Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Pourtant, le commerce de proximité a de beaux jours devant lui

Publié par vierzonitude sur 18 Octobre 2019, 05:20am

Pourtant, le commerce de proximité a de beaux jours devant lui

Un Vierzonnais nous livre sa réflexion sur le commerce de la ville :

 

"Alors qu'à Vierzon les fonds de commerce continuent de baisser rideaux préservant donc le très mauvais record d'être doté de l'un des taux de vacance commercial le plus fort de France sur le territoire national, les commerces de proximité passent au vert !

La preuve d'un manque total de "politique de la ville" sur le commerce. Selon une étude IRI Vision 2018, en 2017, la proximité a rapporté 11 milliards d’euros, sur un marché total de la GMS (grandes et moyennes surfaces) de 106 milliards.

Cependant, si les parts de marché de la proximité ne sont ainsi passées que de 9,1% en 2013 à 10,4% en 2017, en revanche, cette même année, elle a rapporté 545 millions d’euros de plus qu’en 2016, soit presque autant que les supermarchés, qui ont progressé de 584 millions d’euros.

Inversement, les enseignes à dominante marque propre, ont reculé de 178 millions tandis que les hypers n’ont progressé que de 138 millions. Le drive quant à lui arrive en troisième position avec une progression de 465 millions.

Il ressort donc de cette étude que, si la proximité compte encore de belles marges de progression, elle est aussi et surtout l’un des formats les plus dynamiques du commerce alimentaire.

Source (iri vision et opinionway)

 

Alors qu'à Vierzon, l'on remplace les boutiques vides par des galeries d'art ce qui, toutefois, n'est pas un mal. C'est mieux plein que vide, il apparaît que les consommateurs, les citoyens sont en attente de toujours plus de proximité ! D'une part pour le lien social et d'autre part pour le service, l'éternel absent de la grande distribution et du E-commerce !

Les boulangeries : reines de la proximité en ville !

Selon une étude en effet, dans l’ensemble, les Français sont 73% à effectuer leurs achats dans une boulangerie en ville, contre 23% pour la périphérie. Par ailleurs, selon un sondage BVA, les Français sont 96% à acheter leur pain dans les boulangeries, dont 62% qui le font souvent.

Malgré, donc, la concurrence des produits de boulangerie proposés par les supermarchés et les hypermarchés, les boulangeries artisanales ont encore et toujours la cote et restent, malgré tout, les reines du commerce de proximité.

Toutefois, les consommateurs militent en faveur d’une offre plus diversifiée encore et voudraient faire moins de kilomètres (…) ils réclament plus encore de commerces de bouche, mais aussi d’habillement. Bref, plus de diversité à proximité de chez eux. »

Source (BVA - Opinionway)"

Pourtant, le commerce de proximité a de beaux jours devant lui

Fécamp, ville de 16.900 habitants, fait le pari de la proximité !
Leur budget est à hauteur de 3 millions d'euros alors que la ville de Vierzon a utilisée les 2 tiers de cette somme pour la simple place bétonnée "Jacques Brel" !!
🤗🤗 Pourtant Fécamp bénéficie du même soutien que Vierzon grâce à l'opération "coeur de ville" dont 222 communes ont été investies.

En clair chacun dépense l'argent à sa façon.... 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Athos 18/10/2019 13:53

Vierzon n'a pas dépensé les 2/3 du budget "Cœur de Ville" pour une simple place bétonnée.

Il n'y a qu'à lire les journaux.

Ce lecteur mélange la requalification de l'Ilot Brunet-Rollinat, qui a d'ailleurs coûté 5.3 millions d'€ et pas 2, actée dans le PRU, à la première d'un montant de 3 millions d'€ des 5 enveloppes de l'opération "Coeur de Ville" de Fécamp.

Leon 18/10/2019 08:09

L’aide aux commerçants doit avoir des limites et respecter la liberté d’installation qui est une prise de risques. D’autant, personnellement, que je n’ai pas envie que soit financé n’importe quel genre de commerce. Une municipalité de gauche devrait plutôt réfléchir à une aide aux consommateurs, ici vierzonnais.
Pour l’instant ce Qui est envisagé se situe plutôt comme une pâle copie de la théorie macédonienne du ruissellement.

Archives

Articles récents