Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Le chômage reste une plaie vierzonnaise

Publié par vierzonitude sur 27 Août 2019, 17:08pm

On a beau vouloir être optimiste, l'actualité vierzonnaise ne nous le permet pas. Sur le front du chômage, pas de bol : Vierzon passe à côté de l'embellie. Même si nos élus vont tenter de nous prouver par A+B que leurs chiffres sont plus sérieux que ceux de l'Insee, la presse explique que "la zone de Vierzon reste la plus affectée par le chômage dans le Cher, avec un taux de 12 % de chômeurs, soit le plus fort taux de chômage de la région." Pourtant, à entendre les discours sur l'économie vierzonnaise, on aurait pu penser que le chômage avait baissé plus qu'ailleurs. En fait non.

Ce sont les bassins de Bourges mais surtout de Saint-Amand-Montrond qui bénéficie de l'embellie. "Avec une baisse sur un an de 10,2 % du nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A, cette zone dépasse de loin tous les principaux bassins d’emploi de la région Centre-Val de Loire." Alors, on se pose des questions. Normal. Depuis 2008, la communauté de communes engloutit des millions d'euros dans le parc technologique sans résultat sur les demandeurs d'emplois. 

Ledger a construit une nouvelle usine. L'entreprise spécialisée dans les portefeuilles sécurisées pour les cryptomonnaies devrait embaucher. Avant la première embauche, on apprend qu'une entreprise (ex-Carroy-Giraudon) aura disparu avant la fin de l'année. A quoi servent donc les investissements colossaux ? A ouvrir des restaurants qui ferment cinq ans plus tard ? A des centres routiers qui n'en sont pas ? Peut-être serait-il bon de se poser les bonnes questions ? 

On peut espérer : "Le chômage baisse dans le Cher, mais il reste élevé par rapport aux niveaux régional et national. Avec 8,9 % de chômeurs, contre 8,2 % en Centre-Val de Loire et 8,4 % en France, le département demeure le mauvais élève de la Région mais s’affirme comme le premier de la classe en matière de baisse." Or, depuis 2008, les élus ne sont pas parvenus à faire baisser le chiffre de demandeurs d'emploi à Vierzon. Onze ans plus tard, ça s'appelle une stratégie en panne. Couper des rubans et investir de l'argent public ne fait pas mordre la poussière à la courbe du chômage. C'est donc qu'il y a un autre problème.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Toutanvag 27/08/2019 20:28

Et si on bétonnait encore un peu plus avec une deuxième vague puis une troisième vague puis ... un autre parking à camions puis ... et si on ouvrait de nouvelles grandes surfaces périphériques et si on subventionnait un autre bowling et si on agrandissait l'office de tourisme, ça en ferait pas des emplois supplémentaires ?

Archives

Articles récents