Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Et l'écologie démissionna du conseil municipal !

Publié par vierzonitude sur 10 Décembre 2020, 22:54pm

Et l'écologie démissionna du conseil municipal !

La pression était devenue trop forte sur l'élu municipal et communautaire d'Europe Ecologie les Verts, Jean-Claude Léchelon. A la tête de la fronde contre le projet de plateforme logistique XXL sur le parc technologique, l'élu avait pensé rentrer dans le rang après avoir été tancé par le maire de Vierzon qui ne souffre aucune contestation au sein de sa majorité. Mais l'élu vert est allé au bout de son raisonnement, ce jeudi soir, et il a démissionné de ses mandats municipaux et intercommunaux.

Jean-Claude Léchelon a donc fait passer son combat écologique avant son mandat électif, ce que d'aucun, par manque de courage politique ou par peur de l'inconfort, n'aurait certainement pas fait. L'élu vert a vite constaté qu'il n'est pas facile, à Vierzon, d'être entre la faucille et le marteau... D'autant qu'on a bien compris, qu'il ne fallait voir qu'une tête. La contestation n'a pas lieu d'être au sein de la majorité vierzonnaise, la preuve.

"On peut dire “je ne suis pas d’accord”, mais lancer une pétition contre un projet porté par une majorité à laquelle on appartient, ce n’est pas possible", avait estimé le maire dans la presse locale. Il ajoute : "il y a deux lignes jaunes à ne pas franchir : la première obligation, c’est de voter le budget ; la seconde, c’est de ne pas faire d’actions contre la majorité quand on est dans la majorité". 

Jean-Claude Léchelon qui avait suspendu la pétition qu'il avait ouvert contre le projet de plateforme va donc pouvoir la rouvrir. Comme il va pouvoir militer, en toute liberté contre ce projet. Bien sûr, cette démission est minimisée par la majorité ainsi fragilisée sur un projet économique. Les élus Insoumis aussi ont expliqué qu'ils auront leur mot à dire. Quant à l'écologie, les archéologues vont avoir du boulot pour en trouver dans les sédiments de la majorité. 

 

 

« On peut dire “je ne suis pas d’accord”, mais lancer une pétition contre un projet porté par une majorité à laquelle on appartient, ce n’est pas possible », avait estimé Nicolas Sansu. Pour le maire, « il y a deux lignes jaunes à ne pas franchir, ce que j’ai expliqué lors d’une réunion du groupe majoritaire, lundi 30 novembre : la première obligation, c’est de voter le budget ; la seconde, c’est de ne pas faire d’actions contre la majorité quand on est dans la majorité ».
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Alain ra 11/12/2020 16:11

On devrait faire venir France 5 et C ds l'air pour montrer que dans une même maison communiste n'écoute pas le chef peponne !!!!!
Ce serait géant !!!

Nade 11/12/2020 12:28

Un vrai écologiste, ne peut soutenir ce projet de plateforme logistique. Ceux qui prétendent le rendre plus vert avec quelques arrangements fallacieux ne sont pas des écologistes.
Fraternel soutien, Monsieur Léchelon.

Lev 11/12/2020 07:24

On a un État de plus en plus autoritaire parce qu’il est de moins en moins fort, titrait le 29-11 le Berry républicain en citant le politologue O Roy. C’était au sujet de la loi sécurité globale.
À Vierzon, c’est au sujet d’un hangar. Macro compatible !

Mc 11/12/2020 07:10

Chapeau Jean Claude pour ton courage . Comme Nicolas Hulot et Jean Pierre Chevenement on démissionne quand on place ses convictions pour le bien commun aux dessus des vues à court termes et du clientélisme politique. La CDC et la municipalité de Vierzon déraillent alors mieux vaut descendre du train en marche, conseil d’ amis pour les autres conseillers qui critiquent le projet mais n’ ont pas le courage de leurs opinions.

Leon 11/12/2020 05:47

Et vive la CCCP

Archives

Articles récents