Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Une deuxième liste pour tenter d’amoindrir les résultats de la première, donc lui nuire ?

Publié par vierzonitude sur 7 Janvier 2020, 06:10am

Une deuxième liste pour tenter d’amoindrir les résultats de la première, donc lui nuire ?

Jean-Paul Vadrot a peut-être quitté la politique locale depuis 2008, il n’en garde pas moins son regard acéré prolongé par sa plume qui ne l’est pas moins. Avec son expertise d'ancien élu vierzonnais notamment, il a longuement analysé le désir des centristes vierzonnais de présenter une liste de déçus face à celle de Christophe Doré. "Il y a fort à parier, écrit Jean-Paul Vadrot, que leur programme à venir soit sans aucun doute assez proche de celui de Christophe Doré qui lui est en campagne, à sa façon certes, depuis plusieurs mois."

La liste centriste s’était choisie une tête de liste non encartée. Mais elle a décliné l’invitation. "Alors, pourquoi vouloir proposer une seconde liste que je qualifierais de « centrale" menée par un non encarté, tout comme celle de Christophe Doré accompagné, il y a plus d’un an, par le Modem local et son appendice vierzonnais Confluence ? Dans ce cas, ils pensent certainement alors pouvoir tenter une « droitisation » de l’équipe Doré", poursuit l’ex-élu. "Tout simplement pour tenter d’amoindrir les résultats de la première, donc lui nuire ? Pas très porteur ! Pas très dynamique ! Tout simplement pour se prouver que l’on existe, non par soi-même, mais derrière quelqu’un que l’on considère, pour les besoins de la cause, comme compatible puisque l’on n’a personne d’autre à mettre en vitrine.”

Pour Jean-Paul Vadrot, c’est clair : “Résultat assuré donc si deux listes « centrales » se déclarant hors partis venaient à s’opposer : chacune d’elles regarderait « le train passé ». Inutile alors de se poser la question de qui deviendra maire, président de la commmunauté de communes. Inutile de commencer à se distribuer par avance quelque responsabilité que ce soit.”

Pour l’ancien élu vierzonnais, une ou deux listes s’interposeront entre celle de Nicolas Sansu et celle du Rassemblement National. "L’avenir proche nous le dira. L’une et l’autre pourront toujours ensuite s’accuser mutuellement de leur résultat affaibli par les velléités ou la présence de l’autre. Normal. Mais les électeurs auront fait leur choix, un non-choix diront certains.”

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bruno 11/01/2020 10:39

Merci jean Paul pour ce commentaire .La presence de notre députée étant insignifiante dans cette ville il est normal que son parti n'arrive pas a monter une liste . l e MODEM a force de vouloir toujours se rattacher au autres a fini par tomber emporté par le poids de ses contradictions et les boulets attaché à sa direction .

Bleu blanc rouge 07/01/2020 20:35

Sortons les sortants!Vierzonnaises vierzonnais cessez de voter pour des gens qui vous font du mal depuis 50 ans!Ou alors vous êtes masos.

Bleu blanc rouge 09/01/2020 09:44

Mais Jean Rousseau était socialiste.Et il a dirigé Vierzon avec les communistes durant de nombreuses années.
Et il y a un mois il propoait de soutenir Sansu dès le 1er tour.
Donc oui,sortons les sortants!Et faisons confiance à l'amateurisme politique de nos concitoyens.Les permanents politiques ça suffit comme ça!

olivier 08/01/2020 12:50

Sortons les sortant.... ça c'est de l'argument!
"depuis 50 ans".... il me semble qu'avant Sansu, c'était Rousseau, pas vraiment la même étiquette, il avait même refusé un accord avec le PCF....
On sent de la haine et on cherche le raisonnement....

tenirbon 07/01/2020 18:23

Avez vous du nouveau quant à la composition de la liste Piffault ??

Force4 07/01/2020 15:24

Tout d'abord, le candidat-gendarme se situe sur l'échiquier politique à droite et non au centre, il est même selon moi très très à droite. Il devrait donc récupérer une partie des voix du Rassemblement Nationale. Par conséquent il existe une place pour une vraie liste CENTRISTE entre ce non-choix (PC contre RN) proposé au Vierzonnais. Ce gendarme a également demandé le soutien de la République en Marche ( dossier à remplir...) pour les Municipales. Ce soutien lui a été refusé car son projet pour notre ville ne tient pas la route, et nous mènerait une fois de plus dans une impasse. C'est pourquoi une liste emmenée par une personne issue de la société civile, sans étiquette, liste constituée majoritairement de gens issus de la société civile vierzonnaise ayant des compétences, une grande motivation, un projet cohérent pour faire face au tandem PC-RN qui ronge notre ville et son image pourrait être un espoir pour notre ville. Cette liste se devra d'être encadrée par quelques politiques îssus des partis centre gauche, centre droit MODEM et LREM afin de l'aider à prendre ses fonctions, faciliter les demandes de subventions au gouvernement, faire venir les entreprises, préserver nos services publics....On ne s'improvise pas maire d'une ville de 25000 hab du jour au lendemain.

M 07/01/2020 10:25

Analyse fort pertinente !

Athos 07/01/2020 09:04

Dès le départ, la stratégie nationale du Modem aux municipales (avec LRM) était comme le souligne Jean-Paul Vadrot "d'exister derrière quelqu’un que l’on considère, pour les besoins de la cause, comme compatible puisque l’on n’a personne d’autre à mettre en vitrine".

Pareil à Vierzon où ils savaient que seuls ils sous-performeraient. C'est ce que j'ai appelé "faire le coucou" dans la liste d'un autre. Et apparemment ils essaient à nouveau avec une autre liste.

Il est vrai qu'après plus de deux ans au gouvernement, l'étiquette Modem ne tente plus, car nous connaissons maintenant leur mépris des gens de peu.

Archives

Articles récents