Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Ça y est, les Insoumis vierzonnais ont faim !

Publié par vierzonitude sur 3 Août 2020, 10:56am

Ça y est, la jeune garde insoumise du conseil municipal vient de sortir les crocs ! On voit que la bonne vieille politique politicienne est une trajectoire indicible, même pour les plus jeunes d'entre eux, élevés au biberon vierzonnais. Même dans la presse locale, nos élus au service de TOUS les citoyens ont ce besoin irrévocable de préciser qu'ils sont de la France Insoumise comme si cette appartenance était un gage d'efficacité et de qualité. Elle est surtout un gage politique, des fois que les électeurs n'auraient pas compris l'étendue des compromis.

Donc, la jeune garde insoumise prend pour cible sa meilleure cible : la députée. On voit déjà les partisans de Méluche et les camarades de la cellule (pardon de la section) bondir de leurs chaises de bureau en simili, pour affirmer que, ça y est, Vierzonitude défendant la députée est forcément de droite et Macroniste. Un scribe œuvrant sur les réseaux sociaux pour le compte d'un parti politique, avaient eu cette même logique. C'est aussi désespérant pour la liberté de penser et l'intelligence humaine que de croire que des communistes à Bourges vont faire défiler des chars soviétiques rue Moyenne une fois élus. Mais pendant que la bonne gauche bien pensante vierzonnaise pense que Vierzonitude est de droite, ça lui évite de réfléchir au fond des problèmes que pose ce blog.

On reproche à la députée de voter les lois de sa majorité. Est-ce pire que d'avoir été élu avec 100% des voix (à la Soviétique, désolé, on ne pouvait pas la laisser passer celle-là), parce qu'une candidate socialiste s'est désistée au nom d'un accord hypocrite ? Est-ce pire que de voter non à tout, y compris un 49-3 pour renverser le gouvernement socialiste de l'époque, quand à Vierzon, on tricote une majorité municipale avec des Socialistes ? Mais il faut un ennemi aux Insoumis. Et comme ils font partie de la majorité municipale avec des maroquins destinés à freiner leurs ardeurs critiques, il faut bien s'en prendre à quelqu'un. C'est le job. C'est la politique politicienne.

Vierzonitude ne reviendra pas sur le fond des critiques, la France insoumise pense ce qu'elle veut, dit ce qu'elle veut, grand bien lui fasse, pourvu qu'elle laisse les autres penser ce qu'ils veulent, tout va bien. Seulement, rappelons à la France insoumise que la majorité dans laquelle elle se trouve, et le premier d'entre elle, avait laissé entendre que La République en marche serait peut-être le meilleur rempart contre une défaite de la gauche... Nous re-publions (ci-dessous) à nouveau le communiqué des Insoumis de Vierzon qui s'en était inquiété. Copiné avec un candidat qui a, face caméra devant la France entière, évoqué cette possibilité, et ensuite le rejoindre tout en critiquant la députée de la majorité présidentielle, il n'y a peut-être qu'à Vierzon qu'on peut voir autant de contorsionnistes au mètre carré.

Les Insoumis dénoncent l'invisibilité de la députée. Il serait peut-être plus utile de dénoncer l'invisibilité des balais municipaux qui font de cette ville un dépotoir (les dernières publications de Vierzonitude le montre); l'invisibilité d'une politique efficace contre la désertification  commerciale du centre-ville; l'invisibilité d'une cohérence dans les projets (auberge de jeunesse au B3... par exemple); l'invisibilité d'une voirie saine et de trottoirs potables dans le centre-ville; l'invisibilité de projets pour la rue Joffre, l'avenue de la République etc; l'invisibilité d'aménagements simples sur les bords du Cher.... C'est vrai que la députée est aussi maire de Vierzon, (ah bon, vous ne le saviez pas ?) c'est ce qui fait que tout va si mal...

 

Communiqué de presse du groupe d’action de la France Insoumise de Vierzon.
Vierzon, le 13 décembre 2019

Depuis plusieurs élections, à Vierzon, les scores du Rassemblement National augmentent. Les raisons sont nombreuses, souvent fantasmées, souvent nationales.

Quoi qu’il en soit, le meilleur moyen pour la France Insoumise de combattre l’extrême-droite est de proposer un projet politique qui donne envie à chaque citoyen de s’approprier sa ville, sa vie. Ce projet politique doit être en lien étroit avec les mouvements en cours comme celui unitaire et populaire contre la réforme de destruction des retraites, les mobilisations pour préserver nos services publics – Hôpitaux, SNCF -, ou celui des gilets jaunes qui s’opposent au macronisme, à l’extrême argent et à son monde.

Les rassemblements républicains ne sont et ne seront jamais la réponse face à la montée du RN en raison de leur caractère politicien. 

Les dernières déclarations de Nicolas Sansu, Maire sortant de Vierzon (articles du BR du 12/12/2019, et du 15/10/2020, reportage sur France 3 diffusé le 12/11/2019) nous inquiètent profondément et entament considérablement le travail entrepris jusqu’à présent. Il n’est plus question aujourd’hui pour la France Insoumise de Vierzon de continuer à faire front commun avec le projet porté par Nicolas Sansu sans un démenti clair qu’aucune alliance contre nature ne serait faite avec le MODEM ou ses aspirants au premier comme au second tour.

En conséquence de quoi, nous appelons toutes les personnes désireuses de s’inscrire dans un projet politique clair, qui œuvrera pour la justice et l’égalité, pour une transition écologique concrète et heureuse, ainsi que pour une démocratie renforcée à rejoindre l’appel lancé par Vierzon en Commun. 

Nous proposons d’en discuter avec la population lors d’une réunion publique communale le vendredi 10 janvier 2020 à 19 heures (lieu à déterminer). 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JIM 03/08/2020 19:32

La jeunesse et le biberonnage conditionné et militant ne justifient pas un sorte de chasse personnelle de ce genre. Surtout, que la députée fait preuve de courage, malgré toutes ses préoccupations personnelles, et publie régulièrement ses déplacements sur le terrain.
Les députés n'ont plus le même pouvoir qu'avant la réforme du septennat, et faire partie de l'hémicycle et agir ne se traduit pas par le nombre de questions au gouvernement, tout cela c'est du brassage d'air et de polémique à la façon d'une opposition aux méthodes bornées, vieilles et aux déclarations malheureusement toujours prévisibles. Le président parle ? pas besoin d'attendre la réaction de la france insoumise, ils sont déjà capables de répondre AVANT sa prise de parole. C'est une comédie pathétique. (taper du pupitre à l'assemblée c'est vieux comme la première république mais cela n'est pas être utile à la nation)
La députée fait des réunions et demande des moyens dans les sphères de décision comme l'ARS.
Qu'est-ce qui est le plus convaincant? les réunions? les manifs à visée électoraliste? Les deux?
Un savant et inconscient mélange des deux assurément qui devrait bien plutôt aboutir à du respect mutuel et PERSONNEL plutôt qu'à des admonestations aveugles.
Notre société mérite sûrement d'avoir des partis de divers sensibilités mais dans l'usage quotidien, ces partis, même si leurs idées sont différentes, devraient bien chercher à affirmer la complémentarité de leurs actes et de leurs interventions.

alfred 03/08/2020 17:20

Les communistes m'ont exaspéré avec leurs discours d'un autre âge, les insoumis me laissaient pantois face à leurs inepties mais les uns comme les autres aujourd'hui me font .....pitié.
"Seigneur, pardonnez leur, ils ne savent pas...."

Etienne Marcel 03/08/2020 17:13

Qu'ils s'en aillent tous!

Archives

Articles récents