Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Canal de Berry : le SOS des pêcheurs du Loir-et-Cher

Publié par vierzonitude sur 20 Juillet 2019, 05:20am

La Fédération de Pêche du Loir-et-Cher a lancé un véritable SOS en direction du Cher, à propos de la coupure de l'alimentation en eau du canal de Berry.

"Nous comprenons que, face au manque d’eau très important dans les cours d’eau, l’effort restrictif doit être commun mais nous n’acceptons pas cette décision de fermeture totale prise sans aucune concertation entre les deux départements. Nous subissons ce jour, sans aucune anticipation les aboutissants d’une telle décision et les conséquences dramatiques qui pourraient en découler sur nos 42,5 km de canal en Loir-et-Cher tant sur les plans écologiques, économiques que touristiques.

La Fédération de Pêche du Loir-et-Cher a interpellé par un courrier officiel le syndicat du canal 41, en sa qualité de propriétaire du canal et toutes les autorités compétentes, pour qu’une action puisse être menée par leurs services auprès de la Préfecture du Cher.

En marge de cette action « administrative », nous n’avons pas attendu et avons provoqué dès lundi une réunion de crise avec les services de l’État et le syndicat afin d’essayer de trouver une solution pour maintenir l’eau dans ce canal.

Une interdiction de prélèvement d’eau dans le canal a été prise mardi par arrêté préfectoral et une expertise du canal a été menée par notre agent de développement, afin que les solutions envisagées soient analysées sur place. Un plan d'action a été proposé par notre Fédération au syndicat du canal et aux services de l'Etat. Nous avons donc dès l'annonce de cette mesure pris nos responsabilités, interpellés les autorités compétentes et proposés des solutions. La Fédération de Pêche a donc mobilisé toute son énergie et ses équipes pour préserver ce site de pêche.

Vous comprendrez que, compte tenu des conditions météorologiques particulièrement défavorables à la manipulation des poissons (défaut d’oxygène, températures très élevées) et de la dangerosité d’intervention dans le canal (mobilisation des vases, risque de chute et d’envasement..) une opération de sauvegarde du poisson n’est pas envisageable sur les biefs loir-et-chériens (42 km).

Après avoir pris l’aval des services de l’Agence Française pour la Biodiversité et de professionnels (pisciculteurs), leurs avis confirment notre analyse : toute manipulation des poissons entrainerait leur mort directe ou transfèrerait la mortalité vers le milieu récepteur avec en plus des risques de contaminations des espèces du Cher....

Une autre réunion de crise a eu lieu à la préfecture, nous avons proposé un plan d’action concerté permettant de maintenir un maximum de biefs en eau et ainsi assurer tant que possible la survie des poissons en espérant que la situation climatique s’améliore dans les semaines à venir.
 
Actuellement, nous sommes tributaires des agissements du département du Cher et devons ajuster avec les services de l’Etat et le syndicat du canal les actions selon l’évolution de la situation.

Ce matin (jeudi), un nouveau point a été réalisé, il s'avère que le canal avait perdu quelques centimètres en moyenne par rapport au relevé de lundi, ce qui est peu mais une tendance à la baisse a été notée et relayée ce jour auprès des services de l’Etat.

A l’heure actuelle, nous essayons de mettre en place une stratégie d’intervention concertée et cohérente en y intégrant également un volet réglementaire qui a toute son importance ; aussi, au regard de la situation déjà très complexe, nous vous demandons de surtout ne pas cautionner, encourager ou mener des actions individuelles quelles qu’elles soient !

Nous vous demandons de ne pas intervenir sur les vannages du canal ni d’organiser une récupération de poissons qui pourrait précipiter le remous des vases et engendrer une consommation du peu d’oxygène présent dans le milieu avec une mortalité induite des poissons.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Leon 20/07/2019 10:13

Pourquoi ne pas avoir limité le débit de l’Yevre entre le barrage de Vierzon et le Cher pour laisser l’eay s’ecouler Par le canal ?

Archives

Articles récents