Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Ecoles parisiennes : 425.478 euros gaspillés pour... zéro élève !

Publié par vierzonitude sur 27 Septembre 2022, 16:38pm

Ecoles parisiennes : 425.478 euros gaspillés pour... zéro élève !

"Nous allons redynamiser la ville en accueillant des étudiants", soulignait Corinne Ollivier, la maire de Vierzon, accompagnée du député Nicolas Sansu, lors d’une visite du chantier, en juillet. 425.478 euros de travaux à la Décale plus tard et... zéro élève ! La pire note qu'on puisse imaginer.

Les deux "grandes écoles parisiennes prestigieuses", Isit et Efrei, qui promettaient aux élus vierzonnais, des flots d'élèves, précipitant des travaux coûteux à la Décale, ont réussi l'exploit de réunir... zéro élève pour cette rentrée contre 30 à Paris et 10 à Bordeaux, nous apprend la presse locale. 

Et pire que ça, nos élus éblouis par les paillettes dans leur vie et les moulures au plafond, ont prévu ces deux écoles dans le campus numérique qui se construit au B3 alors qu'Algosup réunit seulement 48 élèves, le campus connecté 16 et les deux écoles "prestigieuses parisiennes", rien !

425.478 euros balancés par les fenêtres. Pour l'excuse, les écoles auraient été victimes de Parcoursup, la ville et la communauté de communes, victimes de naïveté. Les douze candidats via Parcoursup étaient parisiens et sont restés à Paris. Sans blague ! Du coup, l'école va proposer non plus une formation pour les bacheliers mais de la formation continue. L'orgueil des élus va en prendre un coup. Le problème, c'est que balancer ce genre de formations à Vierzon alors qu'elles sont dispensées dans des villes plus attractives, c'est forcément casse-gueule.

Mais le pire de tout, c'est que nos élus puissent croire à ce genre de poudre aux yeux engageant des fonds publics pour des écoles, en plus, privées. Ils sont tellement persuadés d'être les meilleurs du monde, qu'ils en oublient ce qu'ils sont vraiment : une ville moyenne, qui perd des habitants, au milieu de la France. C'est cela Vierzon, et rien d'autres. Et au lieu d'avoir des rêves de grandeur et de prestige, que les élus assurent le quotidien. Ledger et ses rêves numériques sont montés à la tête des élus. Qui cherchent maintenant ce qu'ils vont mettre dans les locaux rénovés pour 425.000 euros. Du gâchis. 

Et comme disait la nouvelle maire : "Mais quand les étudiants déménageront au B3, dans le futur campus numérique, une question se posera : "Que ferons-nous de ces locaux ?  La réponse n’est pas encore connue." Ah, le problème est arrivé plus vite que prévu.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Sont-ils naïfs à ce point nos élus de Vierzon où sont-ils tout simplement incompétents ? Si un chef d’ entreprise investissait de telles sommes en pure perte, c’ est le dépôt de bilan assuré ! Vite mettons en place la revocation des élus incompétents ! Et que dire de la plate forme Virtuo dans la même lignée des promesses non tenues, mais surtout d’ un projet qui va à contre courant du dérèglement climatique.
Répondre
M
C'est pas de pot quand même, tout ce pognon jeté par les fenêtre .
Répondre
O
Que dirait le PC si c'était une municipalité d'une autre couleur politique qui engloutissait autant d'argent public dans des projets d'écoles privées aussi hasardeux !
Répondre
T
Paris, Bordeaux ou...... Vierzon? C'est sûr le choix est difficile pour les élèves et les futurs débouchés<br /> Mais de qui se moque t'on ?
Répondre
L
On a construit une école privée, pas d’élèves ; on a construit une maison de la santé, les médecins partent à la retraite et maintenant il faut payer des impôts locaux pour d’autres projets aussi farfelus et éponger les dettes de ces rêves et ces mauvaises solutions répétitives.<br /> Bon, allez on va planter 1000 arbres en lisière de la forêt. La classe !
Répondre

Archives

Articles récents