Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Il ne reste plus que 35 bistrots à Vierzon, et encore....

Publié par vierzonitude sur 28 Octobre 2021, 15:55pm

Le constat est affligeant mais il n'est malheureusement pas propre à Vierzon, que la majorité se rassure, tout n'est pas entièrement de sa faute. Les bistrots ont la queue courte, dans la seconde ville du Cher, elle dont les troquets pullulaient à tous les coins de rue et forgeaient l'identité des quartiers.

Ils ne sont plus que 35 bistrots à Vierzon, et encore, es bistrots typiques, on les compte sur les doigts d'une main. La plupart font aussi brasserie, restaurant, pizzeria. (On a pu en oublier, alors si c'est le cas, faites le nous savoir).

L'archéologie bistrotière permet encore de situer quelques enseignes légendaires, notamment les cafés de cheminots entre celui du Dépôt et le café de l'Avenir dont les devantures ont résisté au temps. Comme des décors de cinéma qu'ils sont devenus.

L'heure est pourtant grave car les petits bistrots tels qu'on les a connus ont complètement disparu de la surface de la ville.

Il ne reste plus que 35 bistrots à Vierzon, et encore....

A Vierzon Villages, par exemple, on ne compte plus que 4 cafés, trois font brasseries et restaurant comme chez Fred, la Brasserie du Village face à l'hôpital, le Jean-Jaurès. Il n'y a que le bar-tabac le Gallia qui a conservé son âme de bistrot pur, encore prisé les jours de marché hebdomadaire.

La route de Paris contient 2 cafés : L'éternel Narval - bar tabac et L’Excess - bar brasserie, jadis La Promenade. 

L'avenue de la République a beaucoup perdu en bistrots. On compte encore 5 licences IV actuellement : Le café O’Divin qui a remplacé nombre de cafés eux-mêmes héritiers éphémères du Français;  Le Koncept - bar ; le Café du Théâtre, aujourd'hui plus restaurant-traiteur que bistrot;  La Civette, enseigne historique qui résiste avec son bar pur, tabac et journaux; La Muz’bouche -bar a vins-restaurant remplace le très mythique Paris-Bar de l'époque.

Plus haut, place la Croix-Blanche, on retrouve 2 piliers : le Paris, également brasserie et Le Fontenoy - bar, tabac, journaux. Sans oublier, l'Enjoy bowling, un endroit où boire un verre, oui, mais ce n'est pas un bistrot...

Rue Armand-Brunet, il en reste 2 : le café de l'Hôtel de ville, toujours PMU et l'Estoril, complètent le tableau. Le centre-ville compte à lui seul, un tiers des bistrots de cette ville.

Ajoutons-y les deux places du Mail et Foch qui abritent encore 3 bars : Le Bistrot - bar brasserie  et en face Le Bureau, bar brasserie, également. 

Place Foch, on se souvient du café de l'Union rebaptisé La lune - bar-brasserie.

En grimpant la rue Joffre, on croise 2 bars : on y trouve Epipapu, avec sa terrasse et ses soirées à thèmes et un peu plus haut, un bar-jeux, le Geek and drink. 

La place du Marché au Blé ne compte plus qu'un seul bar : Le Brazza - bar tabac, jadis la Cigogne. D'ailleurs, la fameuse cigogne (une enseigne en émail, la Potasse), n'y est plus.

On se rend au Tunnel-Château, pour y voir 2 bars : l'indétrônable café des Sports - bar PMU  et un restaurant-bar à l'angle de la route de Neuvy.

Et la route de Neuvy, 1 seul bistrot : le bar-pizzéria Le Flam'Bar

Et si on redescend rue Gourdon-rue du docteur Roux, seul Le Chiquito - bar tabac est encore en place. Quid chez Fanfan ? Quand au Chateaubriand, vendu il va devenir un restaurant Chez Natha.

Rue Félix Pyat, La Douane du Briou est certainement le plus typique des bistrots qui nous restent, avec le Bazile Bar, au Bois d'Yèvre, deux curiosités pour lesquelles, une mesure de protection au titre du patrimoine bistrotier s'imposerait.

Au Clos-du-Roy, plus de bistrot. Combien y a-t-il de quartiers vierzonnais qui n'ont plus d'enseigne lumineuse allumée tard le soir ? Plus aucun troquet non plus route de Puits-Berteau (qui se souvient du Carnaval). Ou de la Genette ? Ou encore de la route de Foëcy ?

Les Forges ne comptent plus que... 2 zincs !  Le bar tabac des Forges  et Café de l’église - bar restaurant. 

Enfin revenons par Chaillot, un seul bistrot, le Coyote bar-brasserie et la route de Brinay, avec un seul,  l'Escapade.

Redescendons par Bourgneuf, encore 3 troquets :  le Balto - bar tabac qui va bientôt rouvrir;  Le Bergerac, figure historique et Chez Rachel, l'ancien bar de l'Avenue, certainement le bistrot vierzonnais qu'il faudrait sanctuariser car l'un des rares à conserver l'esprit de ce qu'est un bistrot.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents