Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Construire de nouveaux logements mais pour quels habitants ?

Publié par vierzonitude sur 12 Janvier 2019, 06:20am

L'ancienne école de musique deviendra des logements.

L'ancienne école de musique deviendra des logements.

La politique municipale, c'est la construction de logements sociaux neufs. Mais pour quels habitants ? Si l'on regarde les chiffres de la démographie, plus de 500 personnes en moins entre les chiffres officiels de 2018 et ceux de 1019. Une population qui, sur cette pente, va descendre en dessous de la barre des 26.000 habitants l'an prochain. Construire du neuf, c'est très bien puisque ça ne sort pas de la poche de la ville de Vierzon et ça permet de couper de jolis rubans tricolores. Mais quel est le tau de vacances des logements à Vierzon ? On a démoli des cités entières, sellier et Colombier. Le Clos-du-Roy devrait avoir droit aussi à d'autres démolitions.

On va réhabiliter, à coup de millions d'euros, des centaines de logements à Vierzon, construire des logements neufs au Bourdoiseau et à Bel-Air. Parfait. mais combien de vacance ? Combien de logements vides ? Combien de politiques infructueuses de réhabilitation de l'habitat à Vierzon ? On a l'impression que ça n'arrête jamais mais pour résultats ? Il existe encore, en plein centre-ville, des immeubles vétustes, connus depuis 2011, et dont l'état a empiré. N'y-a-t-il donc rien à faire vraiment ?

Et si l'énergie déployée pour certains projets "poudre aux yeux" était employée pour d'autres projets, ah certes, moins vertueux, moins grandioses, mais tout aussi nécessaires pour cette ville ? On voudrait nous faire croire que l'optimisme distribué par poignées aux voeux de la ville de Vierzon, était une politique efficace. On voudrait, à Vierzon, que l'optimisme soit dû aux élus locaux et le pessimisme, à la politique nationale.

Or, quand bien même les finances des collectivités locales ont été ratiboisées, quand bien même les dotations (ce qui n'est plus le cas pour Vierzon) ont été amoindries, cela n'a pas empêché un bowling de se monter pour 3,5 millions d'argent public, l'achat de l'ancienne Poste, on en passe et des meilleures. On a l'impression que cette ville n'a jamais été finie, que la laisser en suspend est une politique assumée, il n'y a qu'à voir certains trottoirs certaines rues.

Dans les zones industrielles, les trottoirs sont plus lisses que rue Blanche Baron et la voirie plus carrossable que certaines rues du centre-ville. Alors, construire des logements sociaux, très bien. C'est aussi le rôle d'une ville mais pour qui ? Les 500 personnes qui ont quitté déjà Vierzon ? Ceux qui le feront ? Qui iront habiter en périphérie ? C'est bien joli l'optimisme. Mais le pragmatisme ce n'est pas mal non plus. Et ce n'est pas une vague de béton sur une place sans âme qui résoudra l'équation.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Raslebol 12/01/2019 17:59

Construire de nouveaux logements mais pour quels habitants ?

Et bien Vierzonitude, c'est pour E.T et tous ses amis extraterrestres !
Depuis le temps qu'il nous a cassé les pieds en répétant "maison, maison" et bien la commune l'a enfin écouté et veut désormais les accueillir !
Il faut dire que vu de l'extérieur, on est mieux écouté que de l'intérieur, pour attirer sa populace.

HA 12/01/2019 12:19

Pour reloger peut-être les résidents de la dernière tour HLM de Vierzon, rue Gustave Flourens. Elle est vouée à la démolition.

Wizard 12/01/2019 11:02

Vous ne comprenez pas le scénario politico-économique qui se met en place progressivement.
La gauche extrême et radicale ne tient plus que quelques territoires à forte population assistée. C'est ce fonds électoral qui conditionne la survie politique des mouvances collectivistes qui disparaissent partout où les niveaux de qualification et d'éducation s'élèvent.
Pour ces adeptes du nivellement par le bas, il reste un atout à exploiter, celui du logement. Heureusement pour eux, le coût du foncier est tel à Vierzon qu'il permet d'envisager de créer des zones à haute densité pour les populations défavorisées.
C'est ainsi que parmi ces "nouveaux" logements annoncés, un certain nombre seraient classés en logements PLAI c'est à dire réservés aux ménages les plus démunis, ce qui concernerait notamment le futur lotissement social du Bourdoiseau sauf erreur de ma part.
Ainsi la boucle est bouclée car quand on a pas suffisamment de locataires sur place il ne reste qu'à en importer en faisant miroiter tout un ensemble d'avantages bien connus pour les attirer.
Alors évidemment la mixité sociale va se réduire encore, mais qu'importe pour ceux qui s'accrochent désespérément à leurs postes.
L'évolution de la situation sera intéressante et il conviendra de la mettre en parallèle avec des diagonales inverses, celles des communes qui se boboïsent dans le sillage de l'augmentation des prix de l'immobilier. Un exemple que je connais un peu est celui de Montreuil (dept. 93), un fief historique du PCF, qui voit chaque jour arriver de nouveaux habitants CSP+. Fief du PCF vous disais-je, mais pour combien de temps encore ?

Boutin m'a viré 12/01/2019 09:34

Avec la loi Boutin(loi MOLE) un célibataire qui gagne 1500€ n'est pas éligible au logement social.Nos gouvernants depuis 10 ans ont fait du parc hlm un ghetto de pauvres.Et sachant que les mairies de gauche ont la volonté de construire du logement très social,à savoir des Prêts Locatifs D'Aides et d'intégration,bonjour les dégâts en matière de mixité sociale.Pour info,le plafond de ressources à ne pas dépasser pour un celibataire occupant un Prêt Locatif à Usage Social est de 23000€.

Archives

Articles récents