Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Serge Tourny, le Vierzonnais qui a entraîné Sofiane Guitoune

Publié par vierzonitude sur 21 Septembre 2019, 08:38am

"Tout a démarré grâce à un éducateur, Serge Tourny, qui a enseigné à Sofiane le jeu à la toulousaine et qui lui a ouvert les portes de l’élite par ses amitiés avec Henri Broncan (entraîneur d’Albi à l’époque). Serge est aussi un proche de Pierre Villepreux, le fondateur du jeu à la toulousaine" explique Stéphane Balouzat, rugbyman, coach de l'équipe féminine de rugby de Vierzon. Sofiane Guitoune est au Japon, sélectionné pour la coupe du monde de rugby. Dommage que ce samedi matin, il ne soit pas sur le terrain pour le premier match de la coupe du monde de la France contre l'Argentine. Mais le sélectionneur a laissé entendre, toutefois, que Sofiane Guitoune aura de quoi se régaler. on l'espère nous aussi.

Serge Tourny, 71 ans, habite à Vierzon. Il a quitté les SAV rugby, il y a deux ans mais, comme il le dit lui même, en insistant sur l'importance de sa formule, "la passion du jeu avec même la passion du rugby," le conduit à repiquer à son rôle d'éducateur, comme ça, bénévolement, pour le plaisir.  Alors, quand l'ex-entraîneur du jeune Guitoune, a vu le grand Sofiane du Stade Toulousain, soulever il n'y a pas longtemps le bouclier de Brennus, après sa victoire contre l'ASM Clermont, qu'en a-t-il pensé ?

"Au départ, nous explique Serge Tourny, il avait écrit au Stade Toulousain pour savoir s’il pouvait faire des tests pour entrer à leur école de rugby. Toulouse n’a pas pris en compte la lettre qu’il avait écrite, c’est pour ça qu’il est passé par Brive, une formidable école aussi à Brive. Il était dans un grand club. Ils ont trouvé une formule intéressante. Il allait à l’école toute la semaine en interne et à partir du vendredi, il allait dans une famille d’accueil. C’est comme ça qu’il a débuté sa carrière. Il y a eu plein de bonnes circonstances."

 

Pour Stéphane Balouzat, Serge Tourny est "un éducateur hors pair, passionné, passionnant, humble et qui a senti, il y a plus de trente ans de ça, les clés du rugby moderne. Tous les joueurs l’ayant eu à l’école de rugby ou en catégorie jeune (les plus vieux ont mon âge, les plus jeunes sont mes enfants) le reconnaissent tous comme leur «  papa rugby » aussi bien pour ses qualités  techniques (c’est un sorcier du rugby) qu’humaine (il aime tous les jeunes quels que soient leur niveau ou leur caractère). Je pense que s’il y a un vierzonnais à ce niveau, la ville le doit aussi à Serge."

L'ex-entraîneur de Sofiane se souvient de lui. "Je suis arrivé au club (NDLR : aux SAV rugby de Vierzon), il était déjà présent. Je l’ai entraîné durant sa dernière saison. Cela s’est super bien passé entre nous. J’avais plein de copains à Brive et je leur ai signalé qu’il y avait un gars qui était plein de ressources, qui avait envie de faire du rugby son métier. On ne s’est pas trompé." 

Serge Tourny confirme : "Il a eu la chance de rencontrer un grand monsieur, Henri Broncan, il était entraîneur d’Albi puis d’Agen, du très haut niveau, là."

Mais il est humble Serge le Vierzonnais : "On peut toujours dire, houais, il (NDLR : Sofiane Guitoune) a eu la chance de rencontrer Tourny. Non, j’ai rencontré Sofiane Guitoune. Un garçon avec  des qualités exceptionnelles, un mental exceptionnel avec une devise : ne jamais rien lâcher, chaque jour tu remets sur l’ouvrage. "

L'homme de l'art et l'homme du Stade Toulousain se revoient régulièrement. "Un jour, il est venu à la maison avec le maillot du match qu’il a porté contre le pays de Galles, il me l’a dédicacé. C’est un moment d’émotion. Il m’a aussi dédicacé son maillot avec lequel il avait joué en équipe de France junior. En fait, j’ai trois maillots à lui dédicacé."

On sent que Serge est impressionné autant par le parcours du joueur originaire des SAV que par sa ténacité. "Sofiane mérite ce qu’il traverse aujourd’hui. Son rêve c’était d’être champion de France avec Toulouse et il est champion de France avec Toulouse, c’est curieux d’avoir un parcours comme ça ! Rien n’était joué d’avance, rien n’était écrit d’avance. Il n’oublie surtout pas d’où il vient."

Serge Tourny avait vu juste, en ce qui concerne la sélection ndu Vierzonnais pour le mondial de rugby au Japon : 

"Ce serait une évidence qu’il soit sélectionné dans l’équipe de France. Est-ce que les responsables voudront de lui ? Quand on regarde la liste, en position de centre, il y a sept joueurs, ils ne vont pas emmener que des trois quart centre mais il aurait logiquement sa place. C’est le meilleur centre français à l’heure actuelle. Pourquoi il devrait se priver de Sofiane, c'est une question. Mais on a vu des aberrations dans le rugby". Pas cette fois apparemment.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Racing 17/06/2019 17:54

Serge Tourny l'homme à la mobylette jaune.L'aiguilleur de trains et de rugbymen.Un vrai saviste.Un passionné de rugby.

Archives

Articles récents