Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Régie de l'eau : près de 2 millions d'impayés au 30 novembre 2020

Publié par vierzonitude sur 31 Octobre 2022, 11:23am

Régie de l'eau : près de 2 millions d'impayés au 30 novembre 2020

"Pour les impayés au niveau de Réavie, le rapport de la Cour des Comptes confirme ce que nous disons depuis de nombreuses années. Les impayés sont en augmentation. Il faut une structure adaptée, capable d’intervenir pour les relances", commente Mary-Claude Grison, élue d'opposition Pour les Vierzonnais.

Lors du conseil de jeudi, la maire a annoncé la régularisation d’impayés sur le budget de l’eau de 160.000 euros. "Au fil des années, cette situation a généré l'accumulation d'un stock de factures à recouvrer de près de 1,9 millions d'euros au 30 novembre 2020."

Ainsi, souligne la chambre régionale des comptes, "le niveau d'impayés dépassait 4,6% en 2018 contre seulement 1,8% au niveau national et s'établissement même à 6% en 2020."

Fragilité économique du territoire et d'une partie de sa population, mode de facturation (en fin d'année), manque de résolution de l'action du comptable public, chargé du recouvrement des titres eyt de la mise en œuvre  des lettres de relance, mise en demeure de payer, phase comminatoire, poursuites, sont à l'origine de ce taux d'impayés selon la chambre régionale des  comptes.

"Les créances impayées des exercices 2018 et antérieurs s'élèvent à près d'un million d'euros.../... Ainsi, en 2021, seulement 17% de ces créances (des exercices de 201- à 2018) avaient pu être recouvrées." Ainsi, des pertes de "346.000 euros" ont été inscrites à la période 2015-2019. Les 160.000 euros prévus par le conseil municipal de jeudi représentent 15% des créances impayées (1,07 million d'euros).

Là encore, sur 22 millions d'euros de travaux prévus, entre 2016 et 2020, seulement 4,8 millions d'euros ont été exécutés. La ville explique "des contraintes financières" et "la rareté des subventions disponibles en matière d'eau potable."

Ainsi, l'objectif de la régie municipale de l'eau, "est de parer au plus nécessaire et de maintenir les rendements du réseau en priorisant les interventions en fonction de l'ancienneté des équipements au niveau de fuite."

La ville de Vierzon explique, pour sa part, que "le pourcentage d'impayés sur la période de 2011-2020 est de 2,83%, soit, 1,3 million d'euros sur 48 millions euros de facturés. Il faut savoir que les travaux entrepris sur le réseau, depuis sa reprise en régie, sont bien supérieurs aux travaux réalisés par l'ancien délégataire."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Eh oui, encore attendre le dernier moment pour récupérer les pépettes des mauvais payeurs pour se résoudre au dernier moment de fusionner comme par magie, avec de nouvelles taxes imaginaires pour fusionner les pertes sur de nouvelles factures ,et tout cela sur le dos des bons élèves.<br /> <br /> On peut avoir des difficultés dans la vie, et cela nous pouvons le comprendre, et nul est à l’abri d'une difficulté dans sa vie, mais de là à fermer les yeux et plumer les autres au nom de la solidarité, il ne faut vraiment plus pousser le bouchon" de la tuyauterie "percée un peu trop loin à notre époque actuelle, ou tout le monde trinque aussi, voir boit la tasse!!<br /> <br /> Il faut je pense, étaler les factures d'impayées et obliger à mensualiser les mauvais payeurs pour l'année complète, et calculer un volume d'eau suivant le foyer à ne pas dépasser et calculer sur son budget disponible pour payer normalement.Le relevé doit servir à réguler ce montant à la hausse ou à la baisse suivant la consommation.<br /> <br /> Et pour les pertes d'eau hors compteurs , la facture doit revenir automatiquement au fournisseur dont son job est de surveiller constamment son réseau d'eau qui doit-être irréprochable!!.
Répondre
S
Le grand vainqueur dans cette opération est VEOLIA. Cette entreprise perd la distribution de l'eau mais la récupère via la sous-traitance. Mais sans s'occuper de la gestion du quotidien, à commencer par l'encaissement et, évidemment, les impayés. La municipalisation de l'eau a été et est encore un miroir aux alouettes, sauf que je ne suis pas certain que les décideurs d'alors n'en étaient pas conscients... La réduction de prix aurait pu se faire par la négociation et la mise en concurrence.
Répondre
L
De combien est l'économie générée entre veolia et réavie. Celle-ci couvre t-elle au moins le montant des impayés ?
Répondre
M
Ben oui c'est un des revers de la médaille de la régie. Pas facile de récupérer les sous lorsque les abonnés sont aussi de vos potentiels électeurs.
Répondre

Archives

Articles récents