Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Et pour les futurs emplois précaires, pas de manifestation ?

Publié par vierzonitude sur 8 Mai 2021, 10:03am

Et pour les futurs emplois précaires, pas de manifestation ?

La section PCF de Vierzon s'est empressée de publier sur les réseaux sociaux, une belle photo de notre binôme PCF aux départementales sur le canton 1, (Mélanie Chauvet et Franck Michoux), manifestant, devant pôle emploi "pour demander l'abandon de la réforme de l'assurance chômage qui a pour but de réduire de manière importante l'indemnisation des chômeurs et des précaires". La CGT, la Coordination des Intermittents et Précaires du Cher, et le PCF, "exigent le retrait pur et simple de cette réforme qui impacterait lourdement celles et ceux qui sont aujourd'hui en grande difficulté."

Un noble combat, tout à l'honneur de la gauche radicale. Et au passage, un petit coup de pouce aux candidats pour les départementales, ça ne peut pas faire de mal. Pas sûr que le Département possède les compétences contre ce genre de décision, mais bon. On attend maintenant avec impatience, la venue du binôme communiste et du binôme socialiste (ah mais non, désolé, le P.S n'a pas trouvé de candidats sur les deux cantons de Vierzon...) sur le terrain voué à la construction d'une plateforme géante, dont on dit (rien n'est sûr) qu'elle accueillerait un géant du e.commerce (mais pas Amazon, promis, craché !)

En effet, il est étonnant que des élus insoumis et écologistes, qui appartiennent à la même majorité municipale, que le P.C (et le P.S rose pâle) ne voient pas les mêmes choses que le Parti communiste lui-même. Ou alors ils ne regardent pas dans la même direction. Insoumis et écologistes mettent en avant l'artificialisation des sols, entre autres, mais aussi, la précarité des contrats et la qualité des emplois, pas seulement la quantité. 

Nos élus, pour se défendre, nous affirment qu'ils feront presque eux-mêmes le recrutement, regarderont les contrats de travail (d'une société privée, bien sûr on y croit !) et fixeront aussi le barème horaire. Pour les congés, on se sait pas trop. 

Alors que des candidats aux départementales manifestent pour les intérêts des demandeurs d'emplois, c'est une très bonne chose. Mais qu'ils se taisent à ce point sur l'arrivée d'un suppôt du capitalisme dont la vision sociale est l'exploitation des ressources humaines jusqu'à l'avènement de ce qu'on appelle aujourd'hui, des travailleurs pauvres, voilà qui pose question pour un parti (jadis) ouvrier.

On a bien compris que la CGT et le P.C réunis, préfèrent manifester devant les entreprises plutôt que contre un projet porté par la municipalité de gauche (essentiellement par le maire et le président de la communauté de communes), destiné à créer des emplois, mais mêmes précaires, sur un bilan, ça fait bien.

Voilà tout le paradoxe vierzonnais. Insistons : le combat pour les demandeurs d'emplois est légitime mais le combat pour les futurs exploités du système capitaliste, on n'en parle pas ? Bah, en fait, quand les 300 emplois seront créés, un jour, peut-être,  il sera toujours temps pour ceux qui les ont permis de manifester devant l'entreprise contre les conditions de travail. Finalement, élus et syndicats bossent pour leur avenir : le business de la contestation. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sirama 09/05/2021 09:05

Les camarades PCF n'acceptent aucune concurrence sur leur chasse gardée. Ils repoussent les candidats PS et LFI/EELV hors de leur territoire de chasse. Petits arrangements anti démocratiques pour les élections départementales. Certains iront à la pêche à la ligne pendant que vous irez à la pêche aux voix. Après 40 ans de vote pour ce parti, j'irai ce jour là à la pêche.

Fastbernie 08/05/2021 20:42

Comment une CdC qui déroule à grand frais le tapis rouge sous les pas de Virtuo Industrial Property pourrait-elle imposer quelque type de contrat de travail que ce soit au DRH qui procèderait aux embauches éventuelles. Je parierais plutôt pour de l'intérim à haute dose pour des qualifications minimalistes. Voilà qui devrait donner à réfléchir à nos syndicalistes marxistes sur la définition du mot "lumpenproletariat"!! Voilà l'occasion de réviser "le capital"!! courage, camarades!

Oui 09/05/2021 09:57

Tout est dit ! Ils le savent très bien, ils mentent honteusement à ceux qu'ils prétendent défendre.

Archives

Articles récents