Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


On a marché sur la place Jacques Brel

Publié par vierzonitude sur 6 Juin 2019, 19:57pm

On a marché sur la place Jacques Brel, ouverte depuis ce jeudi soir à la déambulation.

En matière d'espace, c'est réussi. On sent très vite que la place nous domine. On se sent même ailleurs qu'à Vierzon, et c'est ça l'exploit de cet endroit qui brise vraiment le Vierzon que l'on connaît sur le bout des doigts.

La façade de l'ancienne Poste qui donne sur la place est aussi une réussite.  Un vrai dépaysement. Rien dans la façade n'évoque l'ancienne Poste et c'est vraiment bien. 

Sous différents angles, la place est généreuse, mais le minéral est très dominateur. Trop, on l'a déjà dit. Cela aurait mérité plus de petits endroits intimes, type jardin. En fait, voilà, la place aurait dû avoir plus du jardin que de la place, même si le square Lucien-Beaufrère n'était pas loin.

Un peu plus d'espaces verts, d'arbres peut-être plus gros, auraient été vraiment bien. Mais la philosophie architecturale n'est pas celle-ci. On fera avec.

Le belvédère qui donne sur la place Fernand Micouraud aurait pu être une vraie promesse si les arbres, en face, ne gâchait pas la vue sur le canal.

Disons que la promesse de l'eau, vue de cette place, n'est pas tenue. On la voit mais loin. Et puis, il faut dire que la vue plongeante sur le parking de la place Micouraud n'est pas du tout esthétique. Mais bon, on fait avec ce que l'on a. Peut-être qu'il est prévu de refaire le parking, de le végétaliser un peu plus ?

Toutefois, le belvédère en lui-même est une bonne idée, on y verrait bien une terrasse de bistrot s'il y en avait un sur la place. Le bois du belvédère tranche bien avec les pavés lisses aux tons gris. 

Revenons à l'espace. Evidemment, c'est une révolution eu égard à ce qui se tenait là auparavant, un pâté d'immeuble qui pendant plus d'un siècle, a créé un goulot d'étranglement. On respire. Enfin. La démolition de l'îlot et des anciennes Nouvelles Galéries avaient déjà régalé l'oeil. 

On peut traverser la place en diagonale,  en long, en large, on peut descendre place Micouraud, y monter. On en arrive à oublier l'environnement de la rue Brunet et l'austérité du parking en bas. 

Les jeux avaient déjà été investis par de jeunes Vierzonnais. C'est sympa. On peut faire des exercices physiques, c'est une partie qui appelle le mouvement et que les jeunes se sont déjà appropriés. S'y réunir, s'y asseoir, y boire un coup (en faisant gaffe aux canettes qui traînent...)

Au fond de la place, une bande d'espaces verts est à découvrir mais le béton, le béton, le béton... Il aurait fallu que le végétal surplombe le béton pas que le béton enferme le végétal.

Venons à la vague. On se sent petit à côté, non vraiment. Vierzonitude n'a jamais apprécié cette vague, trop lourde, trop imposante, inutile. Mais elle est là, il faudra faire avec.

Surtout à la pointe. C'est... énorme. Elle est haute. Là, c'est le béton qui nous domine et non pas nous qui dominons le béton. Après cette vague peut plaire car justement elle impose. Chacun ses goûts.

Cette surface est grise et encore, on a foulé la place au coucher du soleil mais en plein soleil, ça va briller ! La balade reste toutefois agréable. De toute façon, c'est incomparable. Ca fait du bien, ça montre que Vierzon peut changer. Et puis, bon sang, on est place Jacques Brel, PLACE JACQUES BREL ! Allez, on attend vos impressions. 

On a marché sur la place Jacques Brel
On a marché sur la place Jacques Brel
On a marché sur la place Jacques Brel
On a marché sur la place Jacques Brel
On a marché sur la place Jacques Brel
On a marché sur la place Jacques Brel
On a marché sur la place Jacques Brel
On a marché sur la place Jacques Brel
On a marché sur la place Jacques Brel
On a marché sur la place Jacques Brel
On a marché sur la place Jacques Brel
On a marché sur la place Jacques Brel
On a marché sur la place Jacques Brel
On a marché sur la place Jacques Brel
On a marché sur la place Jacques Brel
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gg90fr 08/06/2019 12:29

Merci de ces photos qui permettent a un Vierzonnais de coeur, "exilé" dans l'Est , de, enfin en deviner un peu plus sur cette réalisation que j'ai hâte de concrètement voir lors d'un prochain séjour. Cette place est enfin réalisée, elle ne plaira surement pas à tout le monde;, mais cela était prévu et normal ... le plus important est que enfin ce bas du Centre Ville présente un autre aspect que ce qu'il était depuis des lustres

Pomplume 07/06/2019 19:26

C moche et cela va mal vieillir. Le belvédère ne sert strictement à rien, la vague est inutile et il ya beaucoup trop de béton.
Il aura fallu raser les garages et réaménager le parking

LoL 07/06/2019 18:17

Super , même les portes des toilettes sont blindées, apparemment la petite commission vaut de l'or à Vierzon !! :-)
Et bien, au moins ça permettra enfin de rembourser une partie du gouffre financier!! :-)

h 07/06/2019 14:38

A la place de la vague en béton, j'aurais préféré une fontaine d'eau fraîche avec au milieu une statue en bronze de la petite sirène ou d'Alice au pays des merveilles.

LoL 07/06/2019 17:15

Pas de chance ce coups là, on aura sûrement le matin, Mobidic en plein soleil cet été qui braille sans cesse pour appeler ses congénères, et Patrice au pays des poubelles avec ses canettes de bière jetables au sol, le soir !! :-)

Thierry 07/06/2019 00:56

Bonsoir, enfin la « belgitude » à Vierzon c’est vraiment pas si mal !!

ouais 07/06/2019 00:38

moche, froid, carré, hypermoderno pas cher, façade à la gomme de métal, le marché à cet endroit: vive la chaleur ou vive le gel... en été, ça va taper, en hiver, ça va venter... bref, usage à revoir d'urgence!

Gégé 06/06/2019 23:09

La place n'est pas inaugurée que c'est déjà le bordel jour et nuit. Les gens viennent à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit pour utiliser les espaces jeu la plupart du temps avec des enceintes portables. C'est déjà devenu un squat à ivrognes qui cuvent et pissent partout. La mairie se fou royalement des habitants qui vivent autour de cette place de béton.

Archives

Articles récents