Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Ce lundi, place au nouveau conseil municipal de Vierzon

Publié par vierzonitude sur 25 Mai 2020, 09:19am

Le conseil municipal du lundi 25 mai installera le nouveau conseil municipal sorti des urnes le 15 mars dernier, lors d'un unique tour. La liste conduite par le maire de Vierzon, Nicolas Sansu a obtenu 50,18 % des voix (3 591 votes), 27 sièges obtenus. La liste conduite par Christophe Doré a obtenu 39,05 % des voix (2 795 votes), 7 sièges obtenus. Et la liste conduite par la conseillère municipale d'opposition, Mary-Claude Grison, a obtenu 6,56 % des voix, (470 votes), 1 siège obtenu.

L'opposition municipale emmenée depuis 2008 restait l'héritage direct des trois mandats du maire Jean Rousseau, de 1990 à 2008. Le Modem avait plus ou moins pris le leadership, surtout depuis l'élection de Nadia Essayan, ex-chefe de file de l'opposition élue députée Modem il y a trois ans. Cette opposition-là ne conservera qu'une seule élue, Mary-Claude Grison. Le Modem emmené par Franck Piffault, disparaît du conseil municipal de Vierzon et avec lui des conseillers municipaux historiques, dont l'ancien maire de Vierzon, Jean Rousseau, Frédéric Morillon, Franck Piffault, François Tessier. Seule Mary-Claude Grison, conseillère municipale dans le mandat précédent a su conserver sa place après bien des tergiversations durant la campagne municipale. 

La nouvelle opposition avec ses sept élus est donc issue d'une liste menée par Christophe Doré. Cet ex-commandant de la compagnie de gendarmerie de Vierzon, aujourd'hui affecté à un poste de commandement à Orléans, avait très tôt pris la tête de cette opposition frontale au maire de Vierzon. Mais le challenger, en manque de notoriété auprès des Vierzonnais, n'a pas réussi son pari, ne serait-ce même que provoquer un second tour. Sa fonction de gendarme, a-t-il expliqué, sur les réseaux sociaux, l'a obligé à démissionner de son poste d'élu de conseiller municipal. Il devrait cependant garder la main et un œil sur ses anciens colistiers.

Les bisbilles politico-égocentriques entre l'opposition "traditionnelle", le Modem et la liste de Christophe Doré ont aidé à construire une défaite à la Vierzonnaise. Une fois de plus, la culture des partis a pris le dessus sur la culture des idées. Et c'est le parti politique le plus en vue qui l'a remporté, à savoir le Parti communiste qui laboure les terres de Vierzon depuis des décennies. Nicolas Sansu signe un sans-faute dans son parcours, après avoir lui aussi tergiversé. Irait, irait pas ? République en marche ou pas ?  Avec le recul, on lit dans cette hésitation de circonstance, une stratégie politicienne destinée à brouiller les cartes. La démocratie a fait le reste.

Élu au premier tour, comme en 2008, face au maire Jean Rousseau qui avait additionné trois mandats, Nicolas Sansu assoit sa notoriété politique et pourra ainsi se re-positionner pour les prochaines législatives, afin de regagner son siège qu'il avait perdu face à Nadia Essayan en 2017. Nadia Essayan menait la liste d'opposition, en 2014. Elle avait tenu tête au maire de Vierzon, provoqué un second tour (triangulaire avec le Front national) mais avait échoué de quelques centaines de voix, à remporter la mairie.

Le conseil municipal sera donc renouvelé en grande partie. Plus d'élus du Rassemblement national, le chef de file a jeté l'éponge. On ne va pas pleurer. Pourtant, rappelons que la liste du F.N avait remporté les dernières élections régionales, envoyé une conseillère municipale de Vierzon siéger à Orléans pendant que la liste du P.C, menée par Nicolas Sansu, n'avait pas dépassé les 5%. Autre élection, autre temps.

