Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


600.000 euros l'office, 1 million de budget : le tourisme vierzonnais gavé comme une oie

Publié par vierzonitude sur 16 Septembre 2015, 13:24pm

Les 18 et 19 septembre, lors des journées d'action contre la baisse des dotations d'Etat, l'office de tourisme restera ouvert contrairement à la mairie qui fermera dix minutes toutes les heures entre 8h30 et 12 heures, ça va, la majorité ne se mouille pas trop. Non, ce qui est délectable, c'est que l'office de tourisme restera ouvert ! Encore heureux ! On voit mal pourquoi l'office de tourisme fermerait ses portes, gavé d'un million d'euros de budget par an et pour quels résultats ? Sans compter l'office de tourisme à presque 600.000 euros, les dotations de l'Etat qui partent en fumée à Vierzon, c'est à pleurer de rage. Après ça, la ville et la communautés de communes viennent pleurnicher qu'elles n'ont pas assez de sous dans leurs caisses. On ne se moquerait pas du monde par hasard ?

600.000 euros l'office, 1 million de budget  : le tourisme vierzonnais gavé comme une oie

Ce titre de la presse locale est succulent :
"La fréquentation de l'office de tourisme devient plus virtuelle"

Un million d'euros de budget dont 600.000 euros de subventions, un immeuble de 600.000 euros ! Le tourisme vierzonnais est finalement mieux lotti que le commerce. Reste à savoir ce qui rapporte le plus. Mais le plus choquant, dans cette histoire de "c'est moi qui a la plus grosse", réside dans cet aveu hallucinant que nous livre la presse locale : "la fréquentation de l’office de tourisme de Vierzon et son pays a baissé au guichet de la place Foch et a augmenté sur internet." En gros, la communauté de communes désireuse d'en mettre plein les yeux d'un car environ de touristes qui vient par an à Vierzon, achète un immeuble en centre-vlle, fait raquer le contribuable pourquoi ? Pour s'apercevoir que les touristes ne se déplacent plus mais vont cliquer sur internet... "Gouverner c'est prévoir, c'est ça ?" Pauvre Vierzon. Aujourd'hui, le seul argument des tenants du tourisme mou à Vierzon, c'est de mettre en avant la boutique de gateaux secs et de sirop, au prétexte que son chiffre d'affaires augmente. Tant mieux pour elle, autour d'elle les commerces ferment ! Mais quand est-ce qu'on arrêtera de se foutre de nous, dans cette ville ? Est-ce que les Vierzonnais ont la vocation d'entretenir un mirage touristique et une épicerie intercommunale ? Des pros à Vierzon ? A lire ceci, on se dit que non bien sûr : "La location de vélo a pâti d’un système de stockage dans un parking voisin fermé le dimanche et le lundi matin". Louer un garage à vélos fermer le dimanche, bravo Vierzon ! Un million d'euros de budget quand même... Et sept salariés. Pendant ce tempsèlà, le nouiveau présdient de l'office de tourisme Rached Aït Slimane avertit qu'il ne révbolutionnera rien mais continuera ce que l'ancien président François Dumon a entrepris. Ah bon, quoi ? Le canal de Berry à vélo mais sans le canal en centre-ville ? Ah si, grande idée : des Assises du tourisme, à Vierzon, quand cette ville est incapable d'organiser des Assises du commerce autrement plus urgent. Mais pendant qu'on amuse la galerie avec ce genre de blagues, on ne parle des vrais sujets... Un million d'euros de budget par an et des trottoirs plus pourris que la moyenne des villes françaises... On ferait mieux de transformer l'office de tourisme en centre daccueil pour les réfugiés !

Ainsi, Rached Aït Slimane succède à François Dumon à la présidence de l’office de tourisme de Vierzon. Le nouveau président est, par ailleurs, vice-président chargé du tourisme, de l’habitat et du canal de Berry au sein du conseil communautaire Vierzon Sologne Berry.

