Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Anthony Alaphilippe de Tomen : Je vais faire un prêt de trésorerie avec grand regret

Publié par vierzonitude sur 23 Avril 2020, 20:38pm

Anthony Alaphilippe a créé son magasin Tomen il y aura 11 ans le... 12 mai, rue Joffre. Puis plus tard, il ouvre la Petite fabrique, en face et nourrit le projet d'ouvrir un troisième magasin place Foch.  Vierzonitude a voulu savoir comment il vivait le confinement, comment il envisageait la réouverture, l'avenir... Voici ses réponses

Anthony Alaphilippe de Tomen : Je vais faire un prêt de trésorerie avec grand regret

Vos magasins sont fermés depuis le 17 mars. Comment vivez-vous le confinement à titre personnel...

A titre personnel je suis assez mitigé. Je le vis d’un coté très mal car je me bats depuis onze ans en mettant ma vie privée aussi de côté pour ouvrir tout les jours ma boutique sans avoir jamais fermé une seule semaine et là, on me l’a imposé, même si je suis conscient qu’il faille le faire pour le bien de nos familles et de nos proches. Et d’un autre coté cela m’a permis de profiter de mes deux loulous, mes deux petits diables, mes deux amours un maximum aux cotés de ma femme. Et de finir tout mes travaux chez moi.

Comment vivez-vous le confinement à titre professionnel et économique surtout ?

A titre pro, comme je vous le disais, le plus dur c’est la fermeture des boutiques et surtout le fait de mettre mes deux salariés au chômage partiel. Nous sommes une toute petite société donc comme une famille, alors nous vivons tout les trois ce moment de la même manière avec un peu d’angoisse et de tristesse.

On parle d'aides de l'Etat, votre société est-elle éligible, est-ce suffisant ? Et sinon, comment faites-vous pour tenir ?

Oui, nous sommes éligibles aux 1.500 euros que l’on a touché il y a environ une semaine. Suffisant ? Pour le mois de mars cela a beaucoup aidé oui. Mais pour la suite, je ne pense pas, car 1.500 euros pour un mois c’est pas la même. Je ne comprends pas d’ailleurs pourquoi est-ce la même somme alors que la durée est doublée. Et dans mon cas, nous avons deux boutiques mais une seule société, donc une seule aide mais toujours deux loyers et deux salariés à payer. Pour le chômage partiel, je ne sais pas trop, on y a droit mais toujours pas touché en tout cas.

La date du 11 mai vous apporte-t-elle un peu d'espoir ?

Oui beaucoup, nous comptons énormément dessus. J’espère vraiment que ce sera le cas, en tout cas et que nous aurons le plaisir de retrouver nos clients préférés. Nous attendons beaucoup du 11 mai aussi car le 12 mai sera les 11 ans de la boutique Tomen.

Pas d'activité, pas de rentrée d'argent, on suppose que les charges tombent, le loyer à payer. Comment faites-vous pour faire face ?

J’ai du négocier les échéances de nos marques, diminuer au maximum toutes les dépenses et utiliser toute la trésorerie du magasin. Je vais également faire un prêt de trésorerie avec grand regret.

Parlez-vous avec d'autres commerçants de la situation et si oui, qu'en disent-ils de leur côté ?

Non pas trop.

En dehors des bons d'achat que l'on peut acheter sur un site, avez-vous trouvé ds solutions pour continuer votre activité pendant le confinement ?

Nous, nous avions déjà les chèques cadeaux dans nos magasins, désormais ils sont valables également sur notre site www.tomen-shop.fr  

Nous pouvons maintenant les acheter dessus avec 10% de remise, ils serons valables un an dans nos deux boutiques et sur notre site à l’aide d’un code. Nous comptons donc aussi sur l’aide de nos clients. Ensuite nous avons continué à développer notre site au maximum. Nous avons également proposé la livraison gratuite sur Vierzon et alentour en pas de porte.

Comment voyez-vous l'avenir proche, l'avenir plus lointain ?

Je ne sais pas trop, le but principal, c’est la réouverture le plus tôt possible des boutiques dans des conditions sanitaires au mieux. Ensuite nous verrons le futur.

Vous aviez un projet d'ouvrir un troisième magasin, le projet est-il toujours d'actualité ou remis à plus tard ?

Oui, il est toujours d’actualité pour le moment vu qu’il était prévu pour 2020. Après nous verrons si le délai doit être repoussé ou non et si cela reste viable. Notre objectif est toujours le même, c’est de relancer notre centre-ville, car comme j’aime le dire, nous sommes tous acteurs de notre vie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents