Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La pénurie médicale s'accentue en 2022

Publié par vierzonitude sur 9 Janvier 2022, 21:35pm

La pénurie médicale s'accentue en 2022

Que restera-t-il de la communauté médicale vierzonnaise en 2022 ? Sur les réseaux sociaux, on annonce la fermeture définitive d'un cabinet médical, un de plus qui accompagne celle d'un autre cabinet au Bourdoiseau. L'un des deux médecins a pris sa retraite, le second praticien est à  temps plein au centre de santé dont le rôle a été dévoyé petit à petit.

Le but du centre de santé était d'apporter un supplément à la communauté médicale de Vierzon. Est-ce le cas ? On ne le saura pas car aucune statistique n'est réalisée et pour cause. On parle de demi poste de quart temps mais au final on ne sait pas réellement combien de postes de médecins le Centre de santé a permis de créer.

En revanche, on avance d'autres chiffres, 3500 Vierzonnais auraient retrouvé un médecin. Sauf que lorsqu'un cabinet entier ferme et que les médecins sont embauchés par le centre de santé, la patientèle suit...

Si l'on croit se décompte, il reste peu de médecins en exercice libéral à Vierzon. Il y a encore les docteurs Brée, Baudoin, Reau, Servant, Farhat, Degorce, Pouliguen. C'est peu. Certes, la pénurie médicale touche très fortement la région Centre donc Vierzon également. Le problème n'est pas une gestion municipale mais les espoirs placés dans le centre de santé sont-ils à la hauteur ? On aimerait connaître le nombre de postes de médecins existants et savoir si le centre a  pu juguler la perte des praticiens de ces dernières années. Le centre doit accueillir de nouveaux médecins   en plus d'accueillir d'anciens libéraux qui y entrent pour le confort. Un  peu de transparence ne serait pas de trop. C'était une promesse en 2021...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
La pénurie de médecins est la conséquence de 40 années de limitation de la formation médicale. Ce fut le « numerus clausus », ça s’appelle le Pass maintenant.
La limitation de la formation des médecins en dessous des besoins réels de la population entraîne fatalement leur pénurie tant en médecine de ville qu’à l’hôpital.
On n’entend pas vraiment les médecins libéraux sur ces sujets…
Répondre

Archives

Articles récents