Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Amnésie ou mauvaise foi, choisis ton camp camarade !

Publié par vierzonitude sur 12 Février 2021, 18:13pm

Amnésie ou mauvaise foi, choisis ton camp camarade !

A Vierzon, où rien n'est comme ailleurs, la majorité reproche à son opposition d'utiliser les mêmes ficelles que la majorité utilisait quand elle était dans l'opposition... Mais c'est évidemment moins honorable quand ce sont les autres qui le font. La politique de la chaise vide ? On se souvient d'une sortie tonitruante de la majorité qui était alors dans l'opposition, lors d'un mandat de Jean Rousseau, opposition dans laquelle il y avait, nous semble-t-il, le maire actuel. Cette sortie était tellement spontanée que la presse de l'époque savait ce qui allait se passer...

Quant au recours devant un tribunal administratif, même chose. La majorité actuelle avait dépose un recours contre les comptes d'une campagne d'un certain Jean Rousseau. Alors, soit l'amnésie est une maladie du politique, soit la mauvaise foi en est un autre. Mais ce qui manque cruellement à l'actuelle majorité c'est l'humilité. 

Le maire a en effet attaqué son conseil municipal ainsi, en s'adressant à l'opposition de la liste Christophe Doré : "Permettez-moi tout d’abord de vous féliciter de votre présence, non pas parce que vous auriez bravé je ne sais quelle tempête ou quelle catastrophe, mais parce que depuis le 30 décembre dernier, le Tribunal Administratif nous a tous définitivement installés en tant que conseillers municipaux de notre bonne ville de Vierzon, respectant, en cela le choix de nos concitoyens. Ainsi, le mauvais feuilleton joué par de mauvais perdants est terminé." 

Mauvais perdants... Doit-on rappeler l'épisode de 1990 lorsque le Parti communiste a perdu la mairie de Vierzon, que Jean Rousseau, ex-socialiste lui a avait ravi ? Ce serait long, mais ce serait drôle. Et de poursuivre : "Bien sûr, si, par hasard ou par mauvaise foi, certaines ou certains estimaient que le chemin menant au juge Administratif devait être à nouveau emprunté pour ce sujet, ou bien d’autres, c’est avec plaisir, voire même gourmandise, que je me ferai un plaisir de les y accompagner de l’autre côté de la barre… Je souhaitais le rappeler car, et c’est un choix respectable, quand une opposition estime de son devoir de contester, donc d’estimer illégitime le choix des électeurs, cela donne un ton, peut-être moins agréable qu’espéré, à la manière dont le travail se déroule. C’est un choix, en tout cas, que je comprends et donc je réagis en conséquence."

Ainsi, un crime de lèse-majesté aurait été commis à travers ce recours. L'opposition aurait au contraire dû s'agenouiller devant la magnificence de la majorité municipale dont l'aura, rappelons-le, commence et s'arrête à Vierzon. Rappelons l'échec de la liste aux dernières régionales du Front de gauche mené par le maire actuel (moins de 5%) et un échec aux élections législatives (on attend la revanche).

Enfin, évoquons la victoire aux élections municipales. On peut gagner sans légitimité. Rappelons les chiffres de l'élections à Vierzon : 

18.046 inscrits aux dernières élections municipales.

7.420 votants (59% d'abstention); 7.156 exprimés.

L'équipe sortante a été élue avec 3.591 voix, soit 50,18% des voix et à peine 20% des inscrits... Oui, ce n'est pas de cette façon là, va-t-on nous reprocher; que l'on calcule un résultat d'élection, mais la majorité sait trop bien que c'est de cette façon là qu'elle sait délégitimiser le vote d'Emmanuel Macron par exemple. Ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse... Cela appelle un peu d'humilité. Certes, seule la victoire compte mais parfois, la manière aussi compte. Et quand une majorité pèse 3.591 voix sur 18.046 inscrits, ça devrait aider à relativiser.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

tenirbon 14/02/2021 13:56

Il faut relire l'article dès échos de 2008 et la déclaration de N Sansu

Pour moi, ces trois derniers mandats s'assimilent au déclin de la ville », analyse Nicolas Sansu. Depuis 1990, Vierzon a perdu 3.700 habitants et n'en compte plus que 28.500. « C'est surtout la population active qui s'en va. » Vierzon n'a pas su se trouver un nouveau souffle « à la différence d'autres villes comme Bourges ou même Romorantin après le départ de Matra », poursuit-il.

Et depuis 2008 Vierzon à perdu 2800 habitants, à ce rythme il va battre le record de son adversaire mais là ce n'est sans doute pas la faute de sa politique

Mauvaise foi caractérisée d'un pur politicien

Oui 13/02/2021 10:21

Parfaite démonstration de la mauvaise foi du maire.

Archives

Articles récents