Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Pro-vaccins, anti-vaccins : l'enchère de l'outrance

Publié par vierzonitude sur 22 Juillet 2021, 16:57pm

Pro-vaccins, anti-vaccins : l'enchère de l'outrance

Soyons clairs : ce qui me hérisse ce n'est pas la liberté légitime que les non-vaccinés se servent pour refuser le vaccin. Mais les arguments développés par certains et qui, confrontés à des arguments contraires donnent naissance à ce clivage saisissant qui engendre l'outrance. Ce qui me revulse, ce sont les détournements outranciers d'un drame de l'histoire pour assimiler les non vaccinés à des victimes de génocide. Mais aussi cette récurrence tendant à faire croire qu'une obligation est le prolongement d'une dictature dans laquelle nous vivriions. Enfin, notre société est balisée d'obligations et d'interdiction, le prix d'une démocratie dont la liberté est fondée sur des devoirs et des droits. Les vaccinés assument les conséquences de leurs gestes (éventuels effets secondaires, voire effets plus graves encore). Dans une société de droits, les non vaccinés par choix doivent assumer aussi les conséquences de leur liberté à pouvoir choisir ou non de se faire vacciner. Nous avons des obligations quotidiennes comme l'illustrent avec ironie mes précédents post. Nous ne sommes pas en dictature pour autant. Les pseudos "je sais tout" aux theories raccomodées sur des sites douteux devraient avoir de l'humilité. Les vaccinés n'ont pas la science infuse, les non vaccinés non plus. Mais chacun a fait un choix en toute liberté. Avec ce qui en découle. A charge pour chacun de vivre avec ses convictions. Comme toute société civilisée est capable de le faire.

On ne peut pas accuser Charlie Hebdo de caresser une dictature ou d'être complice de pseudo-eradiqueurs de libertés...
" France, la première vaccination obligatoire date de 1902 (contre la variole, qui a été éradiquée depuis), suivie par bien d’autres à partir des années 1930 : diphtérie (1938), tétanos (1940), poliomyélite (1964)… Il faut quand même rappeler – car il y en a qui semblent l’avoir oublié – que ces vaccinations forcées ont permis de sauver des millions de vies."

******

Pas du tout démesuré ce slogan ou comment une cause, peu importe laquelle, tourne au ridicule. Sans compter les crétins incultes qui arborent une étoile jaune de non vacciné. Je dis crétins parce que je suis polo et que le rapport avec l'histoire est une honte nationale. Un combat peut être parfaitement noble mais dans ce cas là il devient inaudible, peu importe les arguments qui suivent.

