Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Voilà ce que la députée Nadia Essayan a obtenu pour l'hôpital de Vierzon

Publié par vierzonitude sur 22 Septembre 2021, 16:36pm

Voilà ce que la députée Nadia Essayan a obtenu pour l'hôpital de Vierzon

Lundi, la députée Nadia Essayan s'est entretenu avec Laurent Habert, le directeur régional de l’Agence régionale de santé au sujet de la situation sanitaire et de l’hôpital de Vierzon. 

Ainsi, explique la députée, "j’ai obtenu l’assurance que de nouvelles aides conséquentes seront versées d’ici la fin de cette année pour améliorer l’équilibre du budget, et ce, alors que 2,5 millions sont déjà versés pour équilibrer le budget.  J’ai eu également la confirmation que des travaux seront réalisés au bloc opératoire pour le moderniser, sur un montant de 4,5 millions d’euros", une annonce que s'est empressé de publier, ce mercredi matin, le maire de Vierzon, sur les réseaux sociaux.

De même, des travaux importants sont à l’étude pour l’EHPAD de La Noue qui n’est plus aux normes. Ces travaux, lourds, devront être réalisés de préférence avec un bailleur social, les discussions sont en cours. 

Nadia Essayan a également demandé que "les services de médecine, qui sont ceux qui rapportent le plus d’argent à l’hôpital et qui sont mal lotis en termes de locaux, soient pris en compte, et j’ai engagé le directeur à étudier la question du déménagement de ces services dans les locaux où ils se trouvaient auparavant, moyennant la mise en conformité de ceux-ci."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Au-delà des petits coups politiques, il est au moins intéressant de voir qu'on peut finalement obtenir des travaux pour offrir à la population vierzonaise une offre de soins et des locaux dignes de ce nom , car "mal lotis" n'est pas le terme que les patients ou le personnel emploie , chambres et sanitaires décrépis, mobilier hors d'âge plus proche de la déchetterie que de l'emploi en unité de soins, salles de bains infâmes ou est écrit au feutre fenêtre ou porte .... pour savoir ou on pose sa serviette et ses affaires !
Et "refaire " une chambre ne consiste pas à cacher sous des revêtements muraux les dégats et la crasse , et aucune peinture ne nettoie les supports non plus , heureusement qu'il reste le personnel qui fait ce qu'il peut malgré des bâtiments et équipements hors d'âge ! quelqu'un à déjà eu la curiosité de passer par les offices dans ces service ? surement pas l'ARS ! , c'est à se demander comment on peut travailler dans des conditions pareilles , mobilier hors d'âge et déglingué, le personnel à du mérite !
Refaire des unités de médecine dans des étages désaffectés va nécessiter pas mal de travaux , les anciennes directions ayant fait effectuer des réalisations de désenfumage des étages inférieurs qui passent au milieu des pièces et couloirs , une idée de génie comme on en a qu'à vierzon ....
Si des travaux sont fait , je suggère qu'on en profite pour réaliser des chambres individuelles , personnellement en cas d'hospitalisation j'aimerais partager autre chose que des infections nosocomiales avec un voisin de chambre , surtout par les temps qui courent ....
Répondre
L
Vous avez entièrement raison, mais à Vierzon on aime bien apparemment partager tout, y compris les beaux microbes de ses voisins de chambre, c'est naturel chez nous!! :-))

A l’hôpital, c'est comme pour les cartes de Pokémon de nos gamins , on aime bien les échanger sans trop compter sur la chance du jour,afin d' écarter définitivement toutes les mauvaises doublettes qui s'invitent à l'improviste!! :-)
J
Comme dit Vierzonitude, la " presse locale" ( un seul journal quotidien dans le Cher...) ne donne pas la même version de l'origine des fonds attribués au vénérable hôpital de Vierzon. Pas de trace de l'intervention de la députée mais une prise de position du maire.Voilà bien la cause principale du "mal vierzonnais": les luttes politiciennes au lieu d'unir les forces pour obtenir satisfaction. Un mal qui ronge la désormais" petite sous-préfecture" et qui la fait passer à côté de bien des opportunités.
Répondre

Archives

Articles récents