Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


A Vierzon, l'imagination n'est pas au pouvoir

Publié par vierzonitude sur 18 Janvier 2021, 17:00pm

A Vierzon, l'imagination n'est pas au pouvoir

Nos élus se targuent d'être de grands ambitieux. Sans blague ! Mais en un quart de siècle, personne, de cette majorité là à celles qui l'ont précédée, personne n'a eu l'ambition suffisante pour le site de la Société-Française et encore moins d'imagination. De projets fous en écran de fumée, de reculades en abandons, le site de la Société-Française est définitivement voué au banal. Une architecture de ce type aurait inspiré plus d'un élu ambitieux, qui, à défaut du rail ou  de la route, aurait pu offrir ses lettres de noblesse à une ville en mal de reconnaissance. Mais pas à Vierzon. Car à Vierzon, il faut être au ras des pâquerettes, dans le pratique, dans le faisable, au risque d'être définitivement ennuyeux.

Quand une municipalité hisse au rang de réalisation qui compte pour elle, la création d'une zone industrielle qui mord la forêt et artificialise les prairies; quand elle crâne avec une vaste place minérale et une vague de béton qui sert de rampe pour les skateurs, effectivement, mérite-t-elle le site de la Société-Française où, vingt-cinq ans après sa fermeture, ne résonne que le vide d'un manque cruel de vision. Imaginer une vie singulière à ce site, dès 2008 (puisque la municipalité précédente ne l'avait pas fait) aurait pu être le projet d'une vie et d'une ville. Au lieu de ça, on case dans l'ancienne Case des projets opportunistes indexés sur le cours de la subvention d'Etat.

Pas de rêve, pas d'ambition, pas d'idées originales, non. Rien de tout cela en rayon. Mais une capacité à mobiliser 3,5 millions d'euros pour y loger un bowling, en payant le mezzanine, le chauffage et le reste sans penser qu'on pourrait faire autre chose. Et là, on va mobiliser 3,2 millions d'euros pour un campus numérique incertain et un dépôt d'archives d'archéologues. Quelle ambition !

La vaste esplanade n'a jamais trouvé son public parce qu'aucun élu n'a voulu réfléchir à l'usage qu'on en ferait. On fait pour faire, pour faire joli sur les plaquettes électorales. Le site de la Française reste un poids mort alors qu'il est un atout indéniable pour une ville comme Vierzon. Mais une plateforme logistique de 88.000 mètres carrés fait beaucoup rêver nos élus qu'une architecture industrielle pour laquelle tout reste à inventer. Les mêmes travers. Les mêmes non-rêves. Le même manque de grandeur.

Le site de la Française aurait dû être restitué aux Vierzonnais. On le leur vole. Le débat d'une halle pour en faire un marché couvert n'est même pas arrivé aux oreilles des élus. Qui sait ce qu'ils décideront d'en faire, pour boucher les trous, pour dire regardez, on a rempli le site de la Française mais en matière de création, zéro. Ce lieu est magique, il aurait pu être le cœur de cette ville, ce cœur que Vierzon cherche depuis 1937 et la fusion des quatre communes. La seule ambition, c'est un nouveau magasin en centre-ville, un Aldi route de Neuvy, une boulangerie Feuillette à côté, le bétonnage des prairies. On se demande s'il n'aurait pas fallu mettre un coup de pelleteuse à tout ça, y faire un vaste parking avec un supermarché puisqu'apparemment, l'imagination s'arrête là.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jean Marie 19/01/2021 12:00

Les élus de Vierzon auraient dû aller voir ailleurs, en France et en Europe, pour constater ce qui avait été fait en ce qui concerne la reconversion de friches industrielles et notamment en centre-ville.Il y a de beaux exemples de réhabilitation, à Brest notamment pour les anciens ateliers de la Marine nationale qui sont devenus un superbe lieu de loisirs, culturel, artisanal, au profit des Brestois avec en prime la conservation de machines, symboles d'une époque. Autre démarche réussie, à Mulhouse. Moralité: il faut que la municipalité de Vierzon et les élus de la Comcom, s'inspirent de bons exemples, avec une harmonieuse complémentarité entre passé et modernisme.

Julien 18/01/2021 19:16

Un peu d'objectivité ne nuit pas...

Pas d'imagination ? imaginer un campus numérique, qui représente la 3eme révolution industrielle selon Rifkin , et sera un lieu de vie, d'apprentissage et d'échange sur un lieu historique de la première industrialisation, vous ne comprenez pas le sens et l'ambition du pari ? vous croyez qu'il n'y pas en dessous un projet ambitieux qui a été imaginé pour la ville et plus largement pour tout son bassin de vie ? projet qui commence à être reconnu et salué par la plupart des partenaires locaux, régionaux et de plus en plus nationaux ?

Alors, oui, il y a toujours une prise de risque de lancer un tel projet, mais si celui-ci marche, et il le peut objectivement, il pourra apporter une pierre fondamentale au Vierzon des 30 prochaines années. Si le campus numérique ne marche pas, l'aménagement ,envisagé saura trouver une nouvelle vocation.

A ceux qui critiquent le manque d'imagination sur ce projet, j'aurai envie de répondre quel manque de compréhension...

Archives

Articles récents