Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Selon Le Monde, Vierzon place tous ses espoirs dans le bitcoin

Publié par vierzonitude sur 23 Avril 2019, 06:31am

Selon Le Monde, Vierzon place tous ses espoirs dans le bitcoin

Pour Le Monde qui consacre un long reportage à la société Ledger, c'est clair : "La sous-préfecture du Cher voit en Ledger, la start-up d’un enfant du pays, le moyen de quitter l’ère du déclin industriel."

En prologue, Le Monde écrit qu'"aux portes de la Sologne, la commune de Vierzon, 27 000 habitants, avait déjà sa rue Marc-L’Archevêque et sa résidence Larchevêque, en mémoire du patron de l’usine de porcelaine qui participa, en pleine révolution industrielle, à l’essor de la cité berrichonne.

Un siècle plus tard, Vierzon a perdu de sa superbe. La manufacture des Larchevêque a disparu, la ville industrielle en déclin est frappée par un taux de chômage de 12,8 % et compte deux fois plus d’allocataires du RSA que dans l’ensemble du département. Dans ce contexte, tous les espoirs sont placés dans la quatrième génération de la lignée : Eric Larchevêque, 46 ans, co-fondateur et dirigeant d’une des start-up françaises actuellement les plus en vue, Ledger."

Voilà qui pourrait aider à mieux comprendre ce que fabrique Ledger et ce que l'usine en construction sur le parc technologique fabriquera : "Pour décrire le potentiel de l’entreprise, certains investisseurs aiment comparer le marché du bitcoin à la ruée vers l’or. « Ce ne sont pas les pionniers qui ont fait fortune, mais ceux qui fabriquaient des pioches », rappelle l’un d’eux. A les entendre, les coffres-forts miniatures de Ledger, au format d’une clé USB, seraient les pioches du XXIe siècle."

On apprend, grâce au Monde, que la société "préparait son introduction en Bourse avant que la chute brutale du cours du bitcoin l’an dernier ne lui coupe l’herbe sous le pied. Pour Eric Larchevêque, ce n’est que partie remise. « Nous voulons devenir un géant technologique, cela passe par une cotation et une capitalisation boursière à plusieurs milliards d’euros, affirme-t-il. La blockchain [technologie de stockage et de transmission d’informations à l’origine du Bitcoin] sera une révolution et Ledger peut devenir une entreprise majeure du secteur, comme les GAFA ont réussi à prospérer avec la révolution Internet."

La technologie au pays des ploucs, on peut comprendre cette partie du papier du Monde ainsi : "La start-up a installé son centre de production dans le petit parc technologique de Sologne, à quelques encablures de la sortie de l’autoroute A71. Elle emploie aujourd’hui 45 salariés. Depuis que l’entreprise tech a fait fortune, la ville communiste voit régulièrement deux Tesla, ces voitures électriques de luxe fabriquées en Californie, traverser les rues désertées de son centre-ville."

Mais Ledger est une chance pour Vierzon, si l'on suit le maire de la ville : "Dans un éclat de rire, Nicolas Sansu, le député-maire PCF de Vierzon reconnaît que « Ledger a été une surprise incroyable ». Ce rebondissement inattendu pour la commune sonne comme une revanche de l’aventure malheureuse du petit empire industriel de la famille Larchevêque. « L’usine de porcelaine de mon arrière-grand-père avait été reprise par mon grand-père, puis par mon père. Elle employait quelques centaines de personnes. Quand j’étais enfant, je pensais en devenir l’héritier, sur le mode “Tout ceci sera à toi”. Mais l’histoire s’est mal terminée, la fabrique a périclité », raconte Eric Larchevêque. Il quitte la ville après le lycée."

La fin du papier doit-il nous rassurer ? "A Vierzon, le développement de l’emploi est pour partie indexé sur le cours du bitcoin."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pomplume 23/04/2019 20:57

Du vent

J 23/04/2019 14:18

Sansu n'est plus député !! il est toujours au PCF..

Archives

Articles récents