Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Municipales : pas de cailloux dans les chaussures !

Publié par vierzonitude sur 13 Octobre 2019, 12:57pm

Pas de bol ! A quelques mois près, la question posée en conseil municipal de Vierzon, jeudi, par l’opposition qui manque souvent de pertinence et d’audace en la matière, aurait pu passer pour une question « légitime ». Mais pas là.

Ainsi en a décidé la majorité et son chef de file. « Les mois arrivant, c’est normal qu’on cherche à mettre des cailloux dans les chaussures des uns et des autres », lit-on dans la presse. Donc, à partir de maintenant, il faut envoyer des fleurs à la mairie, des mots doux en les remerciant pour leur action généreuse en faveur de la ville de Vierzon. Faut-il aussi faire des câlins, apprendre la gestuelle de la génuflexion, se découvrir au passage du carrosse municipal ?

On pourrait penser à une blague, mais ce n’en est pas une. Voilà que la majorité se drape dans une bulle que toute question embarrassante n’atteindra pas car c’est bientôt les élections municipales. Donc, la majorité peut couper des rubans pour tout et n’importe quoi, en profiter pour jeter de l’eau parfumée sur son bilan qu’elle ne manque pas de distiller à chaque occasion.

La majorité municipale peut passer à la trappe des débats importants pour la ville de Vierzon au profit d’un catalogue de mesures pour le logement social mais, de grâce, pas de questions anxiogènes. Elle n’est donc plus critiquable à partir de maintenant car toute critique est en fait une action politicienne ! La poêle qui se fout du chaudron !

Sauf que ça peut marcher concernant les élus de l’opposition ou les candidats à la mairie de Vierzon mais pas pour Vierzonitude qui n’attend pas les élections pour poser les questions qui fâchent ou dire ce qu’il pense. C’est quand même fabuleux le monde politique !

Donc, il n’est pas bien vu de formuler des interrogations sur la démographie vierzonnaise avant les élections, ni après, ni pendant. Ou comment ceux qui critiquent une certaine forme de monarchie du pouvoir par certains s’en octroie les attributs. Remarquez, on a connu d’ardents défenseurs de la liberté d’expression mais pour eux mêmes…. Plus rien ne nous étonne alors.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents