Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


L'Express titre : A Vierzon, le RN aux portes d'une petite ville tranquille

Publié par vierzonitude sur 23 Juin 2021, 12:58pm

"A Vierzon, dans le Cher, la vague est montée doucement, presque insidieusement. Elle s'est glissée dans les urnes des quartiers historiquement communistes, s'est immiscée sur les bulletins de vote des personnes âgées - retraités, petits propriétaires - effrayées par le monde nouveau, jusqu'à séduire de 25 à 30 % de l'électorat dans certains scrutins", écrit l'Express. Agnès Laurent était venue passer trois jours à Vierzon, la semaine passée, dans le cadre des élections régionales et départementales.

Résultat : les deux binômes communistes des cantons 1 et 2 de Vierzon se retrouvent face à des binômes du Rassemblement national. Aux régionales, la liste R.N s'est maintenue. 

"Depuis une dizaine d'années, dans cette commune de 26 000 habitants que Jacques Brel a jadis mise en chanson, chaque élection entérine l'ancrage, sinon sur le terrain, du moins dans les urnes, du Rassemblement national (RN). En 2017, au second tour de la présidentielle, Marine Le Pen y décroche 39,08 % des voix, soit 5 points de plus que nationalement. Aux élections européennes de 2019, la liste RN se place devant avec 28,2 % des voix, là encore 5 points au-dessus de sa performance nationale. Et dimanche, même dans un contexte national de repli, le parti a fait presque 25% aux régionales et aux cantonales. "

L'Expresse tente d'expliquer l'ancrage du R.N à Vierzon : "Beaucoup ne veulent voir dans cette progression que l'échec du communisme municipal, revenu au pouvoir en 2008, dans une cité où se nichent encore une impasse Karl Marx et une rue dédiée à "Bobby Sands et aux autres martyrs irlandais". La situation est un peu plus complexe.../... Il n'empêche. Ici, le RN puise non seulement parmi les anciens communistes désabusés, mais aussi dans les classes moyennes, parfois vieillissantes, qui voient leur environnement changer et s'en effraient. Un électorat de retraités que Marine Le Pen et ses proches entendent bien conquérir en vue de la prochaine élection présidentielle."

C'est ainsi très bien résumée : "Hier populaire, mais relativement homogène, la population se scinde désormais en plusieurs univers qui ne se comprennent pas et se regardent avec défiance." Mais encore : "Les nouveaux arrivants sont l'objet de toutes les méfiances. Parce qu'ils viennent des départements franciliens et qu'ils sont d'origine étrangère, leur réputation est faite. Peu importe que nombre d'entre eux viennent des territoires d'outre-mer. Très vite, les critiques affleurent : ils n'ont pas la même couleur de peau, ne vivent pas exactement comme "nous". D'ailleurs, leur présence n'est-elle pas la conséquence d'une volonté du maire de stabiliser à tout prix une population passée de 35 000 à 26 000 habitants depuis 1975 ? A Vierzon, comme à Limoges, Orléans ou Châlons-en-Champagne, la rumeur de "trains de repeuplement" a fait des ravages."

Les nouveaux arrivants sont l'objet de toutes les méfiances. Parce qu'ils viennent des départements franciliens et qu'ils sont d'origine étrangère, leur réputation est faite. Peu importe que nombre d'entre eux viennent des territoires d'outre-mer. Très vite, les critiques affleurent : ils n'ont pas la même couleur de peau, ne vivent pas exactement comme "nous". D'ailleurs, leur présence n'est-elle pas la conséquence d'une volonté du maire de stabiliser à tout prix une population passée de 35 000 à 26 000 habitants depuis 1975 ? A Vierzon, comme à Limoges, Orléans ou Châlons-en-Champagne, la rumeur de "trains de repeuplement" a fait des ravages.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Edouard 23/06/2021 15:03

L'Express raconte une histoire qui se soucie peu de la vérité : en gros, on accuse les vieux prolos d'avoir peur du déclassement et de passer du rouge au brun, dans une cité industrielle en déclin... Sauf que le phénomène majeur, ce n'est absolument pas « l'ancrage du RN à Vierzon » (tu parles d'un ancrage, ils n'ont même pas réussi à faire une liste à la dernière élection municipale...), c'est l'abstention : quasiment les trois quarts des Vierzonnais ne sont pas allés voter dimanche ! Les trois quarts ! Le RN a fait 6 % des inscrits. Un raz de marée quoi... La totalité de la classe politique est illégitime, désavouée par les citoyens, RN compris, ainsi que le PCF et l'ensemble des partis : c'est ça, le fait fondamental.
Mais peu importe : la journaliste vient trois jours avec ses idées préconçues, prend quelques citations pour appuyer son hypothèse, et repart dans son journal parisien pour faire croire que dans la France d'en bas, à Vierzon la ville ouvrière, le vieux prolo vierzonnais s'engage pour la Marine.

Wizard 25/06/2021 10:46

Si les journalistes étaient pertinents, méthodiques et inspirés on s'en serait aperçu depuis longtemps. Ne parlons même pas des journalistes qui couvrent les dossiers scientifiques et qui ne comprennent même pas le fond de ce qu'ils traitent, mais ça c'est un autre sujet. Quoique.
Simplement, quand on a des peoples qui viennent michetonner à longueur de journées sur toutes les chaines "d'infos en continu", pour strictement ne rien dire, on a une vision globale des médias et du traitement de l'information en France.

Archives

Articles récents