Lundi à partir de 18h30, on regardera de près qui sera la nouvelle première adjointe du maire, après le départ de la socialiste historique Marie-Hélène Bodin. On soupçonne qu'une autre socialiste prendra sa place pour respecter l'équilibre politique et l'accord que le P.S a passé avec le P.C pour, une fois encore, maquiller une Union de la gauche qui, à Vierzon, sent plus la marche forcée que l'aisance naturelle. Mais la politique à Vierzon ne quitte jamais le devant de la scène.

On avait soupçonné, un temps, lorsque le P.S faisait semblant de faire liste à part pour préparer justement un accord à bon marché, qu'une syndicaliste de l'hôpital aurait pu devenir première adjointe, répondant ainsi au vœu du maire de Vierzon de placer l'hôpital au cœur des préoccupations vierzonnaises et des combats politiques. Mais on voit mal comment le maire de Vierzon pourrait s'affranchir du P.S après que le P.S soit venu lui manger dans la main... Une habitude. La recette de couleuvres à la rose est une spécialité locale. 

En plus du départ de Marie-Hélène Bodin, ajoutons celui de Frédéric Couturier, l'ex-maire adjoint à la culture; Elisabeth-Hovasse, adjointe à la santé; Fabrice Tripeau et Karine Laffont, élus socialistes ainsi que Jean-Claude Sandrier, élu communiste, qui après avoir été maire de Bourges, après le décès de Jacques Rimbault, est devenu député, conseiller municipal à Vierzon mais surtout président de la communauté de communes.  Il a cédé son siège à François Dumon qui devrait le retrouver prochainement. Elu depuis 1977, à Vierzon, François Dumon ne semble pas décidé encore à faire valoir ses droits à la retraite. Jean-Marc Duguet, conseiller municipal, vice-président de la communauté de communes est allé se faire élire à Saint-Georges sur la Prée et Salvatore Crini, le syndicaliste de la CFDT qui a bataillé lors de la fermeture de Case, a lui aussi, raccroché ses gants d'élus.

Dans la majorité, notons l'arrivée de Maryvonne Roux, syndicaliste FO , aux avant-postes, avec d'autres syndicats, pour la bataille de l'hôpital de Vierzon. Alors deviendra-t-elle première adjointe ou naturellement maire-adjointe à la santé ? Boris René, transfuge de l'équipe de Christophe Doré, devrait avoir un rôle dans l'économie. D'autres nouveaux élus feront leur rentrée lundi comme Thibault Lhonneur, de la France insoumise, qui avait créé un groupe d'entraide coronavirus avec la mise en réseau de couturières solidaires ou encore Mélanie Chauvet ou Sabine Moreve.

 

Voici la liste des nouveaux élus qui constitueront le conseil municipal qui procédera à l'élection du maire et des adjoints, entre autres.

Liste Nicolas Sansu

Nicolas SANSU; Maryvonne ROUX; Philippe FOURNIE; Jill GAUCHER; François DUMON; Céline MILLERIOUX; Boris RENE; Melanie CHAUVET; Toufik DRIF; Djamila KAOUES; Fabien BERNAGOUT; Sabine MOREVE; Franck MICHOUX; Corinne OLLIVIER; Frédéric DUPIN; Hayate DADSI; Thibault LHONNEUR; Solange MION; Jean-Claude LECHELON; Ophelie TAIRET; Wendelin KIM; Corinne SOCHARD; Zakaria MOUAMIR; Sophie PIETU-AGEORGES; Haydar AAD; Monique RENARD; Kevin JACQUET

Liste Christophe DORE

Aude BIAVA-MARTINETTO; Yann GODARD; Laurent DESNOUES; Cecile CHANGEUX; Samir AZZOUZ; ?? (Christophe Doré a démissionné de son poste de conseiller municipal. il sera donc remplacé par un autre élu de sa liste.)

Liste Mary-Claude GRISON

Mary-Claude GRISON

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

K 21/05/2020 11:23

Belle élection : Sansu élu par 14% des vierzonnais
Bravo, vous êtes géniaux !

Archives

Articles récents