Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La Maison des Cultures professionnelles échappera-t-elle enfin au vide qui la menace ?

Publié par vierzonitude sur 24 Avril 2019, 04:55am

Depuis son inauguration, le 19 décembre 1997, par le premier adjoint de l'époque, Max Albizzati, la maison des cultures professionnelles a toujours été un joyeux fourre-tout qui, au grès des élus, a évolué sans vraiment se bonifier. Le jour de l'inauguration, Max Albizzati expliquait que "la culture professionnelles est un état, une manière d'être et de vivre à Vierzon. Beaucoup de ces repères se sont effacés avec les entreprises qui les portaient."

Vingt-deux plus tard, le constat est bien pire. En 1997 toujours, voilà ce qu'était, sur le papier la Maison des cultures professionnelles qui avait remplacé ce qui était jadis, le hall d'exposition de la Société Française, un entrelacs de poutrelles métalliques bétonnées dans les années 1960, à l'époque où le sentiment patrimonial se trouvait encore sous les chaussures de nos édiles municipales.

La maison des culturelles professionnelles "se veut un lieu d'accueil, de rencontre, d'échange, un lieu de culture, où l'on côtoie et où l'on découvre, où l'on construit son entreprise, son orientation, son métier, le produit que l'on veut améliorer ou mettre sur le marché". Il y eut de tout, dans cette maison, des associations technologiques, des pépinières d'entreprises, des trucs et des machins. Une abstraction enjolivée par des projets qui faisaient saliver : "des salons temporaires assureront la promotion des entreprises et des activités qu'internet diffusera dans le marché-monde. Il restera alors à réaliser la salle de conférence de 300 places et l'espace restauration pour avoir un espace de mini-congrès." 

Vingt-deux ans plus tard, la même abstraction préside aux destinées de ce lieu, via le président de la communauté de communes :  "Nous voulons remettre la structure à niveau pour en faire une vitrine de la formation, de l’emploi et du savoir-faire local. Les gens qui arrivent à Vierzon pourront découvrir notre territoire, à travers ses industries, ses formations et ce qui le fait vivre." Mais ça ressemble furieusement à ce que c'était, non ? 

En 1997, le lieu était destiné à "la création d'entreprise, l'animation économique, l'accueil des entreprises, l'innovation et transfert de technologique, l'accueil des jeunes à la recherche d'un emploi, la formation." On ne peut pas dire que la majorité actuelle s'est beaucoup creusée la tête... Vingt-deux ans plus tard, le même fouillis sémantique destiné à emballé de mots, le vide que l'on trouvera en creusant. Un musée international du machinisme agricole y aurait bien mieux sa place. Au moins, on sait ce qui nous y attendrait.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents