Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Les ruines de la Société-Française élevées en art contemporain !

Publié par vierzonitude sur 10 Novembre 2021, 09:35am

Sérieux ? Voilà que l'on s'enorgueillit, à Vierzon, des mousses qui envahissent le site de la Société-Française et de la végétation qui reprend ses droits dans un lieu qui abrite l'histoire industrielle et agricole de Vierzon. Le délire.

On a vu dans un reportage de France 3 Centre-Val-de-Loire, une présentation de ce que sera la biennale d'arts contemporain, à partir de septembre 2022, à Vierzon, avec uniquement des artistes féminines. 

Mais, les images montrent ces artistes venus repérer les lieux et notamment, le site de la Société-Française que l'on découvre dans un état pitoyable ! On y voit de la mousse au sol notamment qui va devenir un matériau de création, pourquoi pas.

Mais comment peut-on vraiment laisser ce lieu dans un tel état ? Comment peut-on l'abandonner ?

Et on va en faire de l'art contemporain. Une artiste que l'on cite s'émerveille de "la maturation du temps avec les mousses, les infiltrations de l'eau", de ce qu'on appelle "les délaissés urbains". Au moins, c'est une bonne définition. 

En plus de ne pas avoir honte de faire visiter une ruine qui devrait abriter autre chose que du vide (on ne parle plus de musée, hein, c'est mort !), le directeur du Fonds régional d'arts contemporains pose la cerise sur le gâteau en expliquant, sans rire, pourquoi il vient à Vierzon, "ville désindustrialisée""il y a du chômage." Car, en effet, "pourquoi aller dans une ville où tout va bien, ça ne sert à rien". Comme le site de la Française. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Au moins ils n'auront pas de fond vert à installer pour faire de faux décors de ruines pour les caméras de télés dans ces lieux si entretenus de natures mortes!! ;-)
Répondre
J
Deux solutions. Ou le directeur du FRAC est un adepte de l'humour noir ou il décoche un sacré coup de pied de l'âne aux élus qui se démènent pour donner une image positive de la ville, malgré la dure réalité.A retenir dans ce reportage rocambolesque, qu'un artiste reste un artiste, hors-sol ,même sur un tapis de mousse. Alors, prenons le parti d'en rire !
En redevenant sérieux, il est urgent de tirer le signal d'alarme en ce qui concerne l'endroit concerné, en péril: cet élément du patrimoine industriel mérite une reconversion. Le directeur du FRAC, pour démontrer son utilité, devrait donner un coup de main ,afin d'élaborer un projet qui redorerait le blason de Vierzon.
Répondre

Archives

Articles récents