Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


A Vierzon, les capitalistes remplacés par les cocopitalistes

Publié par vierzonitude sur 9 Février 2022, 11:57am

A Vierzon, les capitalistes remplacés par les cocopitalistes

Naïvement, une ville communiste, disons plus largement de gauche, impose ses standards. Peut-être même ses lieux communs. Héritière d'un communisme à la papa, on dirait même d'un communisme stalinien, Vierzon, s'est toujours différenciée des autres communes à cause de sa couleur politique.

Même entre 1990 et 2008, quand Vierzon n'était plus communiste, on la croyait encore comme tel. Avec son cortège d'exagérations, l'ancienne époque communiste a laissé place à un cortège de paradoxes avec la nouvelle génération communiste qui a pris ses quartiers depuis 2008.

La longévité politique du président de la communauté de communes de Vierzon qui gère l'économie, est à elle seule, un paradoxe qui en dit long, sur cette ville. No seulement, les élus de l'époque n'ont pas su gérer la désinstrustrialisation de cette ville qui a vu son, nombre d'habitants chuter considérablement, mais en plus, elle n'a apporté aucune solution en matière de réindustrialisation, de commerces, d'urbanisme intelligent.

On retiendra la monstruosité de béton qu'est le Forum république et dont le président de la CDC qui a jadis permis la construction de cette verrue, souhaite désormais la remplacer par... un port urbain !

Les capitalistes ont été remplacés à Vierzon par les cocopitalistes : ils crachent sur un système dont ils se nourrissent et dont ils ne peuvent pas se passer. La preuve : il n'y a qu'à voir les ponts d'or et les yeux doux faits à une société qui a bâti son business sur la cryptomonnaie qui elle-même a basé son système sur la spéculation... Que dénonce le Parti communiste.

Tout autant qu'il dénonce les conditions de travail, les rémunérations maigres de certains emplois mais accueille à bras ouverts une future plateforme logistique qui coche tous les critères que le Parti dénonce.

Mieux encore. Dans une ville dont les élus n'ont que le service public à la bouche, ils ont réussi l'exploit de mobiliser 4 millions d'euros d'un côté pour un campus numérique affecté majoritairement à une école privée à 9.500 euros par an et par élève. Certains, bien informés nous disent que ce n'est pas cher... Pour Vierzon, vraiment ?

Deux autres écoles doivent venir s'installer à Vierzon dont on ne connaît pas le protocole (enseignement à distance, vrais profs ?) avec des coûts de 7.700 euros la première année, 8.300 euros la deuxième et 8.800 euros la troisième année. Et des bâtiments pour l'accueillir avec des travaux d'un montant de 576.000 euros. C'eut été la droite qui aurait osé, on ne sait même pas quels termes auraient été employés par la gauche...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Comment être surpris? <br /> Staline, Krouchtchev, Andropov,etc...,tous ces dictateurs communistes, ont réussi à transformer un pays de haute culture, immensément riche en matières premières en un désert économique qui n'atteint pas le PNB espagnol!<br /> Pourquoi mon cher Vierzonitude voudriez-vous que les communistes vierzonnais ne suivent pas la même route avec, en vue,...le même désastre final?
Répondre
L
Avec ses écoles hi-tech, son port en eau profonde, Vierzon est la porte de la Chericon Valley…
Répondre
R
Non mais sans déconner ils sont en plein rêve 'la les gars !!!!!
Répondre

Archives

Articles récents