Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La députée aux Galeries : a-t-on vraiment tout tenté ?

Publié par vierzonitude sur 28 Octobre 2019, 22:46pm

La députée aux Galeries : a-t-on vraiment tout tenté ?

La députée Nadia Essayan à publié sur son profil Facebook un texte concernant la fermeture des Galeries. Vierzonitude s'était étonné de l'absence de réactions à cette fermeture vis à vis du personnel, huit emplois. Nous avons publié la photo d'une partie des salariés pour mettre des visages sur ces emplois. Il y a, à Vierzon, de nobles mobilisations et de moins nobles apparemment, le commerce en fait partie. Pas de caméras, pas de diffusion à la télé, forcément, c'est moins tentant. 

Voici le texte de la députée qui a eu le mérite d'aller à la rencontre des salariés.

"C’est des larmes plein les yeux que j’ai quitté les Nouvelles Galeries en fin d’après-midi. Le personnel rangeait les collections de cet automne dans les cartons pour les renvoyer vers d’autres magasins de même marque. Et l’espace se vidait petit à petit, sur un fond de nervosité et d’impuissance. J’étais là, avec elles, avec eux, pour un petit moment de solidarité, la gorge nouée. 

A-t-on vraiment tout tenté ? N’y avait-il aucun moyen, en cette fin d’année, de ne pas laisser cet espace vide et ces employés partir, eux qui connaissent les clients et leurs habitudes et qui ont su s’adapter aux changements de marque et d’enseignes ? 
Notre ville saura-t-elle un jour rebondir et retrouver un cœur battant comme on l’a connu ? A quand un relookage de l’avenue de la République ? Et une reprise intéressante de ce bâtiment qui ne sera bientôt plus que des murs vides, là où nous avions une locomotive ?"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pierre de vierzon 29/10/2019 01:09

Le commerce de centre ville, Vierzon, Rue de la République, elle fait peur cette rue, mais pourquoi cet abandon des clients. Le mouvement de population, les habitudes de ceux qui sont partis non pas étés remplacées par les arrivants. Les besoins sont largement couverts par le commerce de périphérie et ses parkings. Internet bouscule le désordre établi, pouvoir de tout acquérir sans limite de temps ni de provenance. Comme toujours on se rend compte de se que l’on perd mais pourtant on ne va plus dans ses magasins en primo achat, exceptionnellement pour les fêtes sinon jamais, s’est une constatation. Mais pourquoi fait-elle peur cette rue, puisque le commerce ne la fait plus vivre. La peur de devoir marcher trop longtemps, de devoir porter des charges trop lourde jusqu'à la voiture garé trop loin, peur de ne pas trouver l’objet la couleur la taille, peur de ne pas avoir assez de choix, peur de se sentir obligé de repartir avec quelque chose et le prix, le bon prix, on sait sur le net on compare, le commerçant est coincé entre des prix pour vivre et des prix pour vendre, et souvent l’acheteur est coincé par des prix pour vivre et faire plaisir est un luxe. Pour moi ni les uns ni les autres ne sont responsables s’est l’ambiance générale qui évolue dans ce sens. Agir, il y a une clé mais il faut la trouver, pour l’instant tout est sansu-dessous, l’avenir sera il doré pour le commerce du centre ville certains devraient proposer.

Athos 29/10/2019 13:51

Excellente la dernière phrase !

FPD 29/10/2019 00:21

Mme la Députée,

Vous n'êtes pas sans savoir que le jeudi 10 octobre 2019, la fermeture des Galeries n’a pas été abordée au conseil municipal, malgré la présence de Mr Philippe POPINEAU DEHAULLON. Comme quoi, la fermeture de la LOCOMOTIVE ENTREPRISE SAINE ET RENTABLE reste indifférente à la majorité comme à l'opposition. Malgré un désastre humain, pour les salariés, et économique pour le centre ville.

De plus comme vous le savez la Mairie à demandé la cessation d'activité de l'exploitant dans la CONVENTION (OPAH-RU) 2018 - 2023 représentée par son Maire Nicolas SANSU.

Archives

Articles récents