Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Avant la vélorution, pensez aux piétons et à l'état des rues et des trottoirs !

Publié par vierzonitude sur 18 Février 2016, 14:30pm

Le comité citoyen Vierzon en transition, rendue obligatoire par la loi, dans le cadre du plan de rénovation urbaine (c'est dire la spontanéité de la chose....), a l'intention, et c'est une bonne idée, de faire la vélorution, c'est-à-dire, remettre le vélo à sa place à Vierzon. Cette initiative est entrée dans les mœurs à Bourges, avec l'association Mon Cher vélo en toile de fond, très active sur ce sujet. Ok pour cette vélorution mais n'y-a-t-il pas d'autres révolutions prioritaires ? Ne serait-ce que l'état des routes et des trottoirs, le vide culturel et philosophique des pistes réservées aux vélos, cette négation chronique d'aménager des rues avec intelligence. Quand on voit que la ville n'enterre pas ses fils électriques, comment peut-elle créer des couloirs pour les vélos ? N'osons même pas parler des espaces partagés comme les trottoirs pour piétons et vélos, vous avez vu la tronche de nos trottoirs ? Et dans l'hyper-centre, la bagnole est reine. Prenez le carrefour en bas de l'avenue de la République, de la place Foch et du Mail, c'est un foutoir où le piéton n'a plus qu'à compter ses abattis quand il traverse. Imaginez un cycliste ! Le comité citoyen Vierzon en transition devrait, avant de faire sa vélorution qui ne risque pas de froisser les élus, le comité citoyen devrait s'intéresser d'abord, à la politique urbanistique de Vierzon, au fait de redonner du souffle à l'avenue de la République avec un sens unique. C'est bien joli les actions subsidiaires, mais ce sont les priorités qu'il faut inscrire dans le plan de rénovation urbaine. Avant de penser aux vélos, pensons aux piétons, à l'état des routes et des trottoirs. Vierzon n'a aucun rapport avec Bourges. Là-bas, quand une rue est refaite, elle l'est à fond. Pas comme ici où en 2016, l'avenue Edouard-Vaillant n'est toujours refaite que d'un côté...

Rassurez-vous, ce n'est pas une idée de nos chers élus. C'est la loi qui impose la création d'un conseil citoyen afin que les dits-citoyens donnent, entre autres, leur avis sur le programme de rénovation urbaine (PRU) : des avis que les élus ne sont pas du tout obligés de suivre... C'est pourquoi, cher(e)s citoyen(ne)s des quartiers concernés (centre-ville, Clos du Roy, Gustave-Flourens et Tunnel-Château, il faut dare-dare aller remplir le coupon et le mettre dans l'urne à la mairie. Et faire oeuvre de citoyenneté active, enfin si c'est possible. Si vos quartiers ont été choisis, c'est parce que les revenus des habitants sont en moyenne plus faibles qu'au niveau local ou national et pour cette raison, ont été classés quartiers prioritaires de la politique de la ville.
Non, ce qui est tordant, ce sont les quatre principes qui régissent le conseil citoyen (lire ci-dessous). Reste que c'est une bonne chose, ce conseil citoyen, à partir du moment où il ne sera pas noyauté comme le sont les comités de quartier par les militants des partis politiques. Oui, c'est vrai, Vierzonitude est tatillon... Mais l'expérience prouve que la méfiance est aussi un atout.

Avant la vélorution, pensez aux piétons et à l'état des rues et des trottoirs !

La neutralité : c'est le plus merveilleux. Surtout à Vierzon, lire qu'une structure est "indépendante et autonome vis-à-vis des partis politiques, des syndicats , des associations religieuses." Bon des troisièmes à Vierzon, on s'en doute : quoique, donner 170.000 euros au denier du culte de la part des contribuables pour racheter une église... Mais les deux autres, même les syndicats à Vierzon sont dépendants des partis politiques, la preuve : ceux des bus ne bougent pas ! Quand on voit les comités de quartier-croupions et leur grand'messe de fin d'année uniquement destinés à offrir un strapontin à l'action municipale, on se pince !

Avant la vélorution, pensez aux piétons et à l'état des rues et des trottoirs !

La liberté : au XXIème siècle, à Vierzon, il est bon de rappeler que "la parole de chacun est libre au sein du Conseil citoyen". C'est une blague cette précision, non ?

Le dépliant pour s'inscrire

Avant la vélorution, pensez aux piétons et à l'état des rues et des trottoirs !

Indépendance : ça ressemble très fort à la liberté. Les membres du Conseil citoyen sont libres de donner leur avis sur les actions conjointes de l'Etat et de la ville dans les quartiers concernés, les élus sont libres de ne pas tenir compte de ses remarques ! D'ailleurs, cela a très bien fonctionné lors de la concertation pour les travaux de la place du Marché au blé. Les riverains n'ont pas du tout été entendus !

Avant la vélorution, pensez aux piétons et à l'état des rues et des trottoirs !

Parité : il va falloir nous expliquer comment exiger la parité hommes-femmes ainsi que l'équilibre entre représentants de la populations, représentants des acteurs locaux et représentants des associations. Car le conseil citoyen est composé de trois groupes de 20 personnes. Au-delà de 60 bulletins de participation, un tirage au sort sera effectué parmi les candidatures. Or, comment reconnaître un représentant des citoyens d'un représentant des acteurs locaux ? Bonne question : il faut cocher une case sur le bulletin de participation. En revanche, le représentant des associations n'est pas représenté sur le bulletin...

Précisions : les candidatures sont à envoyer ou à déposer à la mairie de Vierzon, au service politique de la ville, place Aimé Césaire. Au service politique de la ville, le service qui gère notamment le contrat de ville et le plan de rénovation urbaine; Pas de confusion avec un service politique... D'autant que le principe de neutralité impose la dépendance du conseil citoyen...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mort de rire 24/08/2015 10:20

Quand les conseils de quartiers sont animés par des élus habitant Mereau (PCF) , ou Massay (PS) il y de quoi s'interroger.

Archives

Articles récents