Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Il faut dépasser le tabou des commerces qui ferment à Vierzon et se bouger !

Publié par vierzonitude sur 4 Janvier 2019, 14:09pm

Il faut dépasser le tabou des commerces qui ferment à Vierzon et se bouger !

"Le déclin du commerce en centre-ville", enfin les mots ont été mis sur le mal qui ronge le centre de Vierzon (oui on sait, ailleurs c'est pareil, c'est pire même...) Enfin, la presse locale explique qu'"en quelques mois, l'avenue de la République a perdu quatre boutiques." Et un commerçant de cet axe ajoute que "ces vitrines vides sont très visibles et nuisent à l'image de la ville, comme le fait remarquer un commerçant non sédentaire, habitué du marché."

Enfin, en dehors de Vierzonitude, un commerçant reconnaît que l'avenue de la République se vide dangereusement, que la concentration des boutiques vides se situe au milieu de la rue. La presse locale relaie le message. Va-t-on enfin avoir un débat constructif ou va-t-on continuer à se cacher derrière son petit doigt en se gargarisant de quatre boutiques qui ouvrent rue Joffre pendant que quatre autres ferment avenue de la République ?

Va-t-on longtemps faire croire que l'on ne peut rien faire, pas même organiser un conseil municipal extraordinaire, une série de réunions, quelque chose qui ferait participer commerçants, citoyens et élus ? Va-t-on encore se fier uniquement aux belles images de l'office du commerce de Vierzon pour prendre conscience que, sans réaction, le centre-ville va se faire siphonner ? Qu'en dehors de la future place et sa vague, il faut envisager une redéfinition urbanistique du centre-ville, de l'avenue de la République, des rues piétonnes ?

Ou va-t-on nous faire croire que la priorité à Vierzon c'est une auberge de jeunesse ? Rue Voltaire, avenue, rues piétonnes, rien n'a été entreprise depuis dix ans dans ces rues pour conforter le peu de commerces qui restent. Même le marché du samedi en pâtit. Mais c'est un tabou, à Vierzon, que de parler des commerces qui ferment mais il va falloir dépasser ce tabou et se décider à engager de vrais débats. La disparition de la dernière librairie indépendante n'a même pas fait bouger les choses. Les commerçants aussi doivent prendre les choses en main puisque le politique répugne à le faire.

Ce n'est pas un bout de trottoir neuf et des belvédères qui vont redonner de l'attractivité à un centre-ville qui démarre très mal 2019. Quels projets de proximité ? Quels initiatives urbanistiques pour le centre-ville. Car entre la place Gabriel-Péri et la future place Jacques-Brel, entre la place Foch, du Mail, et les quartiers piétons, rien n'est prévu. Et on se demande bien pourquoi ? Cette question là aussi est-elle tabou ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JIM 04/01/2019 18:54

Difficile d'adhérer à un projet qui s'annonce comme " Vierzon est appelé à mourir"! C'est le travail des politiques locaux autour du dynamisme économique qui est soit absent, soit raté, soit en trompe l'oeil!

thierryexpat18 04/01/2019 16:15

Justement, c'est parce qu'il n'y a pas de véritable projet économique, social, culturel...qu'on en est là ! Vierzon est appelé à mourir comme tant d'autres villes de sa catégorie.....

Archives

Articles récents