Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Insécurité : ça va mieux mais ce n'est pas encore ça !

Publié par vierzonitude sur 21 Février 2019, 17:26pm

Insécurité : ça va mieux mais ce n'est pas encore ça !

Heureusement qu'il n'y avait aucun problème de sécurité à Vierzon. Heureusement que c'est pire ailleurs. En tout cas, chacun va pouvoir s'auto-féliciter à son niveau. Les élections approchent... La baisse de plus de 18% des faits de violence, c'est du pain béni pour nos élus qui, bien qu'ils considèrent que la sécurité est un thème de la droite et de l'extrême droite, ils ne vont pas se priver d'y être pour quelque chose... Même si, dans le bilan publié dans la presse locale, on ne parle une seule des caméras de vidéo-protection dans lesquelles la ville a investi (avec des aides de l'Etat) des dizaines de milliers d'euros. Quelle ironie. 

Tout de même, pour que le procureur de la république et la patronne des flics du Cher expliquent que "Vierzon a été au centre de toutes nos attentions", c'est bien qu'il devait y avoir un problème. Non ? Toujours pas ? Pour que les institutions créent un groupe local de traitement de la délinquance à Vierzon en septembre 2017, c'est qu'il devait y avoir un souci ? Non ? Toujours pas ? Mais bon, l'avantage, c'est qu'il n'y avait aucun problème d'insécurité mais que la délinquance a baissé tout de même. Vous noterez ça pour le prochain discours des candidats aux municipales...

Voyons voir les lieux qui craignaient. Le Forum république. Ah bon, mais non, c'est un coin tranquille et tellement charmant, il manque peut-être une vague de béton pour l'ambiance, mais dans cette architecture post-Roumanie sur la pente raide, on se sent tellement à... à Vierzon, en fait !

Puis il y avait aussi les épiceries de nuit avec alcool et stup en bonus. C'est quand même malheureux, Vierzon perd ses commerces et la justice en ferme d'autres. Comment voulez-vous qu'on y arrive. S'il n'y avait que des agences immobilières, des agents d'assurance et des opticiens ça n'arriverait pas. Ah, on vient de décrire l'avenue de la République sans le faire exprès.

Parce qu'attention, Vierzon ville de tracteurs, ville de Jacques-Brel, ville de la vague et ville où il existe un certain type de délinquance donc une certaine réponse qui ne peut pas être mise en place partout, explique la Préfète. Sur les plaquettes touristiques, on va cartonner cet été. Le nombre de faits constatés a baissé de 21,5% (bon pour le discours ça), de 1910 à 1500. Ca va, on est bon, comme en 2013, dit le Procureur de la République. Et en 2013, on allait vachement bien à Vierzon. Comme quoi tout est possible.

Et surtout, au commissariat, le taux d'élucidation des affaires est passé de 37,8% à 41,2%. Et encore, le commissariat est pourri, qu'est-ce que ce sera quand le commissariat sera neuf ou que Vierzon sera passé en zone gendarmerie. Les faits de violence aussi ont baissé : de 342 à 278. Même pas un par jour, de quoi se plaint-on vraiment, on a connu pire. 

Toutefois, "ça reste fragile" dit le Procureur. "Nous avons encore des problèmes et d'autres axes de travail en perspective pour retrouver à Vierzon, le calme et la sérénité". Mais non, puisqu'on vous dit qu'il n'y pas de problème. Pas même un mot sur les caméras. On comprend pourquoi l'adjoint à la sécurité à qui ces installations de caméras ont beaucoup coûté idéologiquement a décidé de ne pas se représenter. La délinquance est ingrate.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Heu 22/02/2019 22:46

pendant un moment, l'adjoint nous disait qu'il était pour les caméras mais que le maire était contre.. good cop, bad cop

A 22/02/2019 09:56

il ne faut pas oublier de parler du harcèlement de rue pour les femmes notamment..

Athos 21/02/2019 19:13

Les pouvoirs publics se réjouissent de leurs résultats, mais il fallait agir vigoureusement contre la délinquance de rue bien avant que les commerces ferment.

Pour l'installation des caméras de vidéosurveillance, dont bêtement l'adjoint à la sécurité ne voulait pas, les premières ont été paradoxalement installées près du syndicat d'initiative, alors que la rue Joffre puis le Forum commençaient déjà à se vider de leurs commerces à cause des trafics de drogue sur la voie publique.

Archives

Articles récents