Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Donc si un charcutier est candidat, il ne nous parlera que de saucisse ?

Publié par vierzonitude sur 26 Juin 2019, 06:00am

Donc si un charcutier est candidat, il ne nous parlera que de saucisse ?

Résumons : un gendarme en exercice qui se présente à la mairie de Vierzon ne nous parlera donc que de sécurité, si l'on s'en tient à quelques commentaires simplistes, montés au rang d'arguments électoraux.

Mais si le candidat avait été charcutier, avec toute l'estime que Vierzonitude a pour cette profession, il nous aurait donc parlé pâté de tête et saucisses aux herbes ? Si le candidat avait été coiffeur, il aurait coupé les cheveux en quatre ? S'il avait été chef d'entreprise, il aurait forcément exploité les salariés...

C'est vrai que dans une ville perfusée au vermillon, habituée à penser par le petit bout de la lorgnette pour éviter que les consciences ne s'éveillent trop tôt et découvrent le pot aux roses, tenter de sortir des sentiers battus n'est pas simple.

Cette ville est tellement habituée à des politiques professionnels qu'on se pose plus de question sur une candidature issue de la société civile (en l'occurrence elle est plus militaire que civile !) que sur une candidature issue de la sphère politicienne et qui se perpétue comme une monarchie.

Nous avons eu un maire instituteur mais il ne l'était plus depuis si longtemps, ça ne compte pas. Nous avons eu des candidats petits patrons, salariés d'une association, ex-chef de cabinet, professeur de lycée, pourquoi pas un gendarme ?

A y regarder de plus près, nous avons surtout eu des candidatures politiciennes, des ex-colistiers  frustrés car privés de lumière, des ex-proches d'une liste qui se sont sentis trahis, des ex-élus grandis à l'ombre de leurs pairs, des boutures en quelque sorte. 

Puis nous avons des politiciens chevronnés dont  la politique est le métier, des élus qui exercent depuis plus de quarante ans et qui veulent repartir encore une fois... 

Alors, à l'heure où le citoyen lorgne sur l'organisation de la démocratie, un politicien nourri au biberon du contribuable paraît plus légitime, à Vierzon, qu'un candidat qui possède un vrai métier ! Tout ce qui n'est pas dans la sphère politicienne est suspect. Ici, il faut être d'un parti, annoncer la couleur pour mieux affronter l'adversité. D'ailleurs, ici, on se nourrit d'adversité, de combat, de clivages, de contre plus que de pour. C'est le fond de commerce vierzonnais.

Pourquoi dit-on cela ? Parce que la candidature d'un gendarme renvoie, pour certains, à la facilité, donc directement à la notion de sécurité. Gendarme = sécurité. Qui dit sécurité, un thème que la gauche radicale vierzonnaise traite en se bouchant le nez, dit évidemment droite. Qui dit droite, à Vierzon, dit ennemi du peuple... Et c'est sur cette certitude que la gauche radicale bâtit déjà sa stratégie.  Car à Vierzon, ne pas être de gauche, c'est être forcément de droite.

Or, c'est le citoyen qui se présente, pas le képi. C'est le charcutier, pas le tablier. C'est l'instituteur pas le tableau noir. Quand un candidat, qui plus est élu, possède un métier, c'est le citoyen qui veut être élu, pas le métier qu'il exerce. A contrario, quand un politicien est candidat, c'est le parti à qui il appartient qui se présente. Ailleurs, il existe une noblesse du métier et de l'engagement. Ici, il n'existe que la noblesse de la politique politicienne. Elle n'a de vertu que de faire vivre ceux qui la hissent au rang de noblesse. Le XXIè siècle n'est pas encore tout à fait arrivé à Vierzon...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

AR 26/06/2019 10:24

Ce monsieur s'est-il déclaré ? A t-il annoncé publiquement sa candidature ? Pour l'instant nous sommes dans le blabla et merci pour penser par le petit bout de la lorgnette les citoyens vierzonnais apprécieront

René Planchon 26/06/2019 11:42

Mais arrêtez AR!Sa candidature est un secret de polichinelle!Il faut arrêter de tout remettre en cause comme ça.Oui il va y aller!Bien sûr qu'il va y aller!Et pourquoi n'irait il pas?Si seulement il pouvait remettre aux pas les agents de la ville et mettre fin au copinage et autre piston.Je lui trouve une qualité à ce commandant:il n'est pas originaire de Vierzon.Donc il aura un regard neuf sur les affaires de la ville.

vierzonitude 26/06/2019 10:28

Si vous avez bien lu il s'agit des politiques qui pensent parle petit bout de la lorgnette

Merguez party 26/06/2019 10:01

Les élections municipales désignent le maire d'une ville mais aussi une liste faite d'hommes et de femmes venant d'horizons différents qui bâtissent ensemble un projet. La sécurité est nécessaire à toutes les villes au même titre que l'écologie, l'attractivité, le commerce, les incivilités, le travail, les sports, les associations, l'hôpital.....autant de thèmes majeurs dans lesquels Vierzon est encore loin du compte.

Proportionnelle 26/06/2019 11:38

Les municipales ne désignent pas le Maire mais le conseil municipal.Je ne vous apprends rien.Assez du culte de la personnalité du Maire tout puissant entouré de pantins.Un banquier à la tête de la France ne règle rien.Un officier de gendarmerie à la mairie de Vierzon ne réglera rien non plus.Apres sur les professionnels de ka politique je suis d'accord.Il faudrait y mettre fin.Mais comment?Car ces gens parviennent très souvent à se recaser.n'oublions pas qu'un élu de Vierzon est dans le circuit depuis 1977!Maire adjoint,conseiller régional,général,municipal..........Et combien d'autres comme ça en France?

DcDusse 26/06/2019 09:22

Un militaire en disponibilité de la gendarmerie mobile restera toujours un militaire mon gars.

Archives

Articles récents