Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Les nombreuses vies d'Eric Larchevêque, patron de Ledger

Publié par vierzonitude sur 11 Février 2020, 20:15pm

Le site www.maddyness.com consacre un très long portrait à Eric Larchevêque que l’on retrouvera ce soir dans l’émission de M6 Qui veut être mon associé. On peut lire, en introduction "il paraît que les chats ont neuf vies, Éric Larchevêque serait-il fait du même poil ? Celui qui s’illustre depuis un mois en tant qu’investisseur dans l’émission Qui veut être mon associé, diffusée sur M6, fait valser les étiquettes. Ingénieur, entrepreneur, investisseur… mais aussi hôtelier ou champion de poker, l’homme de 46 ans a exploré divers univers mais aspire aujourd’hui à davantage de stabilité. Et s’apprête à poser à nouveau ses valises dans la ville qui l’a vu naître, Vierzon."

Ainsi donc Eric Larchevêque reviendrait à Vierzon qui l’a vu naître en 1973. L’article revient dans le détail sur le parcours de ce chef d’entreprise, arrière petit-fils de Marc Larchevêque, porcelainier vierzonnais et surtout. On doit à son descendant l’entreprise Ledger qui a construit ses locaux sur le parc technologique de Sologne.

« Éric Larchevêque finit par céder son fauteuil de dirigeant à Pascal Gauthier pour devenir président du conseil d’administration et diriger les « aspects stratégiques » de la société. De quoi lui laisser du temps pour ses projets en tant qu’investisseur. L’homme aime s’intéresser à « des projets éclectiques« , loin de ses domaines de prédilection mais que son expérience d’entrepreneur peut contribuer à faire grandir. C’est ainsi qu’il prend des tickets dans Alan ou Permettez-moi de construire, par exemple. Quand M6 annonce reprendre le concept de l’émission britannique Dragon’s Den – aussi connue sous le nom Shark Tank aux États-Unis – Éric Larchevêque est approché pour être simple remplaçant. A priori, pas de raison qu’il apparaisse sur nos écrans. Mais des contraintes d’agenda empêchent Frédéric Mazzella de participer à tous les tournages et le fondateur de Ledger prend alors place dans l’un des fauteuils du programme. »

L’article ajoute : « C’est là toute la philosophie d’Éric Larchevêque : donner de son temps et de son argent pour nourrir un cercle vertueux. Dans quelques semaines, après la diffusion de l’émission, celui qui ne se voit pas comme un grand patron quittera ainsi Paris pour revenir à Vierzon. « J’ai envie de plus d’authenticité aujourd’hui, de m’enraciner. » Et de continuer à contribuer à faire grandir « sa » ville, où Ledger a déjà rapatrié sa production en 2018. « C’est aussi le rôle des entreprises. C’est important pour moi de créer de la valeur en France. Ça ne m’intéresse pas d’être un jour le plus riche du cimetière ; l’enjeu du succès et du profit, c’est aussi de pouvoir avoir un impact sur le territoire. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

J 12/02/2020 11:00

La description est un peu arrangée, on a un peu l’impression que Vierzon est sa ville de naissance alors qu’il est parisien. Vierzon est seulement une ville où par hazard, il a pu installer des hangars pour l’assemblage de ses produits. Pas de recherche , pas de personnel hautement qualifié.

Archives

Articles récents