Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Divergences de vue sur la chaleur estivale au sein de la majorité municipale

Publié par vierzonitude sur 11 Septembre 2019, 05:10am

Nos élus vierzonnais n'ont pas le même souci de l'environnement. La canicule, les fortes températures, le canal asséché, le Cher au plus bas ne semblent pas émouvoir "les élus de gauche, progressistes et républicains", c'est ainsi que le P.C se nomme dans le bulletin municipal. Le dernier numéro donne une idée précise des préoccupations des uns et des autres.

Pendant que le P.C et ses apparentés écrivent avec légèreté "un été très chaud à Vierzon, au sens propre comme au figuré !" (on appréciera le point d'exclamation au cas où le lecteur n'aurait pas saisi le jeu de mot), le "groupe socialiste et divers gauche" donne une autre lecture de cet été : "la canicule a sévi et beaucoup d'entre nous ont mal vécu ces phénomènes extraordinaires". Bilan : environ 1.500 morts en France, certes, rien à voir avec la canicule de 2003, mais une canicule et ses conséquences sur l'humain et l'environnement ainsi que 1.500 morts justifient-ils un point d'exclamation rigolard ?

 

En fait, dans sa tribune, le groupe des élus de gauche, progressistes et républicains, veut parler de "la chaleur" mais  "humaine", celle de l'inauguration festive de la place Jacques Brel, celle également festive des Estivales du canal, celle des animations à venir, loin du canal devenu une biscotte. Il a fait chaud, très chaud, "au sens propre comme au sens figuré !"

Pourtant, le canal asséché, des poissons morts qu'il faut sauver in extremis, un tourisme en berne parce que les bateaux ne peuvent plus naviguer, un spectacle de désolation, cette chaleur finalement meurtrière pour l'environnement et l'être humain, ne valent pas un mot de compassion, ni même un engagement politique. C'eut été le moment, cette tribune est faite pour cela. Et ce n'est pas la communauté de communes avec le bilan de son impact sur l'environnement dont on saura tout le 17 septembre qui va aider. A part bétonner des prairies et concentrer des poids-lourds près de la forêt, on voit bien dans quel état sera ce bilan.
 

Le groupe socialiste et divers gauche ne prend pas les choses à la légère, expliquant que, pour se protéger de la chaleur, la consommation d'eau et d'électricité a augmenté ce qui a donc aggravé le problème. Le groupe socialiste écrit même que "le canal de Berry et son projet de vélo-route (sont) quasiment asséchés". Pire : "le Cher (a été) tellement bas qu'il a été envisagé des limites à l'usage quotidien", sachant que notre principale ressource d'approvisionnement en eau est un captage historique dans le Cher.

Pendant que le groupe des élus de gauche, progressistes et républicains vante les vertus des loisirs, du pain et des jeux qui sont aussi des valeurs progressistes et républicaines, bref, lance la machine à faire oublier aux citoyens les vrais problèmes qui les attendent et dont ils ne veulent pas parler pour éviter de montrer l'absence de politique en la matière, le groupe socialiste évoque la nécessité d'avoir "des politiques fortes", en donnant des exemples. Au moins, il essaie de trouver des solutions, s'intéresse. Ou comment, au sein d'une majorité, un même problème peut être vu différemment. A croire qu'il y a bientôt des élections municipales...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nomad 11/09/2019 20:28

Et aussi une taxe sur les spas installés en terrasse!

Rémi express 11/09/2019 20:27

Voilà ce qui arrive quand on laisse les bobeaufs remplir leur piscine dans leur jardin!Mais à quoi servent les drones en 2019 pour sanctionner les gaspillages d'eau en pleine sécheresse?Vite une taxe sur les piscines privées!C'est urgent!

Zinoviev 11/09/2019 14:00

Le canal ressemble à la mer d'Aral asséchée par le Maréchal Staline.Quelle tristesse!Et pendant ce temps là,au nord de Vierzon;ça bétonne ça bétonne.La forêt est en train de crever.
Mais bon le transport routier ça a du mon.
Au diable le transport ferroviaire et l'ecotaxe initiée par Sarkozy et enterrée par Hollande et Ségolène Royal.

Archives

Articles récents