Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Thibault Lhonneur : comment en tant que citoyen, on se mobilise avec les gens

Publié par vierzonitude sur 14 Avril 2020, 09:04am

Thibault Lhonneur est à l'origine de la création d'un groupe facebook Coronavirus, entraide Vierzon (plus de 300 membres) pour notamment, la fabrication de masques et de surblouses. Il nous explique sa philosophie de la solidarité en plein Covid 19.

Thibault Lhonneur : comment en tant que citoyen, on se mobilise avec les gens

Vous êtes à l'origine du groupe facebook Coronavirus entraide Vierzon. Quels sont ces objectifs ?

Je l'ai créé dans la foulée de l'annonce du confinement oui. L'idée de départ, c'était surtout de pouvoir venir en aide aux personnes qui ne peuvent sortir de chez elles afin de leur faire les courses ou récupérer leurs médicaments.

 

Vous êtes un jeune élu, pas encore en place. C'est votre vision de ce que peut apporter justement un élu dans une situation comme celle que nous vivons actuellement ?

Au-delà de la question de mon rôle d'élu (et je rappelle d'ailleurs que pour l'heure, nous ne sommes pas encore entré en fonction), la réflexion permanente c'est d'essayer de savoir, comment en tant que citoyen, on se mobilise avec les gens.

Le fait d'être élu est un plus dans la période, évidemment : les contacts avec le maire sont de fait privilégiés et c'est du coup toute la mairie, ainsi que les citoyens qui sont mobilisés pour le même objectif, ce qui, en soit, dans une vie démocratique, arrive plutôt rarement.

 

Quelles actions concrètes avez-vous déjà mené, avec ce groupe facebook ou que vous êtes en train de mettre sur pied ?

Je ne suis pas forcément au courant de tout ce qui a pu se faire et heureusement : les gens peuvent se contacter via le groupe et donc j'imagine qu'il a déjà pu servir pour venir en aide à des personnes qui ne pourraient sortir ou autre.

Ce dont je suis sûr, c'est qu'à partir de ce groupe, on a réussi à faire livrer des produits hydratants pour les soignants de l'hôpital et là, on se mobilise pour la confection de masques pour tous les habitants. De son côté, Nicolas Sansu mobilise les entreprises du coin qui peuvent en faire également.

Je profite d'ailleurs de cette tribune pour remercier toutes les personnes, associations et entreprises qui nous aident dans la période. Là, les héroïnes, ce sont les couturières (il y a quelques couturiers aussi, mais ce sont principalement des femmes). Sans leur investissement quotidien, tout ça n'aurait pas lieu. Je vous invite d'ailleurs à les contacter, pour qu'elles racontent, elles aussi, leur engagement dans cette période.

 

Dans son allocution aux Vierzonnais, le maire de Vierzon a cité votre action et celle des couturières solidaires. Savez-vous quels sont les besoins, aujourd'hui sur Vierzon ?

Niveau tissu, on arrive à se débrouiller grâce à la générosité des Vierzonnaises et Vierzonnais. Et donc, ce circuit est essentiel. Le plus difficile, c'est d'obtenir de l'élastique de couture. Ça devient une denrée rare... Evidemment, c'est prioritaire, mais comme on ne peut attendre indéfiniment d'en obtenir, des couturières ont commencé à se concentrer uniquement sur la fabrication de biais qui sera ensuite utilisé pour les masques.
L'élastique reste en revanche primordial pour les surblouses. 
Donc voilà : élastique de couture, tissu, biais, ruban, galon

 

Avez une action particulière en tête que vous désireriez mettre en ouvre dans les jours ou les semaines qui viennent ?

Qu'on puisse continuer encore et encore à fabriquer des masques. S'ils deviennent obligatoires ou fortement conseillés, pour envisager le déconfinement, alors il en manquera. En agissant ainsi, on anticipe ces éventualités et on s'assure que les habitants de Vierzon puissent donc être déconfinés quand ce sera possible. Et puis, si tout ça se termine le moins mal possible, se retrouver et passer un temps de convivialité tous ensemble.

 

Cette solidarité que vous essayez de rassembler, elle sera aussi utile pendant et après le déconfinement. Vous envisagez d'autres formes d'aides ?

Comme pour la question précédente, c'est difficile à dire.
Ça dépendra évidemment des conséquences de la situation sanitaire. Une partie de la réponse réside dans les conditions du déconfinement. A priori et suites aux annonces de ce soir, toutes les personnes ne le vivront pas de la même façon. Ensuite, on verra avec les membres du groupe si ce dernier doit continuer à exister ou non.

 

Vous vous êtes engagé sur la liste à Nicolas Sansu sous les couleurs de la France Insoumise. Quel est votre but dans cet engagement municipal ?

Les objectifs sont multiples. Déjà, l'objectif de base est atteint : maintenir Vierzon à gauche. On voit ce que le libéralisme produit dans la période : l'absence de masques, le manque de moyens dans les hôpitaux n'arrivent pas de nulle part. C'est la conséquence de politiques libérales qui depuis des décennies détricotent petit à petit ce qui permet à une société de fonctionner normalement.

Vierzon restera encore, pendant six ans donc, une ville qui s'engage prioritairement pour celles et ceux qui ont le plus de difficultés, pour les personnes fragiles, vulnérables. Ça parait évident pour beaucoup, mais croyez-moi, ça ne l'est pas partout: ici, personne n'est laissé sur le bord de la route.

De plus, Nicolas Sansu a placé les urgences démocratiques, écologiques et sociales au cœur de son projet et de la construction de son équipe. Le travail entamé ces douze dernières années l'atteste mais il y a désormais des besoins, des exigences et des réalités nouvelles et celles-ci sont prises en compte. Personne  ou presque ne parlait, il y a 15 ans de la nécessité d'une autosuffisance alimentaire à l'échelle locale, de maraîchage municipal, de référendum d'initiative citoyenne.  Aujourd'hui ces besoins sont devenus nos objectifs politiques.

Enfin, tout cela ne peut se faire sans la participation des citoyens. Le temps de faire pour eux est révolu. La preuve, ce sont les masques : sans les gens, on ne peut rien, et avec eux, on peut beaucoup.

Contact : Thibault Lhonneur
06 14 81 51 93

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Coop Atlantique 14/04/2020 11:57

Pour aller plus loin dans l'économie coopérative,voir ce qui se fait dans le ferroviaire avec Railcoop et dans l'énergie avec Celewatt,Enercoop......
A Vierzon LBM au Bas de Grange est une SCOP.
Prenons date pour le futur!
Les français qui investissent dans l'immobilier et ne savent plus quoi faire de leurs maisons,ça suffit comme Ça!
Orientons l'épargne des français vers notre appareil productif et industriel!
J'ai la conviction qu'il y a en France de la place pour le Service public,pour le secteur marchand mais aussi pour le secteur coopératif!

Sociétaire 14/04/2020 11:26

Vite la création d'une coopérative Vierzonnaise!Il faut bien comprendre qu'avec la crise économique qui se profile à l'horizon l'économie est l'affaire de tous!
En France nous n'avons pas de problème d'épargne!
Les français ne veulent pas investir en bourse pour soutenir nos fleurons industriels?
Et bien qu'ils investissent dans des sociétés coopératives d'intérêt collectif!
Bravo et merci aux Vierzonnais pour leur engagement et leur générosité!Vous semez des graines pour l'avenir!Ne lachez rien!

Archives

Articles récents