Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Les médecins de l'hôpital unis et déterminés à défendre l'établissement vierzonnais

Publié par vierzonitude sur 20 Mars 2019, 20:53pm

C'est sans aucun doute une première : quinze médecins de l'hôpital de Vierzon face aux Vierzonnais, salle Madeleine Sologne pour défendre les intérêts de l'établissement hospitalier en pleine tourmente. Entre un rapport de la chambre régionale des comptes assassin et une mise sous administration provisoire, les médecins ont redit devant plusieurs centaines de personnes que leur projet médical qui sera bouclé en avril n'a pas d'autre dessein que "de maintenir tous les services. Ce projet est très clair, on travaille en silence, nous sommes déterminés mais nous n'avons pas eu le temps de le montrer" a expliqué l'un des médecins de l'hôpital.

Pour la communauté médicale "ce projet ne peut pas être refusé car les prémices ont été posées par l'agence régionale de santé, c'est un projet crédible, il n'y pas d'autre projet", sous entendu possible. Les médecins sont sortis de de leur réserve, et ils ont été applaudis à plusieurs reprises. 

Ils ont tenu à répondre, point par point, aux conclusions du rapport de la chambre régionale des comptes, tour à tour "sidérés", "blessés", même, par certaines chiffres et certaines phrases. Une chose est sûre : les conclusions du rapport et la réalité des médecins sont opposées. 

"Il ne peut pas y avoir de fuite de la patientèle vers d'autres établissements quand les spécialités n'existent pas à Vierzon, c'est le cas de la neurochirurgie, de la chirurgie cardiaque", a souligné un médecin. Alignés, côte à côte, face aux Vierzonnais, l'un d'eux a insisté : "si l'hôpital de Vierzon était à fuir, vous ne seriez pas là".

Les médecins sont déterminés à changer l'image de l'hôpital, "c'est notre but, changer l'image négative, on peut se faire opérer, on peut se faire soigner à Vierzon, nous avons les mêmes techniques, la même rigueur, les mêmes capacités qu'ailleurs. Il faut juste nous donner les moyens."

La communauté médicale a beaucoup insisté sur les moyens. "Nous n'avons pas de problèmes d'activités mais un problème financier. En 2017, nous avons réalisé plus de 4.500 actes, les chiffres sont facilement vérifiables. Mais nous sommes coincés au niveau financier. On peut augmenter l'activité, il nous faut des moyens matériels."

Le maire de Vierzon, Nicolas Sansu, assis au premier rang, a clairement redit que "l'on n'acceptera pas que l'hôpital déclassé" (NDLR : en hôpital de proximité, c'est-à-dire, sans chirurgie et sans maternité). Le maire de Vierzon n'a pas caché que l'hôpital de Bourges "n'a pas joué le jeu", concernant la venue d'un ophtalmologue. Il devait arriver en septembre 2018.

L'hôpital de Vierzon s'était doté de 56.000 euros de matériel. Du personnel avait été formé. L'ophtalmologue ne viendra pas. Pour le maire, "le groupement hospitalier de territoire, ce n'est pas de l'irrigation (sous-entendu de l'hôpital de Vierzon) mais du drainage. Des médecins de Vierzon vont à Bourges, il faut qu'en retour, les praticiens de  Bourges viennent à Vierzon. Il vaut mieux déplacer les praticiens à Vierzon que cinquante patients à Bourges. Là-dessus, l'agence régionale de santé s'est fait flouer, on s 'est fait flouer".

Le recrutement médical a bien fonctionné en un an. L'équipe gynécologique est au complet. Un gynéco a présenté ses deux nouveaux confrères "venus soutenir l'hôpital", l'un d'eux est aussi "le meilleur cancérologue de Buenos Aires" (Vierzonitude a déjà annoncé la venue de deux nouveaux obstétriciens). 

Les deux nouveaux obstétriciens (en partant de la droite vers la gauche)

Les deux nouveaux obstétriciens (en partant de la droite vers la gauche)

Il ne manquait donc que les médecins, dernier maillon de la chaîne à intervenir afin de montrer, publiquement, leur volonté de tenir l'hôpital à bout de bras et de renverser la vapeur de la mauvaise image tout autant qu'éloigner les épouvantails qui voudraient réduire à la portion congrue l'hôpital de Vierzon. Tout n'est pas encore résolu.

L'administration provisoire va se mettre en place. Il va falloir que le bloc opératoire soit rénové, que le projet médical concorde avec la volonté de l'agence régionale de santé de ne couper aucune aile à l'hôpital de Vierzon. Ce mercredi soir, il y a des déclarations d'intention, des déclarations d'amour au centre hospitalier, une volonté farouche et solidaire (médecins et intersyndicale) de ne pas se laisser impressionner.

Dans la salle, des Vierzonnais, patients potentiels, ont demandé de quelle façon ils peuvent agir pour, notamment, être dirigé vers un spécialiste vierzonnais au lieu d'un spécialiste d'un autre hôpital; connaître les médecins de l'hôpital. Une journée portes ouvertes, validée par la commission médicale en septembre n'a toujours pas pu être organisée. 

Aujourd'hui, après les mois d'action de l'intersyndicale et la réunion de ce mercredi avec les médecins au front, le message envoyé aux tutelles est clair : l'union fera-t-il la force ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Wizard 21/03/2019 16:50

Il n'est pas de moteur plus fidèle que le corporatisme.

Archives

Articles récents