Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Cette démolition est une honte

Publié par vierzonitude sur 30 Avril 2019, 13:08pm

Cette démolition est une honte

"Comment dire pour ne pas être dans l’outrance.... c’est nul archi nul et plus encore... la course à l’échalote entre le plus grand Lidl du monde et un Aldi a commencé." C'est ce qu'écrit Philippe Fournié, maire-adjoint socialiste, sur la page facebook de Vierzonitude, en réaction à la démolition du bâtiment sur le site LFM route de Neuvy.

En effet, la lamentable course à l'échalote a commencé. Qui sortira de terre le premier ? Aldi route de Neuvy ou le nouveau Lidl ? En douce, ils sont venus mettre les coups de bulldozer nécessaires pour mettre à terre le dernier bâtiment Merlin. A 19h30, ce lundi soir,  la pelleteuse y était encore au cas où un groupe de contestataires soit venu défendre le dernier pan de mur encore debout... 

C'est un gâchis pour le patrimoine de Vierzon, un gâchis et une honte, tant pour le bâtiment que pour la méthode employé et surtout pour sa finalité. Même s'il n'était pas classé, on voit comment Vierzon réagit face à son patrimoine.  Le pont de Toulouse, les fours à globe, le site du B3, le musée riquiqui...

C'est aussi une ineptie pour le commerce de proximité, à l'heure où l'avenue de la République accuse 25% de vacance commerciale... Le commerce de périphérie appâte toujours les élus avec leurs emplois mais combien en détruisent-ils ailleurs, en centre-ville ? On démolit pour construire un supermarché encore...

Les mêmes élus, presque trente ans plus tôt, avaient condamné la ferme de Dournon, aux Forges pour bétonner un peu plus les abords de l'autoroute. Il avait fallu une campagne dans la presse locale pour que la ferme de Dournon soit sauvée, reprise, retapée, aujourd'hui, cette ancienne ferme fortifiée est habitée.

Les mêmes aujourd'hui, comme quoi rien ne change, ont sacrifié le dernier bâtiment Merlin sans lever le petit doigt, sans beaucoup de volonté pour se battre contre. Pensez donc, faire les gros yeux au Conseil départemental (propriétaire du terrain) alors qu'il subventionne des projets vierzonnais...

Et le Conseil départemental, il a quoi vraiment  dans sa tête  pour décider à la place d'une ville ce qui doit s'y installer en matière de commerce ?  Pas très cohérent en matière d'aménagement de territoire. Et ce sont ces élus qui vous nous donner des leçons. Pourquoi la Société d'économie mixte ou la communauté de communes n'ont pas racheté ce lopin de terre quand le Conseil départemental a renoncé à y installer le centre des routes ? 

On se retrouve avec un bâtiment par terre, un futur supermarché de plus et des élus vierzonnais incapables de maîtriser leur propre foncier et l'avenir du commerce. Il faut dire qu'il n'existe aucune politique commerciale dans cette ville, pas étonnant qu'on en soit arrivé là. Tout est au coup par coup, pas de ligne, pas de constance, de l'opportunisme en fonction des subventions des uns et des autres. Il n'y a aucun projet durable pour cette ville.

Cette démolition est un aveu d'échec et de faiblesse. Comment voulez-vous mener sérieusement une politique de reconquête du commerce de proximité (avec l'argent des autres) et laisser construire un hangar à chariots qui sera forcément moche, en bordure de cette route. Quelques pas plus loin, Lidl va presque doubler sa surface... 

Tout et son contraire. Quand on pense que la communauté de communes veut construire une auberge de jeunesse dans le B3... N'importe quoi pourvu qu'on bouche les trous.

Cette démolition reflète le paradoxe de cette ville et son problème chronique à être constante. Tant d'argent dépensé pour le commerce de centre-ville et deux gros projets de magasins discount qui vont sortir de terre en même temps. On a vu Courte-Paille et ses vingt emplois dont se gargarisait la communauté de communes. Fermé. Pas grave, Holly's Diner va ouvrir ! Les rubans tricolores comptent plus que des projets au long cours. Vierzon ne mérite plus ça. 

Cette démolition est une honte
Cette démolition est une honte
Cette démolition est une honte
Cette démolition est une honte
Cette démolition est une honte
Cette démolition est une honte
Cette démolition est une honte
Cette démolition est une honte
Cette démolition est une honte
Cette démolition est une honte
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Loïc 30/04/2019 20:42

Beaucoup de blablas , Vierzon ,une ville dont les habitants vivent encore avec le passé..N'importe

quelles ruines est considérées monuments historiques .....Fallait réagir avant.

