Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Faut-il à tout prix bétonner et bitumer pour développer cette ville ?

Publié par vierzonitude sur 13 Juillet 2019, 05:20am

Faut-il à tout prix bétonner et bitumer pour développer cette ville ?

L'aménagement du centre routier n'est pas assuré que déjà, on bétonne en face. Des saignées dans une ancienne prairie, pour en faire une route et des terrains viabilisées. En dix ans, le long de la rocade nord a connu plus de béton que de fleurs des champs. Des hôtels, des restaurants (dont un a déjà fermé), des locaux industriels, un centre routier...

Le développement de Vierzon, dit-on, doit en passer par-là. A l'heure où l'extension des villes n'est plus compatible avec le développement durable et la préservation du climat, la croissance économique d'une cité ne peut se vivre qu'à travers la bétonisation de sa périphérie, veut-on nous faire croire. Si certains ont pour modèle la zone de Saint-Germain-du-Puy, le long de la route de la Charité, surtout qu'ils arrêtent tout de suite ce genre de rêve, qui est plutôt un vrai cauchemar.

Impossible, donc, de penser le développement sans béton ni bitume, sans stérilisation des sols, sans bâtiment,  au détriment de l'existant qui pourrit sur place. La moindre parcelle doit être "Aldiser" ou "Lidliser", à Vierzon. D'un côté, des plans de renouvellement urbain abattent des tours et des barres et rase des quartiers entiers (Sellier, Colombier bientôt Gustave Flourens). On incite à construire de l'habitat plus individualisé mais on laisse les élus faire tout et n'importe quoi pourvu que le mot magique soit prononcé : économie.

Au nom de l'économie, on façonne des trottoirs et des voiries que le centre-ville de Vierzon ne peut même pas espérer. On conçoit des places avec le minéral pour dictature. On dépense des budgets espaces verts faramineux dans des zones industrielles alors que le centre-ville étouffe doucement. On raisonne comme à l'ère de la révolution industrielle. On appâte le chaland avec l'emploi. On nous a fait le coup avec Aldi et l'agrandissement de Lidl. 

Faut-il à tout prix bétonner et bitumer pour développer cette ville ?

Donc, c'est la fatalité. Pas de développement sans béton, pas de croissance sans bitume. Un restaurant ferme, pas grave, un autre ouvre à côté. C'est ainsi. Quand va-t-on planter des arbres avenue de la République. Quand va-t-on végétaliser le centre-ville pour en faire un lieu de balades à défaut d'y commercer désormais ? Quand va-t-on arrêter de construire au détriment d'un existant qui reste vide ? Quelle réflexion durable a-t-on ?

Est-ce que trois arbres qui se battent en duel sur une vaste place, c'est penser une certaine forme d'écologie urbaine ? Est-ce qu'un centre routier à côté de la forêt c'est penser ? Est-ce qu'il faut obligatoirement couper un ruban pour réaliser quelque chose ? N'est-ce pas là le syndrome du bilan où tout ce qui est fait doit être visible alors que justement, les bienfaits passeraient par de l'invisible.

Vierzon est suffisamment étendue, ne s'en plaint-on pas pour justifier les non-travaux de voirie ou d'assainissement ? Pourtant que fait-on ? On créé des réseaux supplémentaires, on créé des voiries supplémentaires. Est-ce qu'on pourra longtemps continuer à raisonner de cette façon ? 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Saint Gobain 13/07/2019 19:15

On pense ces choses là mais on ne les dit point.Mais je me pose la même question.Lisez l"'histoire secrète du patronat français de 1945 à nos jours" de Frédéric Charpier,Benoit Colombatet Martine Orange.Vous comprendrez pas mal de choses.Du PCF à la droite en passant par la cgt,fo et Le ps ça ne sent pas bon.

Raslebol 13/07/2019 17:14

Les actions Bouygues et Lafarge fonctionnent très bien avec ces élus du tout béton.A se demander si ceux-ci n'ont pas une tonne d'actions pyramidales sur ces entreprises biens placés sur leurs gros P.E.A retraites !

Celestat Dormeur 13/07/2019 14:07

Oui autant pour moi.Les urnes sont enterrées et biodégradables.Mais je trouve que cest un beau projet.Car le défaut des cimetières vierzonnais c'est le manque d'ombre et de verdure.

Celestat Dormeur 13/07/2019 12:37

A quand une forêt cinéraire à Vierzon pour avoir des puits de carbone et permettre de respecter les dernières volontés des défunts qui souhaitent que leurs cendres soient répandues au pieds d'un arbre?
Lire l'article sur l'initiative de la commune d'Arbas sur le site Boursorama.

Athos 13/07/2019 14:00

J’ai lu votre article, la dispersion des cendres y est prohibée, c’est l’urne funéraire qui est enterrée au pied d’un arbre, ce qui est aussi un excellent moyen pour devenir un français de souche...

J 13/07/2019 10:50

Et on projette de construire une auberge de jeunesse dans les hall de la SFV, alors que fait-on de l’ancienne auberge ....une friche ou une nouvelle place en béton.
Est-ce qu’on ne pourrait pas reconstruire au même endroit un nouvelle auberge...proche du canal à vélo ?
Le béton ne coûte pas cher avec Sansu !

Séraphin Monge 13/07/2019 10:08

Quelle honte!Quel désastre.Que nos politiques et ingénieurs ne viennent plus me parler d'écologie et de développement durable.Un jour ces saccageurs devront rendre des comptes.Car en vérité Vierzon accueille ce que les autres villes ne veulent pas chez elles.
Elle était verte ma prairie.

Archives

Articles récents