Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Projet Virtuo : la question du centre équestre... sans réponse apparemment

Publié par vierzonitude sur 10 Octobre 2021, 10:57am

Projet Virtuo : la question du centre équestre... sans réponse apparemment

Du bout des lèvres, on apprend à la lecture de la presse, de la part du maire de Vierzon que « sur la question du centre équestre (de la Bidauderie, NDLR) », il pourrait être impacté par le projet de plateforme géante sur le parc technologique. On voit mal la CGT agiter ses banderoles pour défendre le centre équestre, un bureau de Poste qui ferme aux Forges, c'est plus alléchant.

Qu'elle est donc cette question du centre équestre dont ne parle pas ? C'est vrai que le joli coin de nature a déjà bien été défiguré par le parc technologique et les hôtels-restaurants qui ont poussé comme des champignons. La maison de pays a bien commencé le travail, surtout avec le succès que l'on sait, on aurait pu se passer de ce bétonnage en règle.

Alors, cette question du centre équestre ? Jadis, posé au milieu d'un écrin de verdure et de forêt, le centre équestre va se retrouvez nez à nez avec un bâtiment de 88.000 mètres carrés et une armada de camions  qui remplaceront le crottin des chevaux par les émanations de leurs post d'échappement. C'est un choix de vie que nos élus communistes semblent apprécier... pour les autres !

Le centre équestre de la Bidauderie va-t-il être obligé de se calfeutrer ? Va-t-il se barricader ? Eriger des murs anti-bruits ? Des collines de terre pour se croire encore dans un environnement sympa ? On y voit des chevaux s'y balader, on voyait même la carriole de Jean Bartin emprunter la route parallèle à la rocade. Il faudra désormais compter sur les poids-lourds, sur la marche en avant du capitalisme échevelé que nos élus communistes dénoncent dans leurs discours mais caressent du plat de la main sans aucune pudeur.

On dit bravo aux décideurs ! Plus prompts à ménager un green de golf en en prenant le contrôle et en mettant 25.000 euros dans la corbeille de la mariée qu'à protéger un centre équestre en périphérie de la ville. Mais quand on sait ce que veulent faire nos élus de la périphérie. Il ne fait pas bon d'être une rainette des prés, ni une prairie sans intérêt.

 

Elle était verte ma prairie
Noyée sous un affreux goudron,
Les petites fleurs qui sourient
Suffoquent sous les gros camions.

Elle était verte ma prairie
Où galopaient quelques chevaux,
Nous entendons bien mieux les cris
Des routiers et leurs gros sabots.

Elle était verte ma prairie
Oxygène pour un jogging,
Le vert disparaît sous le gris
D'un vaste et étouffant parking.

Elle était verte ma prairie,
Épargnée par les bétonneurs,
Pris de remords, il se sont dits,
Rien à foutre des petit's fleurs.

On va planter un restaurant,
Un parking et des sanitaires,
Ici on va voir tout en grand,
Dégager l'arbre, il fait misère !

Mettez moi des pots d'échapp'ment,
Du diesel et des gaz qui puent,
Ajoutez des pneus bien collants
Et changez l'herbe en avenue.

Elle était verte ma prairie
Avant qu'une poignée d'élus
(Spécialistes en économie ?)
Décident de lui botter le cul.

Qu'elle était verte ma prairie
Avant qu'un' poignée de millions
La ratatine sans fantaisie
En fosse septique pour camions.

Elle était verte ma prairie
Piétinée par les écolos,
Qui lui ont fait hara-kiri
Pour des promesses tombées à l'eau.

Elle était verte ma prairie
Soumise à la loi du plus fort,
De l'inutile et du crédit
Qui nous enfoncent vers la mort.

Elle était verte ma prairie,
N'oubliez pas que sur sa tombe,
Il y a aura bientôt, ici,
De l'air pollué comme une bombe,

Si des citoyens éclairés
Savent bien qui paient l'addition,
Les contribuables désespérés
Subventionnent la pollution.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Dans les 300 embauches , rien n'est précisé sur le papier, que les chevaux ne seront pas des salariés de Virtuo s'il manque de bras, et qu'ils seront là pour pousser les palettes jusqu'aux culs des camions, ils ont tout prévu vous voyez bien qu'ils arrivent toujours à trouver un compromis dans cette mélasse!! :-))
Répondre

Archives

Articles récents