Cher nouveau président de l'office de tourisme,

Vous qui venez d'arriver à la tête de la plusimportante économie de notre ville, l'économie touristique, surtout ne changez rien. Ou alors, à la marge, pour ne pas abîmer ce très bel édifice qu'est le tourisme vierzonnais. Nous nous arrêterons à la ville de Vierzon, siège de ce superbe office de tourisme que la cathédrale de Bourges nous envie. Non, ne changez rien puisque Vierzon, ville hautement touristique, n'a besoin ni d'une trace de Jacques Brel, ni d'une autre des tracteurs de Vierzon, encore moins ce qui fait l'originalité et la singularité d'une ville ordinaire, mais nous ne sommes pas une ville ordinaire. Là où les offices de tourisme, ailleurs, misent sur le contenu, nous nous misons sur le contenant. Peut-être devriez-vous arborer, sur la façade de notre superbe office de tourisme, une enseigne rouge façon cabaret pour attirer les touristes comme le halot des lampadaires scotchent les moustiques et les éphémères à leur lumière. Mieux : agrandissez sur un niveau supplémentaire, les rayons de cette fabuleuse épicerie que les galeries Lafayette sont prêtes à reprendre à leur compte. C'est dire la notoriété. Quand aux actions, ne changez rien non plus : le peu qui existe est déjà un régal pour nos touristes. Ne cherchons pas à développer le tourisme industriel, encore moins le touriste fluvial : d'ailleurs, à cet effetr, il serait de bon ton que vous envisagiez de boucher ce qui reste de canal de Berry et qui prend beaucoup trop de place dans une ville qui a besoin de parkings. Continuez ausis à condamner le site de la Société Française, un supermarché s'y impose. Quant au musée de Vierzon, un conseil : vendez tout sur E.Bay et avec l'argent récolté, financez les prochaines estivales du canal, elles seules capables de sceller la réputation de Vierzon au-delà de Méreau.

Cher nouveau président de l'office de tourisme,

nous attendons ebaucoup de vous dans le sens où nous n'attendons rien de ce qui pourrait éventuellement hisser Vierzon vers le haut car tout est programmé, justement, pour la laisser sombrer dans le bas. Il faut en convenir : il n'y a pas de tourisme vierzonnais, il y a une administration qui ronronne et qui fait semblant de faire croire à ceux qui le veulent, que le tourisme vierzonnais a besoin d'un budget d'un million d'euros par an et d'un office de tourisme à 700.000 euros. Le tourisme est à Vierzon ce que le trou du cul du monde est à Vesoul et l'instestin grêle est à Vierzon. Quand même nos élites locales ne respectent pas le peu d'âme touyristique que pourrait posséder cette ville, on se demande comment attirer des touristes avec le peu que l'on psosède et que l'on sacrifie, pour en avoir encore moins.

Recevez, cher nouveau présdient de l'office de tourisme, toute notre admiration pour le challenge qui vous attend. Il faut dire que vos prédécesseurs nous ont savamment savonné la planche. Mais vous saurez rebondir, sans aucun doute. Une bonne fusion avec l'office de tourisme de Vesoul, d'Anvers et d'Honfleur et le tour est joué. Je citais Jacques Brel, bien sûr. A force de ne pas savoir qui sait, à Vierzon, on en a même oublié son existence. Si vous avez besoin de conseils n'hésitez pas, Vierzonitude a plein d'idées. Vous en trouverez facilement le chemin sans que personne ne vous voit.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bob 20/09/2015 10:29

Ouf, je me sens moins seul ! Ces articles me rassurent : il existe des esprits éclairés et capable de remettre en question la gabegie .Tout cet argent pour redorer une image ternie . Vierzon a besoin non pas de touristes mais d'emplois .

en passant 13/09/2015 17:13

en quoi la ville va - t - elle mieux avec tout cet argent?
place du marché au blé? changements positifs...? aucun!
office de tourisme ? changements positifs ? aucun! les commerces en face ferment!
église saint eloi ? changements positifis ? aucun! on va faire des travaux pour un usage guère pertinent et conséquent et pas incontournable...
insécurité.....: des caméras mais personne derrière...des délinquants connus anciens et récents mais rien pour/ contre eux... ? changements positifs ?aucun... ! évolution négative... oui!
choix en faveur du commerce? changements positifs? aucun...
commerçants laissés à eux-mêmes ? oui!
carrière du maire ? évolution et ambition loin de la ville ... oui!
présence en ville et discours vraiment personnel et adapté à la ville en dehors des discours convenus et attendus (ah bah c'est la crise,ah bah c'est le budget, ah bah non ça c'est du privé, ah bah ça va bien avec nous..., ah bah c'est partout pareil, ah bah c'est international, ah bah ....) ... rien!
et pendant ce temps-là ??????????????????????????

Archives

Articles récents