Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La grande histoire des licences IV et des autres de Vierzon

Publié par vierzonitude sur 2 Janvier 2019, 19:13pm

Voici la grande histoire des licences IV de Vierzon. Les translations permettent de suivre à la trace les licences IV : rue, noms des cafés et surtout des propriétaires. Vierzonitude possède l'intégralité de ces documents et vous propose, au fur et à mesure, un sacré voyage dans le temps que vous pourrez agrémenter de vos souvenirs, photos et commentaires.

Voici le fameux Bouillon Duval que l'on trouvait au 44 rue Romain-Rolland, c'est-à-dire la rue des Ponts. On voit la date de prise de possession 1906. Jusqu'en 1962. le bistrot est racheté par M. Lanicot, électricien et réparateur de télévision en 1962.

 

Le café de la Corne est un fameux troquet de la place du Marché au Blé, entre le salon de coiffure et l'ancien pressing. Drôle de nom, mystérieux même que ce café de la Corne. On suppose que la bistrot est né avant 1945 et on notera que la licence IV a migré, ensuite, après la fermeture de l'établissement, route de Brinay. On ne sait pas encore sous quel nom.

 

Au rendez-vous des pêcheurs se trouvait rue André Chénier. Sa création daterait de juin 1939 par André Desnoues. Le troquet cesse toute activité en 1961, la licence a été vendue avec l'immeuble à un agent d'affaire, vendue et perdue car jamais exploitée. Voilà comment finissent les bistrots...

 

Le bar des Métallos avait trouvé naturellement sa place rue Maxime Gorki, au n°21, face à la Société Française en 1944 et plus tard la Case. Le troquet a fermé ses portes quand la Case a fermé les siennes. On aurait cru rentrer dans une maison, ce que le bistrot est devenu d'ailleurs. 

 

A suivre....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents