Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Un hypothétique commissariat et des effectifs en moins à Vierzon !

Publié par vierzonitude sur 24 Juillet 2020, 10:29am

La bataille des effectifs au commissariat de Vierzon fait rage. D'un côté, nos élus se félicitent pendant la campagne des élections municipales d'un hypothétique commissariat neuf rue de la Gaucherie, histoire de flatter l'électorat et de l'autre côté, les effectifs fondent comme neige au soleil. Le nouvel adjoint à la sécurité de Vierzon va avoir du boulot même si la sécurité à Vierzon n'a jamais été le fort des élus, sauf pour annoncer une bonne nouvelle qui n'en est même pas une !

France Bleu Berry explique : "À partir du 1er septembre, les effectifs de la police nationale du Cher vont nettement baisser." À Bourges et Vierzon, il y aura 14 gardiens de la paix en moins et 7 adjoints de sécurité, 21 fonctionnaires en moins sur la voie publique. Et d'ajouter : "La première conséquence de ces baisses d'effectifs, ce sont des moyens d'intervention forcément plus limités. "On aura beaucoup moins de patrouilles police-secours. Au téléphone, nous sommes obligés de prioriser les interventions. On ne peut pas se rendre partout. Au mois de septembre, ça va encore s'aggraver, ça va être pire. On ne peut pas intervenir sur toutes les demandes. Il va y avoir une dégradation du service public", alerte David Auroi, secrétaire départemental du syndicat Unité SGP Police FSMI FO."

Nos élus vierzonnais vont-ils se battre pour les effectifs ou continuer à croire qu'ils auront un commissariat neuf dans trois ans avec un nombre de policiers au ras des pâquerettes ? Le grand écart sera douloureux. D'autant que le service public, cher aux yeux de la gauche vierzonnaise, va s'en trouver altérer : "Au commissariat de Bourges, il ne restera que deux fonctionnaires pour gérer la réception des plaintes. Un seul fonctionnaire du côté de Vierzon", lit-on encore sur France Bleu Berry.

Ajoutons à cela l'état déplorable des locaux du commissariat, à tel point que le plafond tombe...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christiane 24/07/2020 16:57

Le problème est que de ne pas intervenir sur place,ou bien dire qu'ils le feront suite à un appel en urgence et que rien n'a été fait en sorte pour sécuriser la victime,pourra pénalement aussi se retourner contre ceux qui n'ont pas fait le travail correctement,pour protéger les victimes d'une éventuelle agression par exemple ( non assistance à personne en danger). Réduire la sécurité à peau de chagrin est un risque dangereux pour ceux qui le valide et qui ne font rien pour l'éviter.La méthode de l'autruche n' a jamais aussi bien fonctionné que maintenant, et je suis sûr que cela fera scandale plus vite que l'on pense, hélas.

Archives

Articles récents