r

Pas du tout démesuré ce slogan ou comment une cause, peu importe laquelle, tourne au ridicule. Sans compter les crétins incultes qui arborent une étoile jaune de non vacciné. Je dis crétins parce que je suis polo et que le rapport avec l'histoire est une honte nationale. Un combat peut être parfaitement noble mais dans ce cas là il devient inaudible, peu importe les arguments qui suivent.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
W
Chez Vierzonitude, ça pêche toujours du côté de l'analyse et de l'exégèse.
Il n'existe, de nos jours, aucune dictature qui ne repose pas sur des textes de loi. Ce sont donc des états de droit même si cette qualification vous révulse au motif que les droits ainsi codifiés sont aux antipodes idéologiques de ce que vous nommez pompeusement et avec un aplomb insensé "contraires à vos valeurs".
Ensuite il n'existe pas de dictature sans soutien populaire au moins partiel. Partiel certes, mais suffisant pour maintenir en place les régimes concernés.
Enfin, un régime qui s'appuie sur la règle de la majorité pour contraindre une ou des minorités peut valablement être taxé de dictatorial dès lors que les contraintes deviennent insupportables et/ou inacceptables pour la ou les minorités visées. Bien entendu, il ne s'agit pas de dictature pour ceux qui approuvent, voire qui appellent les mesures coercitives prises à l'encontre des minorités susvisées.
Répondre
W
Désorganisnation totale face à la pandémie, oui. Tout se (re)passe comme en 1940, "ILS" ne comprennent toujours pas ce qui se passe et attendent d'avoir de la merde jusqu'au cou pour s'agiter en tout sens. Le peuple, quant à lui, ne réagit pas alors pourquoi s'inquiéter ?
Je ne sais pas combien de lits de réa il faut mobiliser, c'est aux professionnels et à ceux qui les supervisent de le déterminer. L'exceptionnel, même s'il peut se reproduire à tout moment sous d'autres formes, reste l'exception et n'appelle pas de structures lourdes pérennes. Tout repose sur l'organisation et c'est pour ça que nous sommes mal partis.
L
Réponse à votre post antérieur
Les lits d'hôpital pas à réouvrir ? Il y a eu l'an passé 800 lits de réa fermés : vous voulez de la réanimation ambulatoire ? Ou chez le pharmacien ? Ou on arrête de réanimer ?
Chez Wizard, ça pêche toujours du côté de l'analyse et de l'exégèse. Même si je suis plutôt d'accord avec le contenu de ce post
O
Les anti-vaccins seraient-ils plus savants que les meilleurs de nos médecins ? Lalanne (chanteur oublié) ou Bigard (pseudo humoriste) plus compétents que Véran (médecin) ? Que chacun reste à sa place dans son domaine de compétence ! Que chacun s'informe auprès des personnes qualifiées et ne prenne pas pour des vérités les inepties qui pullulent sur les réseaux sociaux !
Répondre
W
Des médecins meilleurs que d'autres ? C'est étonnant ça. Des médecins savants ? Ah oui un peu comme ces supporteurs sportifs qui connaissent tous les joueurs, y compris les remplaçants, tous les résultats, tous les coaches de toutes les équipes et dans tous les sports. C'est de la science ça !
Aujourd'hui, la médecine repose sur deux piliers, la chirurgie qui bidouille et la pharmacologie dont les produits sont mis sous clef par ces héritiers des shamans et autres sorciers antédiluviens.
Quand on prend la mesure de l'inculture et de la crédulité du public on s'étonne presque de ne pas être tombé plus bas.
L
Au moins quelque chose de censé enfin écrit en quelques mots, c'est très bien de le préciser pour les futurs pseudos "bouchers dentistes électriciens médecins", diplômés en virologie plantaire des réseaux sociaux!! :-))

Ce soir je laisse ma voiture chez le médecin généraliste en urgence, elle tousse beaucoup, c'est sûrement le choléra comme le décrit bien tous les symptômes sur la page de Doctissimo!! ;-)
L
Sans doute, votre médecin qui sait tout, vous expliquer avant injection que le produit utilisé n'avait qu'une autorisation de mise sur le marché "conditionnelle" c'est à dire provisoire. Non ? Il contrevient au code Nuremberg
Sans doute vous a-t-il expliquer que "nul ne peut être vacciné contre sa volonté" selon l'Académie de médecine (20/12/2020) ou résolution européenne 2361 du 28/01/2021 : " personne ne devra subir de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner si elle ne le souhaite pas »
Vous êtes sans doute volontaire, d'autres ne le sont pas et pensent que d'autres solutions sont sans doute possibles, comme la réouverture de lits d'hôpital, l'utilisation de substances médicamenteuse interdites en France mais qui ont fait leur preuve dans d'autres pays du monde, l'utilisation de vaccins classiques qui font leur preuve dans d'autres pays du monde.
Non ? Cherchez l'erreur !
L
Parlez-vous des lits d’hôpital que l’on continue à fermer, ça changerait de la ritournelle de commande. Pour le reste, vous pourriez nous toucher un mot des atteintes au droit du travail qui sont en train de passer sous couvert de lutte contre une infection virale, bénigne dans 98% des cas
Répondre
W
Les hôpitaux ne sont pas des hôtels (bis repetita). Il y a un siècle la moindre "opération" entrainait une hospitalisation d'au moins une semaine et a contrario presque tout le monde accouchait à domicile. Autres temps autre organisation. Le tout c'est d'avoir une organisation efficace et respectueuse des patients.
Il est bien triste de toujours devoir rappeler les fondamentaux.
Personne n'a jamais évoqué ni contesté le droit du travail pour ce qui touche la vaccination obligatoire concernant certains professionnels et certaines maladies : hépatite, tétanos etc, etc (ou même fièvre jaune pour les intervenants outre-mer).
T
Les médias et autres radios et TV 24x7 ne parle que de ces opinions car cela leur permet de faire de l'audience et l'audience, c'est des sponsors. C'est ainsi que 0.0001 % de la population occupent et polluent l'espace des 99% des français qui souhaitent se protéger.
Assez de ces complotistes !
Répondre
W
En voilà un qui ne fera pas de vagues en attendant le bol de soupe que va lui servir son bon maitre.

Archives

Articles récents