Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


L'effet Yannick Jadot : quand le rouge vierzonnais veut passer au vert...

Publié par vierzonitude sur 16 Juillet 2019, 04:50am

C'est l'effet Yannick Jadot et ses 12,5% aux Européennes. Du coup, les rouges vierzonnais se repeignent en vert, espérant que le pourcentage de l'écologiste rejaillisse un peu sur leurs très très pâles résultats électoraux (2,9%). Du coup, nos élus communistes signent une tribune enflammée en faveur de l'écologie dans le dernier bulletin  municipal en énumérant tous les bienfaits qu'ils font à la planète.

"Face aux dangers que représentent pour notre planète et pour l’humanité le réchauffement climatique, la disparition de la biodiversité, les pollutions, etc… La protection de l’environnement est aujourd’hui une impérieuse nécessité. Pour relever ce défi, le niveau des collectivités locales est concerné même s’il est loin d’être le seul à avoir des responsabilités dans ce domaine." Même les écolos vierzonnais ou ce qu'il en reste n'auraient pas osé !

"A Vierzon, la municipalité conduit des actions en matière de respect de l’environnement, de santé publique et de développement durable. De nouvelles techniques écologiques d’entretien des espaces publics sont mises en oeuvre ; le désherbage se fait sans produits phytosanitaires dangereux pour la santé des hommes, des animaux et pour la nature." On peut voir le résultat d'ailleurs à la hauteur de l'herbe dans les rues ! A Vierzon, on ne fume pas l'herbe des rues, on la fume à coup de chalumeau. 

"L’isolation thermique des écoles Fay B et Bourgneuf est achevée et les et les travaux commencent cet été dans celles du Tunnel Château, avant celles du Colombier.../... Quelques illustrations de l’engagement de Vierzon pour la planète car la municipalité est soucieuse de l’intérêt général."

Yannick Jadot sort de ces corps. En attendant, on mesure bien le souci municipal pour la planète. Dans ce cas, on pourrait regretter que la place Jacques Brel réverbère la chaleur à peine remise en question par les arbres chétifs qui la peuplent. On peut aussi évoquer la mollesse avec laquelle la municipalité laisse la ville devenir une vaste décharge à ciel ouvert. Mais n'est-ce pas l'intention qui compte ?
 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tout et son contraire 16/07/2019 09:00

Ça sent la candidature de Nicolas Sansu,
Son programme tient en quelques mots: "laissez moi le temps de faire ce que je n' ai pas fait en 12 ans, promis cette fois-ci, je le ferai..."
Il devient subitement écolo, pour la sécurité et donc de droite. Rouge, vert, bleu un véritable feu d'artifice.

Archives

Articles récents