Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Vierzon, capitale du virtuel

Publié par vierzonitude sur 30 Janvier 2020, 10:28am

Vierzon, capitale du virtuel

Ca y est ! Vierzon est la capitale du numérique. Arrêtez tout. Jetez le reste. Tous nos problèmes sont réglés. Tous nos soucis sont oubliés. Mais une entreprise qui fabrique des coffre-forts pour bitcoins et une école privée de créateurs de logiciels qui n’est pas encore ouverte transforment-ils une ville en un claquement de doigt ? Ah si, il faut y ajouter, pardon pour l’oubli, le musée virtuel Micro-Folies, dans l’ancienne Poste qui sera inauguré samedi.

C’est vrai, là, on peut peut-être le dire non que Vierzon est la capitale du numérique ? Ah si, autre chose, il paraît qu’avec la caisse des dépôts et consignations, Vierzon va mettre l’outil numérique au service de la mobilité dans la ville. On n’en sait pas plus mais ça a l’air super impressionnant. C’est fabuleux comme on peut s’inventer un destin en deux coups de cuillères à pot.

On se souvient de Vierzon, capitale de la logistique ! Vierzon capitale du handicap quand un cluster avait été monté de toutes pièces à Vierzon avant de se perdre dans les abîmes. Vierzon capitale du machinisme agricole, de la porcelaine, de la verrerie, Vierzon capitale de « Belle et rebelle ». Hou, si avec tout ça nous ne sommes pas 50.000 habitants avant la fin de l’année, c‘est à ne rien y comprendre ! Et récemment, Vierzon, capitale des finances publiques comme cinquante autres villes de France.

C’est beau comme une fable, on vous laissera le soin d’écrire la morale. Alors, on s’enthousiasme en espérant entraîner les foules dans une hystérie post-électorale. Ledger tricote tranquillement sa renommée mais, vous avez remarqué, on ne parle plus de brouettes d’embauches qui avaient tant fait saliver les scribes des discours officiels.

On fait la promotion d’une école privée à 7.000 euros par an (sans oser dore que ce genre d’école n’est peut-être pas accessible à toutes les couches sociales sans exiger, au nom du service public, qu’elle soit gratuite!). On fait croire, comme avec les emplois de Ledger, qu’en 2023 il y aura 200 élèves. Il faudrait peut-être attendre 2021, déjà, pour être aussi catégorique avant de prévoir la construction de cette école privée, (avec des fonds publics donc), dans le B3 de la Société-Française. C’est bien beau, en période électorale, de penser à deux, trois, quatre ans, cinq, dix, vingt ans en avant, quand pendant douze ans, les problèmes quotidiens, les problèmes de proximité sont restés lettres mortes. Est-ce une façon de ne pas aborder les vrais problèmes ? A moins que ce ne soit une tenue de camouflage pour un programme sans ambition ? C’est vrai que la virtualité est en vogue, de là à en faire un programme électoral...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jules Verne 30/01/2020 19:27

Pardon mon post est bien passé mais au post sur l'onirisme à Vierzon

Jules Verne 30/01/2020 19:25

Jules Verne aussi est censuré!C'est dingue!
Il disait qu'il aurait dû écrire une nouvelle ufologique qui se passerait à Vierzon.

Athos 30/01/2020 17:09

Petit papier quotidien enragé, sombrant comme toujours dans le dénigrement, qui plait à quelques perroquets, mais porte un tort considérable à notre ville.

vierzonitude 30/01/2020 19:41

C'est marrant ça vous aussi vous critiquez !

J 30/01/2020 12:14

Ben , ça c’est bien vrai, les électeurs ont les attrapent par les oreilles comme les lapins.

Podium 30/01/2020 10:43

C'est vrai qu'à l'époque des sosies de Jean et Max Vierzon se portait bien mieux!On ne se souvient même plus du nom du Maire adjoint à la culture de l'époque.
Rendez nous Annick Lemée!

Archives

Articles récents