Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Avis d'expulsion à La Dalle en pente rue Joffre

Publié par vierzonitude sur 31 Juillet 2016, 17:38pm

Avis d'expulsion à La Dalle en pente rue Joffre

La Dalle ne remontera pas la pente. Dans la foulée de l'arrêté municipal de la ville de Vierzon fermant pour trois mois le bistrot de la Dalle en pente, rue Joffre, on savait plus ou moins que le café de la rue piétonne ne reviendra pas de sitôt. Et pour cause : on peut lire sur la porte vitrée du caboulot, un avis d'expulsion. Le message est clair !

Avis d'expulsion à La Dalle en pente rue Joffre
Avis d'expulsion à La Dalle en pente rue Joffre
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Liberté 01/08/2016 08:55

Notre ville est sinistrée, faut-il s'en étonner ?
L'image de "ville rouge" que des décennies de gestion populiste/communiste y est pour l'essentiel.

UNE VIERZONNAISE 01/06/2016 19:14

AU SECOURS!!!!!! Je suis née et a toujours vécue à VIERZON. Ma famille est de VIERZON depuis plusieurs générations. Mes parents étaient commerçants dans la rue piétonne et j 'ai passée toute ma jeunesse dans cette rue et ville qui était belle, entretenue, joyeuse, avec des activités à la hauteur serte de cette ville mais c"était SUPER!!!!! Maintenant je suis en colère, j'ai honte de MA ville, je suis en colère de voir MA ville tomber en lambeaux de plus en plus chaque année : avec cette FAUNE qui fait peur aux femmes, aux personnes agées, aux enfants. Cette FAUNE qui détériore tout et qui se moque de tout. AH! il est clair qu'on s'est pour quoi et pour qui on se crève le BIP à l'aller travailler tout les matins. A chaque coin de rue on s'est ou passent nos impôts et autres taxes: dans l'oisiveté de cette FAUNE et non dans l'embellissement de notre ville ni dans son attractivité. Il y a 1 an je suis allée dans la rue piétonne et je me suis mise à pleurer, JE VOUS JURE!!!! à pleurer. Voilà!!!!!! J'en suis arrivée à dire à enfants de partir d'ici car il n'y a plus d'avenir à VIERZON. Chose qu'ils ont fait. Mon compagnon et moi même comptons partir dans quelques années si rien de change d'ici là et les rejoindre. Il est hors de question de passer notre retraite dans la peur de traverser le quartier pour aller chercher du pain et de voir MA ville transformée en refuge pour délinquants.

visiteur 01/06/2016 17:36

Ce qui est certain c'est que si on continue de laisser les handicapés sociaux de plus en plus nombreux les petites frappes antillaises et les ivrognes faire la loi dans les rues c’est pas la peine de démolir le gifi autant quitter cette ville :-(

en même temps 01/06/2016 03:50

ces débits de boissons avaient, semble-t-il, des échanges avec les derniers venus parisiens ...

visiteur 31/05/2016 11:48

Ce n’est pas les exploitants des débits de boissons et des épiceries qu’il faut lourdement sanctionner mais les caïds antillais qui font la loi dans tout le centre-ville :-(

Cassandre 01/06/2016 14:21

Cher visiteur, vous n'y êtes pas du tout. Les caïds antillais ne sont que des bras cassés, des minables, des pauvres gens utilisés et employés. Pourquoi à Vierzon vous avez le matos le moins cher de France métropolitaine ? Réfléchissez qui fournit si vous connaissez votre ville. Si vous ne savez pas renseignez vous, journalistes spécialisés et policiers, connaissent très bien le phénomène et vous aurez la surprise de connaître les employeurs des ultramarins. Le pire c'est que les pouvoirs publics ne peuvent plus rien faire pour éliminer le problème sans déclencher des problématiques encore plus grande . Quant j'ai été porté plainte au commissariat j'ai rencontré le spécialiste de la drogue sur Vierzon. Je lui ai dit que je pouvais lui donner le nom et l'adresse du plus grand trafiquants de haschisch au monde, il n'a pas voulu prendre ma déposition, pourquoi ??? Il m'a presque menacé de me placer en garde à vue pour diffamation ? Il ne reste plus qu'à en rire.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents