Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Plateforme logistique : le silence magistrale de la ville et de la communauté de communes

Publié par vierzonitude sur 25 Novembre 2020, 13:24pm

La municipalité de Vierzon et la communauté de communes de Vierzon se tiennent soigneusement à l'écart du débat qui agite, sur Vierzonitude, la création d'une plateforme logistique XXL sur le parc technologique pour 2023. On rappelle qu'un élu vert, Jean-Claude Léchelon est à la tête d'un collectif citoyen pour empêcher ce projet.

Là-dessus, deux élus de la France insoumise qui avait voté pour au conseil communautaire se sont rétractés et regrettent leur vote favorable. Boris René, élu au conseil municipal et au conseil communautaire, en charge de l'économie, a répondu à la polémique et Philippe Fournié, élu socialiste également. Mais quid du débat ?

On se doute qu'en interne, les élus doivent en parler entre eux. Mais pourquoi priver les Vierzonnais d'un tel débat, d'autant que les avis sont aussi tranchés d'un côté comme de l'autre. La crise sanitaire n'explique pas tout. Et il serait bon que la majorité sorte de son silence pour savoir vraiment ce qu'elle en pense, avec ses arguments.

Les Insoumis ont battu en brèche "le chantage à l'emploi", et le chiffre de trois cents emplois est contesté par les détracteurs du projet car la société chargée de construire n'est qu'une société immobilière, en aucun cas une entreprise de logistique comme peut l'être Combronde installée au Vieux-Domaine. 

 

Le fait que ce débat soit né sur Vierzonitude n'est pas étranger au silence des principaux ténors de la majorité municipale et intercommunale. Vierzon est à tournant citoyen où, enfin, l'environnement, le mieux-vivre, la protection de la nature comme celle qui domine (encore un peu) le long de la rocade nord, le dispute à l'emploi, voire même à la qualité de l'emploi. Les vieilles recettes consistant à imposer des entreprises sans être regardant sur l'impact écologique, ne fonctionnent plus à Vierzon. 

L'Orée de Sologne (imputable à la municipalité d'avant 2008) en est un exemple flagrant : une artificialisation des sols à outrance pour un résultat négatif : la moitié des cellules sont vides. Mais ce n'est pas tout. Puisque la municipalité d'après-2008 n'a pas été avare d'autorisation de création ou d'agrandissement de surfaces commerciales.

La construction d'Aldi n'a pas été discutée. Celle du futur Feuillette non plus. Les élus ont accepté l'agrandissement de Lidl qui en matière d'environnement a fait fort : destruction de l'ancien Lidl, destruction d'anciens locaux pour ériger un nouveau magasin. Gaspillage quand tu nous tiens !

Entendre la communauté de communes et la ville défendre l'environnement tout en continuant à étendre l'emprise de la ville sur des terrains qui étaient destinés à faire paître des moutons, retire du crédit au discours.

L'élu Vert, le comité citoyen, les élus Insoumis et ceux qui ne sont pas d'accord avec la toute puissance économique qui consiste à bétonner, bitumer, au nom de l'emploi, ne paye plus vraiment. Sauf pour les élus qui croient qu'on les réélit sur leur bilan économique. Ce qui, à Vierzon, n'est pas franchement le cas.

Alors, on espère vraiment que l'hypocrisie des discours va se briser sur la prise de conscience des citoyens. Comme celle de pleurer sur le commerce de proximité quand on fait tout ce qu'il faut pour étendre le commerce en périphérie. Les citoyens attendent de la cohérence dans le politique. Et non pas l'incohérence de la politique.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

l'objectif 25/11/2020 11:15

On ne peut pas se plaindre pendant 40 ans du fait que jamais on a exploité le noeud autoroutier et se plaindre quand justement on le fait...

Cette base logistique est complémentaire du port sec. La question est simple : soit elle va là à proximité directe de l'entrée autoroute, soit elle ne viendra pas. C'est un leurre et une aberration de croire que vous pourrez mettre une base logistique ailleurs que là ou elle est envisagée, soit parce qu'ailleurs elle engendrera des nuisances au riverain insupportable, soit parce que ce ne sera pas compétitive compte tenu de la quinzaine de minute à minima qu'il faudra pour traverser la ville.

Archives

Articles récents