Luciol 01/05/2019 09:28

Espérons pour vous, que le jour ou vous devrez partir de ce beau monde idéal, comme ces vieilles ruines, le passé des bonnes choses passées en votre compagnie, ne seront pas oubliés par la populace qui vous entour ,en guise de bienfait !

Athos 30/04/2019 12:25

Et le recours des élus de l'opposition "en annulation devant le tribunal administratif, pour vice de procédure, du fait de la surface " ce n'était donc en fait que du pipeau pour amuser la galerie ?

vierzonitude 30/04/2019 12:26

Je crains que la procédure n'aurait pas suffi à arrêter la pelleteuse.

Raoul du Berry 30/04/2019 11:30

Franchement, les trois quarts des vierzonnais s'en battent les cacahouètes de ce pseudo patrimoine industriel, ouvrier, porcelainier, tracteuré, etc...

Trouver un emploi ou un peu de black, les heures d'ouverture des restos du coeur, de Emmaus, les promotions chez Lidl ou leader price, Aldi, pour réussir à manger et survivre un peu.

Le reste, ben foutez nous la paix ! On a un écran et des séries en streaming bien au chaud sous la couette pour oublier...tout !

Je ne cautionne pas mais les trois quarts des vierzonnais et jeunes vierzonnais (donc pauvres) voient les choses comme çà.

vierzonitude 30/04/2019 12:42

Lidl, Leader price, les premiers prix des grandes surfaces, vous pensez vraiment que Aldi va changer les choses ?

Raoul du Berry 30/04/2019 12:30

Non je ne réduis pas. Non ce n'est pas ma vision ! C'est simplement la vérité qui doit être dite haut et fort !

Les retraités qui le pouvaient ont fui la ville, ainsi que les actifs, les jeunes ben une fois fini le lycée ils se barrent et ils ont bien autre chose à s'occuper que de Vierzon !

Vierzon c'est has been, coco, cgtiste, pauvre, cas soc, sale, dealers, moche, etc etc

Les "djeuns sont hyperconnectés à leurs écrans, réseaux sociaux et tout le toutim.

Il est plus important pour eux de connaitre le dernier résultat de "The voice" ou de voir le dernier épisode de game of throne que de s'inquiéter d'un vieux bâtiment qui n'intéresse plus personne !

Soyez réaliste svp.

Athos 30/04/2019 12:28

Les consommateurs de notre ville veulent des prix bas, c'est une réalité.

vierzonitude 30/04/2019 12:16

C'est sympa de réduire cette ville ainsi. Chacun sa vision.

citoyen de vierzon 30/04/2019 10:45

Je suis le citoyen de Vierzon mr le Maire j’ai connu la révolution Française j’ai parcouru deux siècles j’ai vu se construire ma ville des bras de partout sont venu les luttes ont aussi construit ma ville et aujourd’hui…
Il y a quelque chose à construire ici, trop de ruines, trop de maisons abandonnées, trop de vide. Et ce sang et cette sueur versé par des hommes puissants de leurs mains et de leur volonté mais pauvre des richesses d’aujourd’hui. Ses femmes ; leurs femmes si vaillantes à tout endurer. Tant de sueur, même par grand froid, aux fours des forges de la verrerie ou de la céramique, au hallage du canal, charger et décharger les péniches à la main. Tant de peine, tant de pleurs, de sang, mais de vies honorables à servir la ville aux cinq rivières. Ce pays ; ravagé. Le canal, trait d’union, trait de vie, le développement de tout un territoire symbole de la qualité et du savoir bien faire, ce mot VIERZON porté admirablement pendant des générations. Le patrimoine, le respect du travail des anciens, le respect de leur misère, dans ses rues sur ses quais sur les pavés de certains trottoir ; je les ressens, ils sont là partout comme à travers ses vieilles cartes postales figés pour l’éternité. Figés dans leurs sourires dans leurs habits Il y a quelque chose à reconstruire ici, il s’est quand même passé quelque chose ici, on ne peut tout de même pas finir par tout démolir tout abandonner ou laissé vide…pierre de vierzon.

J 30/04/2019 10:07

Jouons notre rôle de citoyens.... boycottons ce magasin !
Il y en a suffisamment dans ce quartier pour pouvoir ignorer cette enseigne comme ils ont ignorés notre protestation.

M 30/04/2019 08:54

La place ne manquait pourtant pas à côté ni même ailleurs. Non c'était "Là" !!!

Archives

Articles récents