Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Municipales : quand les bilans font la loi et les subventions des programmes

Publié par vierzonitude sur 23 Janvier 2020, 16:04pm

Municipales : quand les bilans font la loi et les subventions des programmes

Bourges va dédier une maison aux commerçant et artisans rue Moyenne, dans le cadre d'Action coeur de ville. A Vierzon, on cherche, dans le programme politique de la liste du maire sortant Vierzon, notre passion commune, les chapitres consacrés aux commerces, à l'arrêt de l'extension de la ville alors que la population diminue, à un moratoire sur les grandes surfaces et l'on ne trouve rien. Rien, si ce n'est un bilan mâché et remâché, dicté par des considérations comptables. 

Avec une périphérie vierzonnaise qui se vide de ses commerces, avec un centre-ville qui se désertifie, on s'attend à entendre des propositions, des cris du coeur mais on n'entend rien. Une réunion thématique de la liste menée par la majorité aurait pu faire croire que, ça y est, on touche au but. "S'épanouir à Vierzon", mais pour la majorité, s'épanouir à Vierzon passe obligatoirement par le sport, la culture et les loisirs. Rien sur le cadre de vie, le sens des détails.

Sports, loisirs, culture sont des thèmes facilement quantifiables car en face, les élus peuvent y associer des sommes : tant pour la culture, tant pour les loisirs, tant pour les sports. Du coup, les thèmes deviennent des prétextes à marteler que la ville fait de gros efforts financiers pour tout ça. Mais s'épanouir à Vierzon, ce n'est pas que ça. C'est aussi pouvoir se balader dans un centre-ville différent. Et compenser l'absence de commerces par autre chose : une avenue avec de larges trottoirs, des arbres, des bancs, privilégier les terrasses des cafés qui restent.

On fait passer la place Jacques Brel pour une "révolution urbaine", mais où est la révolution ? Une place transformée en four à micro-ondes par manque de verdure. C'est ça la révolution ? C'est un rendez-vous manqué mais qui a coûté plus de cinq millions d'euros. Et à Vierzon, l'exploit ce n'est pas de créer quelque chose qui serve à tous mais qui mobilise des fonds pour montrer combien nos élus sont bons à la pêche aux subventions... 

"S'épanouir à Vierzon", c'est autre chose. Idem pour le chapitre "bien vivre à Vierzon", il faut y associer du quantifiable : la santé pour dire tout le bien du centre de santé, la sécurité, la solidarité, l'éducation. Le bien vivre passe obligatoirement par les services publics, d'une part parce que les élus peuvent y répéter leur mantra concernant leur défense et d'autre part, ils peuvent y mettre des budgets. Voilà comment certains voient la ville, avec des quantités d'argent, de budgets. alors que tant de choses peuvent être faites pour s'épanouir et bien vivre à Vierzon. Pour cela, il faut une volonté qui ne soit pas dictée par la dictature des bilans comptables. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

1995 23/01/2020 16:25

Embellir la ville embellir la vie!Vierzon,notre partie commune!

Archives

Articles récents