Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Projet Virtuo : deux élus s'abstiennent mais ne démissionnent pas, dommage

Publié par vierzonitude sur 8 Octobre 2021, 08:32am

Projet Virtuo : deux élus s'abstiennent mais ne démissionnent pas, dommage

Si l'on suit bien la logique, le premier élu à s'être mis en travers de la route du projet Virtuo, un élu écologiste, Jean-Claude Léchelon, a donc dû démissionner, sous la pression de sa position contre le projet de plateforme géante sur le parc technologique, de son mandat de conseiller communautaire et de conseiller municipal en décembre 2020.

Dix mois et une opposition cristallisée plus tard, ce sont deux autres élus, Thibault Lhonneur et Djamila Kaoues qui se sont abstenus contre ce projet, au dernier conseil communautaire. Mais pas question de les pousser dehors. 

Ils se sont abstenus, courageux mais pas téméraires. En quoi ce projet ne mérite-t-il pas de leur part, non pas une abstention mais un vote contre ? C'est qu'il en va de la cohésion de la majorité et c'est là que la politique sincère a des limites. Tout ceci n'est qu'une mascarade calculée : on s'abstient pour temporiser, on est contre mais le dire ce serait faire éclater la majorité. Et ne plus avoir un pied dedans.

L'élu insoumis déclare, propos repris par la presse, "pour moi, ça reste 17 hectares qui auraient pu être des terres agricoles et qui seront bétonnées et on n’a pas de visibilité sur ce que sera ce bâtiment dans 20-30 ans." D'accord, et après ? Le combat des deux élus s'arrêtent là ? En fait oui. Ce sera tout. Et c'est dommage. Pourquoi, si ce projet va à l'encontre de leur convictions profondes, ne démissionnent-ils pas ? Voilà qui aurait de la gueule et montrerait combien ce projet est nocif. Mais cela n'arrivera pas. Certains convictions sont solubles dans l'intérêt politique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Ben c'est pas eux qui ne le veulent pas démissionner , c'est leurs gentils banquiers qui le refuse apparemment!! :-))
Répondre
G
Visiblement il n'est pas simple de pouvoir afficher son opinion face au maire et au président de la Comcom. C'est surtout un manque de courage politique. Ils n'ont d'insoumis que le nom ce qui ne les rend pas très crédibles. On aurait pu penser qu'ils allaient avoir le courage de dire non.
Répondre
L
Et les 3 autres membres du groupe EELV-LFI ont voté quoi ? C’est à dire la majorité du groupe ?
Répondre
S
Permettez-moi de penser que la démission d'un élu pour désaccord est une forme de lâcheté : soit on vote pour, soit on vote contre. Mais dans les deux cas, surtout si on est en désaccord avec la majorité, on s'exprime, on dit pourquoi. En l'absence, il n'existe plus d'opposition (au moins sur le projet).
Répondre
L
Signifier sa volonté de se démettre, n'est pas forcément de la lâcheté...mais simplement revendiquer son désaccord face à une personne autocratique.
.

Archives

Articles récents