Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Les travaux du pont de Thénioux font baisser le niveau du canal

Publié par vierzonitude sur 31 Janvier 2019, 13:06pm

Les travaux du pont de Thénioux font baisser le niveau du canal

La Nouvelle République du Loir-et-Cher consacre un article aux travaux du pont de la Rousselerie à Thénioux, transformé en pont-levis par la communauté de communes Vierzon-Sologne-Berry afin de permettre aux bateaux de plaisance de l’association Navicabe de circuler, pour allonger le circuit touristique sur l’eau. 
 

"Mais ce changement de pont ne se fait pas sans conséquences. Le niveau de l’eau doit être abaissé pour permettre le chantier, qui devrait commencer cette semaine.", explique la Nouvelle République. "Ils ont commencé à abaisser le niveau de l’eau la semaine dernière, pour installer le batardeau (retenue d’eau provisoire) », explique Françis Nadot, président du syndicat mixte du canal de Berry 41. Les agents ont déjà mesuré une baisse de 10 à 15 cm du niveau d’eau à certains endroits. Tout le canal sera concerné par cette baisse, jusqu’à Noyers-sur-Cher."

Du coup, l’alimentation est coupée entièrement pour quelques jours, pour le début du chantier mais le niveau sera toujours abaissé jusqu’à la fin des travaux.
"Et en Loir-et-Cher, cette baisse du niveau d’eau impacte surtout la pêche", souligne la N.R. 

"Le risque, c’est que les poissons n’aient plus assez d’eau et d’oxygène », craint Françis Nadot. Le président redoute aussi un effondrement des berges, qui sèchent et s’effritent. « On fait tout pour éviter tout ça », assure Pauline Chaplaut-Schaefer, secrétaire du syndicat mixte. Des agents ont fermé toutes les écluses et tous les déversoirs pour limiter la baisse de l’eau, et garder un niveau convenable."
 

De son côté, le syndicat mixte du canal du Berry, basé à Selles-sur-Cher, s’étonne cependant de n’avoir été tenu au courant que mardi dernier, soit quelques jours avant le début des travaux. "On a reçu un mail du syndicat mixte, côté Cher. La communauté de communes qui gère cette portion du canal n’a pas pris la peine de nous prévenir. C’est une mauvaise communication », regrette Mireille Renault, vice-présidente du syndicat mixte du canal de Berry", dans la Nounou. 

"Les sociétés de pêche ont donc été averties tardivement. « De plus, si on l’avait su plus tôt, on aurait pu en profiter pour faire des travaux de dévasement pour nettoyer le canal. Mais il faut déposer un dossier deux mois à l’avance à la police de l’eau », explique Pauline Chaplault-Schaefer.
Le syndicat mixte du canal de Berry espère maintenant « être tenu au courant de l’avancée des travaux », qui devraient durer trois mois. Les écluses et déversoirs sont surveillés constamment et doivent rester fermés pendant toute la durée des travaux."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents