sont classées en zones d’intervention prioritaire.

Le plan « Ma santé 2022 » vise à pallier nos carences sanitaires et notamment notre modèle d’organisation qui ne correspond plus aux besoins, ni des professionnels de santé, ni des patients. Afin de replacer le patient au cœur du système, il ne s’agit pas uniquement de dépenser plus. Il est indispensable de dépenser mieux en fléchant les investissements. Nous comprenons que va se mettre en place une cartographie des territoires qui répondra pour établissements de santé aux trois niveaux établis dans le plan. Il s’agit là d’une bonne initiative qui permettra d’avoir une vision globale des besoins locaux mais aussi des réponses raisonnables à apporter, notamment dans les territoires les plus en difficulté comme la région Centre. Vous connaissez le problème de l’hôpital de Vierzon et d’autres hôpitaux de la région dont la situation inquiète les citoyens. Vous connaissez mon implication sur ce point et mon souci de dialogue avec les différents acteurs concernés.De nombreux élus s’impliquent sur le sujet. Il est indispensable de leur laisser toute leur place afin de leur permettre de travailler en collaboration avec l’ARS en amont, parce qu’ils connaissent les réalités du terrain.  

Madame la ministre, Quelle méthodologie va être mise en place pour que cette cartographie soit le résultat d’une véritable concertation de l’ensemble des parties prenantes territoriales ? Comment les ARS et les élus locaux pourront-ils être mieux associés pour que cette ambition soit une réussite ? Quelle flexibilité est envisagée dans la déclinaison territoriale du plan Santé ?"

Réponse de la ministre de la santé :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierrot 06/11/2018 23:50

La réponse nous l'avons déjà, groupement hospitaliers et hôpitaux de proximité.... l'état à déjà donné son plan d'action , et dans celui-ci il n'est dis nulle part que les hôpitaux de proximité conservait tous les services de soins , avec les travaux que nécessite celui de Vierzon et dans l'état financier ou il se trouve il ne fait pas de doute pour moi que le choix sera de prioriser d'abord les grands centres hospitaliers et de ne laisser aux hôpitaux de proximité que le minimum et bien sur services gériatriques et EHPAD ......

Pour ceux , et ils sont nombreux, que l'aveuglement syndical et les "promesses" de l'ARS auraient endormis, je vous suggère de lire l'article suivant : https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/LOCActu/ArticleActualite&cid=1250270825832

Mais ça, la ministre l'a sans doute oublié dans sa réponse .......

Bruno 06/11/2018 19:15

finalement la réponse est passe partout et il est dommage que notre députée ne puisse pas lui répondre

tout cela est très beau ,très consensuel mais loin de la réalité du terrain .une intervention pour pas grand chose de plus que ce que l'on sait déjà Les cliniques pour les riches ,les pauvres n'ont qu'un pas être malade

Archives

Articles récents